Mar
19
"Il n'y a pas d'inflation."

"La masse monétaire n'augmente pas. Les prix augmentent mais ce n'est pas de l'inflation." Sauf que nous avons les effets de l'inflation, c'est la hausse des prix et la hausse des prix, c'est la baisse du pouvoir d'achat. Comme tous le monde, je constate que le ticket de caisse se prend 2 à 4% de hausse par an depuis plus de cinq ans selon les produits.

Des remises sont accordées, un peu partout sous différentes formes, sur le montant de vos courses si leur montant a atteint une somme ...qui a augmenté de 20% depuis le début de l'année par rapport à celui de l'année passée qui n'avait pas bouger depuis cinq ans. Donc, j'ai raison.

Le but est évidemment la reconstitution des marges d'entreprises dont les acheteurs finaux sont vous et moi.

Parallèlement, les revenus quelque soit leur source, n'augmentent pas. Ça ne suffira pas pour avoir des produits concurrentiels car les impôts dits de production et les charges sociales font que nos produits ne peuvent pas se trouver en compétition. L'idée que notre intelligence supérieure dans la recherche et le développement devait nous permettre de factuer à n'importe quel prix et permettre à notre balance commerciale d'être positive a fait, bien sûr, choux blanc.

Notre avance technologique subsiste dans les domaines où l'intelligence artificielle et la robotisation sont performants. Le luxe parce qu'il dépend d'un savoir-faire d'exception dont la source, avec le tourisme, est issue d'un patrimoine culturel légué, peut se permettre d'être cher en restant qualitativement ou culturellement attractif. Je redoute que ce patrimoine, qui pour rester accessible supprime les citations latines, les chiffres romains et des références historiques, n'intéressent plus la génération à venir du tourisme de masse débarrassée de la culture générale nécessaire à son accès.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA