Aug
17
La fiscalité du viager n'est pas seulement une arnaque.

"La rente viagère est imposable pour le crédirentier, mais seulement pour une fraction de son montant, selon son âge, au moment du premier versement : 70 % s'il a moins de 50 ans ; 50 % de 50 à 59 ans inclus ; 40 % de 60 à 69 ans inclus ; 30 % s'il a plus de 69 ans." Évidemment Bercy vous présente cela comme tout à fait génial. Sauf que la rente, c'est une partie du prix de vente de votre immeuble. Il n'y a donc aucune raison que le versement du prix fractionné soit considéré comme un revenu ! Ce qui est par conséquent exposé comme un avantage fiscal est purement et simplement un racket fiscal !
Pire, il a été trouvé dans ce dispositif le bien fondé de l'idée selon laquelle le propriétaire de son logement ne payant pas de loyer devrait être soumis à l'impôt sur le revenu pour son montant.
Donc vous payez des impôts sur vos revenus et au moment de l'achat de votre bien. Et pour l'habiter, on va vous supprimer la taxe d'habitation pour la remplacer par un impôt sur la valeur locative de votre logement, mais calculer comme l'impôt sur le revenu ?
Partie de bonneteau. Pas seulement puisque l'IRPP aurait pour assiette la valeur locative du marché et coûterait largement plus cher que la taxe d'habitation.

Mots-clés: 

Commentaires

Site: 
guillot-pas

La fiscalité sur la rente conversion d'un prix est une pure arnaque.

La suppression de la taxe d'habitation sur la résidence principale est une imbecillité. on ne voit pas pouquoi un locaire ne participe pas au financement des services locaux.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA