Oct
12
Extinction et Rebellion, des zadistes au coeur de Paris

Un nouveau sous-marin lancé contre le libéralisme, confondant sur fond d'ignorance et de bêtise, causes du réchauffement climatique (axe et orbite terrestres) et causes de pollution (8 milliards d'humains sur la planète) pour prôner la retour à la diligence, a bloqué la rue de Rivoli, la Place au Châtelet, le Pont au Change pendant plusieurs jours et nuits.
Imaginez le cardo maximus de Paris "occupé" par trois tondus et deux pelés lapins crétins genre Nuit Gravement Debout recyclés. Sous les fenêtres du Palais de Justice, à 150 m de la Préfecture de Police et 500 m de l'Hôtel de Ville. Les embouteillages, rive droite, ont prospéré ainsi jusqu'à La Madeleine plusieurs jours; les secours, ambulances des pompiers et les bus ne pouvaient plus circuler. Les quais rive gauche étaient saturés.

On s'est moqué de qui ? A la barbe de toutes les autorités de la Capitale s'est installé ce mouvement "mondial", néanmoins absent de la Place Rouge et de celle de Tiananmen, mais évacué dès le deuxième jour de l'occupation illégale des voies de circulation de Londres. Ici, béa devant une manifestation de rue pacifique, nos journalistes ne se posent pas la question de savoir pour qui roule tout ce cirque de ballots de paille, de tentes, de panneaux solaires et de toilettes sèches. Il n'y a que quelques militants (voir la photo prise depuis le Tribunal de Commerce de Paris ) dont, je l'ai constaté, une poignée de traîne savattes au RSA, d'arrêts maladies, zadistes, d'étudiants qui en 1970 auraient été maoïstes, d'artisans de nom et des habituels intermittents du spectacle, tous ayant besoin de justifier leur existence, ce que personne ne leur demande, menés par des cadres chevronnés des organisations habituelles d'extrême gauche dont on retrouve la rhétorique et la dialectique réécrites en Vert, le nouveau Rouge post élections 2017.
Le Venezuela a perdu 50 % de son PIB en 5 ans et 15 ans de longévité de sa population. Bienvenue "Rébellion Extinction" dans la décroissance imbécile.
Il n'y a pas d'écologie dans les pays sans croissance. Nulle part. Il faut une offre rentable sur un marché solvable.
Ce "nouveau" mouvement n'a rien de neuf. Il s'agit seulement d'un avatar anti-libéral supplémentaire. Les médias et les intellectuels de gauche les adorent.
Greta Thunberg habite le pays le moins pollué de la planète. L'U.E. est la zone économique qui pollue le moins. Mais curieusement les militants verts ne sont pas là où sont les mauvais élèves. La pollution à Rio de Janeiro est une vraie catastrophe. "Extinction et Rebellion" n'y est pas. Greta Thunberg non plus. Mais qui les anime pour quelle finalité ? Ils n'ont pas de chef, ni dirigeants, ni direction. Le mouvement reçoit des dons pourtant. Qui les encaisse, les distribue, paie les factures ? Qui organise ce mouvement mondial et coordonne ses actions ? Nos journalistes ne sont vraiment pas curieux.

Commentaires

Nom: 
Gilles Huvelin
Site: 
www.scphuvelin.com

L'orbite terreste et l'inclinaison de la Terre responsables du réchauffement. La pollution est le fait des 8 000 000 000 d'humains. Toujours la Science contre la bêtise l'ignorance et l'émotion
https://t.co/F67Ygn5YOK

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA