Jul
28
De l'influence de la folie des gouvernants sur l'activité du Barreau

Je ne m'attarderai pas sur les raccourcis et les simplifications outrancières que nous pouvons lire sur la blogosphère sur les développements de l’actualité au Moyen- Orient de la part de soutiens indéfectibles du gouvernement de Monsieur POUTINE, ancien du K.G.B. et prolongateur du monde soviétique au nationalisme provocateur.

Qui n’a pas encore compris que les relais d’influence, de désinformation dans les domaines politiques, culturels et médiatiques ont été réactivés au profit d’une politique étrangère  qui souhaite la victoire des populistes ? Voilà qui laisserait à Monsieur POUTINE sous couvert de réconciliation avec l’Europe une main mise sur le dépeçage de la Géorgie et de l’Ukraine et à son autre main la liberté du geste  sur la Syrie.

Rappelons que Monsieur ERDOGAN pour imposer sa dictature sort son pays de l'application de la CEDH et procède à un renversement d'alliance en se rapprochant de cet autre grand démocrate, Monsieur POUTINE qu'il rencontrera début août. Pendant ce temps, clairement le pouvoir en Turquie fait la guerre aux Kurdes en Irak qui sont les principaux ennemis de DAESH au nord de ce pays. S'il y a une alliance c'est bien dans le but de donner à Monsieur ERDOGAN la possibilité de fonder son califat ce qui donnera satisfaction aux nationalistes turcs. Il semble que l'influence de ce califat englobera la Syrie pour complaire à Monsieur POUTINE qui souhaite conserver ses bases militaires en Méditerranée orientale. Si nous pouvons tous envisager qu'un axe sunnite se dessine, il partirait de Mossoul au nord pour se terminer à Ryad au sud, mais personne ne peut concevoir l'Iran rester isolé à l'Est alors qu'il a toujours eu des rapports plutôt favorables avec la Russie et la Turquie.

Que nous assistions à moyen terme à une alliance Turquie-Iran sur le dos de l'Arabie Séoudite est vraisemblable, ce qui devrait conduire à un partage d'influence dans le Moyen-Orient assez rapidement après la défaite sur le terrain de DAESH. Mais du coup, plus personne n'est pressé que la guerre contre ce dernier; et tous les prétextes sont bons, y compris humanitaires pour protéger les civils des combats urbains; se termine.
Il faudra attendre un accord entre les puissances régionales avec la bénédiction des russes et des américains sur le passage sécurisé des gazoducs au nord d'une part et par l'Irak et la Syrie au sud d'autre part. Tout le monde se tenant par la barbichette, tout le monde aura intérêt un jour ou l’autre à trouver un bon accord.

Mais la paix faite sur le partage d'influence au Moyen-Orient se ferait évidemment contre Israël qui reste l'ennemi commun dans la zone. Ce qui n'est l'intérêt du coup de personne, y compris de Monsieur Poutine qui n'en demande pas tant, et encore moins des américains.

Pour l'instant il est utile de ne pas se presser. Mais sachons que personne n'est de bonne foi dans cette affaire et que les militants de DAESH, héritiers des tueurs du vieux de la Montagne sont manipulés autant que les démocrates turcs, les factions syriennes, libanaises et palestiniennes dans une vaste partie d'échec….le leur.

En continuant de construire sa "barrière de sécurité", Israël, de son côté, cherche à refiler une bonne fois pour toute le problème Cisjordanien à la Jordanie qui jusqu'ici, un peu comme la Savoie entre la France et la future Italie, entre le XVIIième et le XIX siècle, a réussi un jeu d'équilibre admirable. 

Il ne faut pas rêver, il n'y aura pas de reversement d'alliance en Syrie. ASSAD, ERDOGAN et POUTINE ont bien tous intérêt à ce que l'émigration syrienne, mais pas seulement, perdure vers l'Europe.

Nous voilà encore pour longtemps empêtrés dans un état d’urgence qui finira par devenir d’une façon ou d’une autre notre législation ordinaire renforcée pour la lutte contre toutes les formes de terrorisme.

De même le flux de migrants continuera de submerger le contentieux administratif et mobilisera longtemps les bonnes volontés et notamment celles du Barreau.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Gilles Huvelin
Site: 
www.huvelin-associes.fr

Il ne fallait pas me provoquer. Entre celui qui veut reconstituer l'Empire Russe et celui qui veut reconstituer l'Empire Ottoman, ayons une pensée pour le Prince Eugène, Lawrence d'Arabie, Gorbachev et pour les chrétiens d'Orient. Si nous ne pouvons pas être d'accord sur tout Bernard, ce qui serait très triste, ne t'inquiète pas outre mesure. En effet nous tenons que des propos de "café du commerce " et par ailleurs, je me rapproche de ma zone blanche. Tu ne perds rien pour attendre un peu.Recois mes amitiés.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA