Dec
16
Discours pour le départ de Madame Mylène ROMANO, Présidente de Chambre du Tribunal de commerce de Paris.

Madame le Présidant,

Après quatorze années de judicature accomplies au sein de ce tribunal de commerce de Paris, vous allez poursuivre votre action au service de vos contemporains.

Votre parcours est atypique, exemplaire, ce qui n'est pas contradictoire lorsqu'il s'agit de vous.

Nommée par décret du 2 Avril 2010 au grade de Chevalier dans l'Ordre national de la légion d'Honneur au titre du ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'emploi, les insignes de cette distinction vous ont été remis par Madame Christine LAGARDE qui vous a fait un discours au-dessus de tout éloge, qui vide mon propos ramené aux rappels de vos activités professionnelles, militantes et sportives.

Ce qui annonce un plan en trois parties, procédé qui conviendra au membre du jury du Master HEC Entrepreneur que vous êtes depuis 2005.

Vous avez de la chance, dites-vous volontiers, mais cela n'explique pas autant de succès.

Après le Lycée Paul Bert à Paris et un baccalauréat avec mention, vous faites de brillantes études universitaires à Paris X. Maîtrise en droit, licence de science économique, vous envisagez un temps de vous présenter à l'ENM ou de passer le concours de Commissaire de Police.

Mais la Bourse vous attire, voire, vous fascine. En 1986 vous obtenez un DESS de Banque et de Finances et vous rédigez une thèse sur « la psychologie boursière ». Ce qui prouve que vous n'aimez pas les sujets faciles.

Vous exercerez vos talents à la bourse de Paris jusqu'en 1993, d'abord autour de la « Corbeille » où l'ambiance, la compétition conviennent à votre dynamisme, et vous prépare inconsciemment aux audiences de contentieux général de notre tribunal, que certains béotiens outrecuidants comparent également à la vente des chevaux au Texas. Puis, vous serez analyste associée et co-fondatrice de la société B & B Market puis directrice et trader associée de la société LOUXOR GESTION.

Entretemps vous rencontrez Dominique, « Dom » pour les intimes, votre mari et vous aurez deux enfants.

Votre époux renonce à l'agrément COB pour se consacrer à la gestion du patrimoine

constitué au moment où la Bourse s'informatise. Hasard du calendrier, vous quittez le

tribunal de commerce au moment où la procédure commerciale s'informatise à son tour.

Depuis 1993, votre activité professionnelle, c'est l'immobilier principalement.

Vous devenez présidente associée co-fondatrice de la société anonyme BERARD à Paris,

entreprise d'administration de biens et syndic. Vous ne cesserez pas de développer son

activité, en faisant l'acquisition de six agences à Paris et dans sa périphérie la plus

recherchée et la plus prospère; d'ailleurs vous habitez vous-même à Neuilly.

BERARD S.A., c'est 90 employés, 11 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé. Une belle

réussite.

Pour organiser cette croissance, vous devenez tout naturellement, gérante associée de

BERARD HOLDING en 2001, et vous prenez également la gérance de BELIER ASSURANCES,

courtier d'assurances, en 2012.

C'est la profession de l'immobilier qui recherchant des candidats pour devenir juges

consulaires vous attire vers nous. Vous vouliez devenir magistrat, vous devenez juge avec le

nouveau siècle. Vous auriez pu entrer au tribunal de commerce de Bobigny, de nombreuses

démissions à l'époque où Monsieur MONTEBOURG n'était pas encore ministre, vous font

entrer au sein du tribunal de commerce de Paris où il n'y a que vingt femmes, me direzvous,

sur cent quatre-vingt juges en 2013.

Second hasard du calendrier, vous nous rejoignez au moment où les juridictions consulaires

pluri- séculaires font l'objet d'attaques en règle et vous nous quittez au moment où les

tribunaux de commerce reçoivent l'assurance qu'ils ne supporteront pas l'échevinage.

En l'an 2000, vous commencez votre parcours de juge consulaire à la 15ième Chambre dont

l'activité principale est de statuer en matière de concurrence déloyale. Vous êtes bien

entourée : Votre présidente est Madame MALHER-BESSE, et Messieurs DE BAECQUE et

SCETBON-DIDI siègent à vos côtés. Peut-on commencer sa judicature sous de meilleurs

auspices et recevoir une meilleure formation ?

Au total c'est une énorme charge de travail que vous devez assumer et pour préserver vos

week-ends comme votre mari vous le demande, vous travaillez également la nuit.

Rappelons que l'activité des juges consulaires est un engagement bénévole.

Vous ferez par la suite partie des 14ièmeet 18ième Chambres consacrées respectivement aux

procédures collectives et aux sanctions personnelles, vous retournerez aux Chambres de

contentieux, 19ième, 4ième et 16ième Chambre, pour ne plus quitter par la suite la 18ième Chambre depuis 2008.

Le contentieux ne vous laisse pas un souvenir impérissable. Les procédures collectives vous donnent à garder en mémoire les piles de documents à signer sans avoir la possibilité d'un contrôle effectif aussi sérieux que vous le souhaiteriez. Votre préoccupation constante est le respect du débat contradictoire. Vous êtes intarissable sur le respect de principes pourtant élémentaires parfois mis à mal.

La transparence toujours plus nécessaire en matière de procédure collective notamment à propos du sort des actifs à céder ne vous parait pas atteinte.

Le rôle omniprésent des mandataires judiciaires qui oeuvrent sans doute avec conscience et probité sans contrôle du juge autre que formel dans la majorité des cas ne vous convient pas. Mais comment faire autrement est un vrai sujet sur lequel vous considérez que nous n'avons pas assez progressé. Je dis « nous » car je considère que les avocats doivent être sans doute plus actifs également dans un travail d'accompagnement qui se doit d'être également le nôtre.

Trois nouveaux enfants vous viendront au monde pendant cette période de votre vie particulièrement bien remplie, ce qui vous vaudra la médaille de la famille française en 2009.

C'est aussi moins de disponibilité malgré une organisation sans faille, le dévouement de la nourrice de vos enfants, Tess, et de votre secrétaire, Cécilia, ce qui vous conduira à prendre, en ce qui concerne votre activité consulaire, une année sabbatique.

Vous avez toujours eu une vie militante. C'est un autre versant de votre engagement désintéressé.

Adhérente du mouvement « Action de femmes », pour promouvoir la présence féminine dans les conseils d'administration, adhérente de l'association « Ni pute, ni soumise » et de « Working girls Paris », le combat de la place de la femme dans notre société est le vôtre. Le malheur ne vous épargne pas plus que les autres, il vous fait rebondir. Vous militerez au sein de l'association Laurette Fugain.

Pendant ce temps, votre réussite professionnelle est reconnue : Votre entreprise est classée 33ième au palmarès 2011 de « Women Equity for growth » et vous êtes nominée deux fois en 2012 à la « Tribune Women Award » et au « Prix Ernst & Youg (EY) de l'entrepreneur ».

Vous nourrissez la confiance et l'envie d'entreprendre. Féministe, vous confiez « sans mon mari, je ne suis rien ». Vous savez défendre votre champ clos, votre vie de famille est une priorité.

Dominique, votre époux, Mathilde, Gabrielle, Golda, Sacha, Max, vos enfants sont sans doute fiers de vous, toujours alerte et dynamique.

Le sport a aussi une part importante dans votre vie.

Il est l'un de vos secrets pour garder la forme. Il vous permet d'avoir un sommeil réparateur. Vous pratiquez le hand-ball au CSM Club de Puteaux, le tennis, l'équitation, la natation, vous avez fait le marathon de Paris en 2000 et celui de New-York en 2002. Bien sûr, vous êtes titulaire d'un permis de conduire, vous avez aussi un permis bateau, qui malgré son nom n'est pas si facile à passer, un permis Karting 125, un brevet de plongée, un permis moto, vous avez appris à voler sur CESSNA 152 et Robin DR 400. Il ne manque plus qu'un brevet de parachutisme ou la pratique du saut à l'élastique, car aucun défi ne semble pouvoir vous arrêter.

Vos autres secrets pour soutenir autant d'activité sont l'absence de stress, une volonté sans faille, la considération permanente du facteur humain, la curiosité, la recherche de l'effort.

Madame Mylène Romano, le moment de l'éloge qui revient à tout président de Chambre quittant ce tribunal, est celui où nous nous retrouvons en communion autour d'un destin, d'un parcours, le vôtre aujourd'hui. C'est celui où beaucoup de ceux qui m'écoutent vous découvrent, et en même temps, ceux qui ont plaidé devant vous comprennent mieux vos ressorts, vos motivations.

Vous n'avez pas de regret, vous vous reconnaissez des échecs, vous n'avez aucune crainte, rien ne peut faire taire vos convictions et ne peut entamer votre détermination.

Je salue en vous, avec mes confrères et leurs collaborateurs, une personnalité d'exception à qui nous souhaitons encore plus de succès dans sa vie professionnelle, personnelle, militante et sportive qu'au cours de ces quatorze années passées si vite.

Je ne vous vois pas abandonner les instances consulaires, le monde du commerce et de l'industrie, aussi il m'est agréable, Madame Mylène ROMANO, de pouvoir à la fois vous dire merci et au revoir.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA