Nov
26
Colbert manoeuvre contre Louvois...

J'ai dans ce blog fait part d'un avis cultivé d'un lecteur assidu sur le sens des mots "sang impur" qui figurent dans la Marseillaise. Bien à tort ils sont entendus comme dénonçant le sang de nos ennemis. Aujourd'hui je rappelle que les mots doivent tous être compris dans le contexte de leur emploi et dans leur époque.   Ainsi il faut se rappeler par exemple que le verbe louvoyer est dû à Colbert dont il convient de rappeler qu'il fût sous Louis XIV le brillant ministre des finances, du commerce et de la marine. C'est à lui que nous devons la "royale", notre marine de guerre. Louvois devint ministre de la guerre et la rivalité s'installa entre lui et Colbert, contraignant ce dernier pour conserver son ascendant à des manoeuvres politiciennes et de Cour au sein de laquelle les côteries s'affrontaient. Colbert qui perdait en pleine période de conflit l'oreille du roi, se mis à éviter et à contourner les décisions de son concurrent. Ainsi Colbert déclara qu'il évitait Louvois comme un écueil en mer ou qu'il remontait le vent, et pour cela il "louvoyait".  Le verbe louvoyer passa comme on l'imagine bien dans les salons de Versailles où figuraient de nombreux officiers des navires de Sa Majesté qui a l'époque étaient tous comme il se devait, nobles. C'est ainsi que le verbe louvoyer devint un terme de marine. Comme quoi la petite histoire de la grande Histoire est pleine d'enseignement.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA