Feb
15
Boom des auto-entrepreneurs : le succès de la "liberté d'entreprendre"

Les auto-entrepreneurs plébiscitent la liberté et l'indépendance que leur apporte leur nouvelle activité, a souligné Hervé Novelli en dressant, le 3 février au Salon des entrepreneurs, le bilan de la première année du nouveau statut.

En 2010, priorité à la formation des auto-entrepreneurs. Découvrez les principaux points du discours de Hervé Novelli au Salon des entrepreneurs

L'auto-entrepreneur : un nouveau statut qui a changé le regard sur la création d'entreprise:

Le statut d'auto-entrepreneur a révolutionné la création d'entreprises en France. L'entrepreneur individuel qui choisit ce statut n'est imposé qu'à partir du jour où il rentre du chiffre d'affaires. Lorsqu'il arrête son activité, il arrête de payer des charges. Retrouvez toutes les informations et les sites officiels pour faire vos démarches en ligne.

La création d'entreprise à la portée de tous. (consulter :www.guichet-entreprises.fr)

Le régime de l'auto-entrepreneur met la création d'entreprise à la portée du plus grand nombre : demandeurs d'emploi, salariés, fonctionnaires, retraités ou étudiants peuvent en bénéficier, soit pour dégager des revenus complémentaires, soit pour lancer leur activité à temps plein. Ce statut s'adresse donc aussi aux salariés qui ont le droit de devenir auto-entrepreneur en dehors de leurs horaires de travail. Salariés, chômeurs, professions libérales, etc., découvrez les règles auxquelles vous êtes soumis pour devenir auto-entrepreneur et les aides auxquelles vous avez droit.

Les outils pour accompagner les auto-entrepreneurs

Le statut de l'auto-entrepreneur est un succès. Avec ce nouveau régime, des milliers d'entreprises sont nées. Désormais, le rôle du Gouvernement est double : faire bénéficier le plus grand nombre de ce statut et accompagner les auto-entrepreneurs qui ont franchi le pas. Retrouvez tous les outils mis en place par le Gouvernement pour accompagner les auto-entrepreneurs

499 millions d'euros générés par les auto-entrepreneurs de janvier à septembre 2009

Selon les estimations, les auto-entrepreneurs devraient générer près de un milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2009. La mise en place du régime de l'auto-entrepreneur depuis le 1er janvier 2009 est un succès quantitatif, mais aussi qualitatif.

De nouvelles mesures pour soutenir la création d'entreprise

Le Premier ministre a récemment annoncé au côté d'Hervé Novelli de nouvelles mesures pour faciliter et sécuriser la création d'entreprise : guichet unique pour la création d'entreprise, nouveau statut d'entrepreneur individuel à responsabilité llimitée permettant à l'entrepreneur de préserver ses biens personnels en cas de faillite...

Pour simplifier la procédure de création d'une entreprise, le Premier ministre a annoncé en décembre dernier le lancement d'un portail internet unique : www.guichet-entreprises.fr permet désormais de réaliser en ligne l'ensemble des démarches de création d'activités. Il permet de suivre en temps réel l'avancement de son dossier.

Retour vers le sommaire du dossier : Le statut d'auto-entrepreneur révolutionne la création d'entreprise

Le portail www.guichet-entreprises.fr prendra progressivement en charge le traitement des demandes d'autorisations administratives spécifiques nécessaires à l'exercice des différentes activités, quelles que soient les administrations chargées de ces procédures.

Simplifier les procédures

Les réseaux des centres des formalités des entreprises, présents sur l'ensemble du territoire, constitueront le prolongement "physique" de ce guichet unique, où le créateur pourra de la même manière effectuer l'ensemble des démarches administratives en un seul lieu.

Le Premier ministre a également indiqué que l'effort de simplification concernera aussi la gestion au quotidien des entreprises. Il a annoncé que les seuils en-deçà desquels les entreprises peuvent tenir une comptabilité simplifiée seraient relevés : "Cela permettra d'alléger les obligations comptables de plus de 100 000 entreprises."

Protéger son patrimoine personnel

Hervé Novelli a présenté au Conseil des ministres du 27 janvier un projet de loi relatif à l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL). En cas de faillite, les artisans, commerçants et professionnels libéraux ayant créé des entreprises en nom propre pourront désormais préserver leurs biens personnels, ce qui jusqu'à présent n'était pas le cas.

Enfin, le Gouvernement a souhaité élargir l'accès à la création d'entreprise : "Nous allons permettre aux mineurs émancipés de devenir commerçants et nous allons permettre aux mineurs non émancipés de créer leur entreprise, avec l'autorisation de leurs parents, autorisation qui sera aussi nécessaire pour les actes les plus importants de la vie de l'entreprise", a annoncé le Premier Ministre

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA