May
17
Génial Guillaume Dauzier.

Il a créé avec des dizaines d'ingénieurs et de volontaires, tous bénévoles, la plateforme graruite "Covid tracker" qui est un formidable outil de lutte contre la pandémie grâce à la mise à disposition du public sur internet par le ministère de la Santé des données nécessaires. Depuis, Guillaume Dauzier avec la même logique a créé "vitemadose" qui permet de trouver les sites de vaccination disposant de flacon entamé que personne ne souhaite bien entendu jeter alors que l'on peut vacciner des personnes non éligibles.
Les centres de vaccination sont intelligemment demandeurs. Parfait.
Toutes les mégadonnées des administrations devraient être dans le domaine public pour permettre de la même façon un traitement intelligent au service de nos concitoyens. Imaginons deux secondes que toutes les décisions de Justice soient ainsi traitées. Non seulement il serait possible d'avoir un "jurisprudencetracker" mais aussi, nous disposerions de "vitemonjugement", pour aider aux choix des juristes et à la décision des magistrats. Évidemment, il ne faut pas attendre après les défendeurs des prés carrés pout aboutir. Libérez les données Monsieur le Ministre de la Justice !

L'informatisation de l'Etat, notamment, à mes yeux, des finances publiques territoriales, résulte d'un effort considérable du Président de la République; que j'éreinte régulièrement en pure perte de temps, sur la lenteur des réformes à peine entamée comme celle du Code du Travail, quand elles sont faites (le nombre de lâchetés est conséquent) et de Bruno Lemaire; que je voue, également sans conséquences, aux gémonies en constatant la charge de nos impôts et des prélèvements nous jetant dans un régime collectiviste insupportable pour le secteur privé.

L'intelligence artificielle et le Big Data en libre accès doivent révolutionner notre société. L'Institut Sapiens fait beaucoup pour ouvrir les esprits sur cette nécessaire perspective vers plus de rapidité, de maîtrise et d'efficacité. Vous en rêviez ?  Guillaume Dauzier et ses amis ouvrent les portes ! Si les entrepreneurs et les élèves de l'Ecole Centrale Electronique prennent le pouvoir, la France va changer.

Il serait temps de couper les cordes qui nous attachent aux bouées flottantes. Elles prennent l'eau en nous entraînant vers le fond. Ce sont nos archaïsmes. Et parmi ceux-là je classe la CNIL, c'est pour vous dire à quel point je ne décolère pas contre notre ringardise intellectuelle.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA