Sep
06
On est les champions, on est les champions !

L'OCDE désigne la France championne du monde de la taxation de l'immobilier et de celle des entreprises. La France est devenue devant le Danemark championne d'Europe du taux de prélèvement sur le PIB. Nous sommes le Pays qui a le moins de propriétaires de leur habitation, derrière la Belgique, l'Allemagne et l'Espagne notamment. Nous sommes le pays dans lequel sur 25 milliards de fraude à la Sécurité Sociale, et autres aides sociales sont possibles. 90% du montant des fraudes à la Secu. sont constitués par 30% des malversations. Elles sont commises par les professionnels de Santé.
Nous nous félicitons d'avoir de plus en plus d'apprentis. Mais nous sommes très loin derrière la Suisse qui connaît 2,4% de chômage, très loin derrière l'Allemagne qui connaît deux fois moins de chômage que nous. Et surtout, il ne faut pas rappeler que c'est sous Mitterrand que l'apprentissage a été maltraité, désigné comme "l'école du patronat".
Nous découvrons avec stupeur que la Sécurité Sociale a mis en circulation 110 millions de Cartes Vitales valides, 57 millions sont activées. Autant de malades sur 67 millions d'habitants laisse songeur.
Ce scandale et celui du fonctionnement de notre corps médical qui commet 30% d'actes inutiles, contraint les hôpitaux à recourir à l'interim dont une part fondée par des professionnels de la Santé, démontre une chose: Ce n'est certainement que la partie apparente de l'iceberg de l'état de notre pays détruit par l'incompétence, la corruption, les prébendes et une malhonnêteté quasi générale. Nous dépensons plus que les autres pays pour avoir des résultats moins bons dans de nombreux domaines. L'Education Nationale entre autres. Les millefeuilles administratifs, le manque de décentralisation au profit des Maires sont des calamités. Le recentrage de la mission de l'Etat sur ses missions régaliennes et y faire le ménage va relever des 12 travaux d'Hercule. De vrais tours de force. La raison d'une situation globale catastrophique est la conséquence de l'existence d'une Administration pléthorique qui fait ce qu'elle veut. Pas de "spoil system", un statut de la fonction publique, autant de causes de sclérose qui empêchent les politiques de gouverner, imposant la perte de l'autorité et la disparition autant du sens responsabilités que de celui de l'efficacité. Sans compter que pendant des décennies, le vote du Budget de l'Etat consitait uniquement à reconduire les dépenses antérieures, et de voter que des dépenses supplémentaires. Chose inouïe !
Il revient à notre gouvernement de refonder notre pays de fond en combles.
Pour s'y opposer, nous pouvons concevoir que tous les moyens et procédés seront utilisés. La guerre de harcèlement et d'obstructions est commencée.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA