Oct
29
Il est toujours intéressant de prendre un temps de réflexion, allez, prenons 2 mn...

En classant ma documentation je retrouve le numéro 41 de l’Edition Générale de « La Semaine Juridique » du 5 octobre 2015. La publication a moins d’un mois, mais elle a pris un petit coup de vieux. D’abord l’édito de François SUREAU intitulé « L’asile et l’Etat » qui fait partie de ce qui se fait de mieux dans le « pensé correct » en vigueur que nos élites cultivent toujours aussi aveuglément. Depuis l’Autriche a décidé à son tour de dresser « un mur » à ses frontières. Il a y décalage de plus en plus consternant entre la littérature des beaux quartiers sur papier glacé et le vécu des quartiers populaires peuplés de sédimentations successives de nouveaux français qui sont autant de chance pour nous.

En feuilletant le même numéro, je retrouve un article consacré à Pierre Rancé présenté comme « le stratège médias des avocats ». J’espère que je ne lui dois pas de lire dans le compte-rendu de l’AG des 11 et 12 septembre 2015 « la communication avec les tribunaux de commerce » qui est tout simplement une manipulation de la désinformation dont sont capables les grosses machines qui ne savent pas ce qui se passe sur le terrain et veulent faire croire surtout que tout va bien, Madame la Marquise. A croire la page en question le RPVATC fonctionne et c’est uniquement parce que les Ordres ne font pas le nécessaire, que l’outil n’est pas utilisé. C’est carrément se moquer du monde, et en plus ignorer que la procédure devant les tribunaux de commerce est orale (Article 860-1 du CPC) et que les cas où il peut être écrit au seul JCIA sont ceux dans lesquels le dit juge-rapporteur a pu établir en accord avec les parties un calendrier de procédures ou/et fixer les modes de transmission (qui pourrait être le RPVA s’il était praticable…)

En fait je me rends compte que Pierre Rancé est un agent de presse certainement talentueux, mais au succès limité pendant le mouvement de protestation des avocats  si nous nous souvenons bien des journaux télévisés de 20 heures qui l’ont largement passé sous silence pour des considérations que je ne préfère pas commenter, et que notre confrère Patrick LE DONNE, amateur de clic sur le mulot en toute circonstance, apparemment, est l’auteur du texte visé ci-dessus.  

Plus intéressant, l’article intitulé « L’avocat du 21ième siècle » rédigé par Soraya Amrani-Mekki, mon professeur de procédure civile préféré, qui nous rappelle que les M.A.R.D. existent et qu’il y a dans notre arsenal également le procès participatif et l’acte de procédure d’avocats. Tout cela est dans le Code,... et l’auteur appelle notre profession à s’approprier ces outils,.Mais ce qui est important se situe dans une conclusion de toute évidence écourtée pour une question de longueur de texte sans doute.

Or elle pose le début d’une réflexion  sur une véritable évolution.

Après l’entrée de la Commun Law dans les pratiques juridiques des contrats commerciaux et l’orientation intellectuelle de Bruxelles en faveur des modes anglo-saxonnes du droit économique, nous voilà à la porte de pratiques américanisées de résolution des litiges…

La manipulation entreprise de longue main en passant du « droit écrit » au « droit continental » tout en permettant à la jurisprudence de se proclamer source de droit là où seule la loi avait son mot à dire nous prépare à l’application américanisée du versant juridique et déjudiciarisé  de normes juridiques internationales  pour un accord transatlantique très large négocié dans le secret.

Entre le clic aveugle sur le mulot pour justifier une commission dite des nouvelles technologies  déjà dépassées pourvu d'un programme inadapté et une privatisation de la justice non assumée, le profit de la réflexion faite  en classant ma documentation, me laisse augurer un avenir passionnant pour notre modèle de justice.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
VIGUIER CATHERINE

Bonjour cher confrère,

Nous exerçons dans des domaines bien différents,et nous nous trouvons grâce au blog.

 

Merci pour votre visite sur mon blog.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA