Oct
27
La Jungle c'est l'Enfer !

"On" ne nous a pas tout dit sur la jungle de Calais. Pire, ""on" vous a caché la vérité. Pendant des années j'ai vu comme vous un bidonville sordide filmé en gros plan avec ses magasins improvisés sur un terrain boueux sous un ciel bas. Hier j'étais médusé par des scènes d'incendie.
Sur les réseaux sociaux nous pouvions lire des tweets horrifiés: "Ils ont tout perdu dans les flammes." ou encore sur fond de toiles entrain de carboniser en dégageant une fumée noire: "Il nous dit: La Jungle, c'est l'enfer." Et plus tard des militants des ONG titraient des photos d'incendie: "Ils ont perdus tout leurs documents dans le feu de l'enfer."
Et par hasard je suis tombé sur une rare photo aérienne de la "Jungle". Et je me suis rendu compte qu' "on" me refaisait le coup de Soweto à  l'époque de l'apartheid. Au nom de la cause, "on" truquait. Soweto c'était déjà une ville comme les autres en Afrique plus l'électricité; que les habitants ne payaient pas au régime blanc car ils étaient en lutte; avec son quartier de bidonville. "On" ne filmait que le bidonville. Le camp de migrants illégaux à Calais c'est 2/3 de containeurs aménagés et le reste, un bidonville construit par les nouveaux arrivés. Hier et avant hier au fur et à mesure de leur départ et par tradition les afghans ont brûlé leur "maison" comme ils le font chez eux quand ils quittent leur campement.  Les pompiers sont venus. Ils ont été caillassés. Une bonbonne de gaz abandonnée a sauté. Un syrien, si, il y a aussi des syriens au milieu des africains sub-sahariens, a été blessé, tympan percé. Il a été pris en charge à l'hôpital. Tollé sur la toile: sur fond de flammes et de fumées noires,un titre du genre: "un syrien blessé dans l'enfer de la Jungle par une l'explosion  d'une bonbonne de gaz". "On" nous avait promis une évacuation pendant "une semaine  à haut risque" puis les pires situations dans les villes d'accueil avec gros plan sur les trois pékins locaux qui ont dit leur angoisse de voir arriver des migrants dans leur bourg.  La réalité, c'est que le départ des habitants du camp s'est déroulé en trois jours. "On" a essayé de nous faire croire sans le dire que les autorités avaient foutu le feu dans le camp pour faire fuir les migrants avec une photo de CRS sur fond de flammes. Que 8 000 personnes parmi lesquels des milliers de mineurs isolés vivaient comme des bêtes et que bien sûr "l'Etat français " se comportait comme un monstre. Sauf qu'une partie des mineurs admis en Angleterre se sont révélés être des majeurs de 20 et même 30 ans. Que ceux qui ne sont pas partis en Angleterre rejoindre une famille, soit 750 personnes, étaient avant hier abrités dans les containeurs aménagés et une centaine ce 27 octobre matin. Il n'y a jamais eu plus de  6 000 personnes dans ce camp ingérable pour la bonne raison qu'il a été  évacué en trois rotations de moins de 45 cars de 50 places et jamais plein.
Et ce matin "on" est passé à autre chose pour tenter de foutre le bazar ailleurs.
Ne l'oublions pas parce que "on" va recommencer tous les jours à nous désinformer avec sa musique malsaine de destruction de notre société. NDDL ou Nuit débout  c'est le même "combat". Les droits de l'homme sans les devoirs et le reste c'est la même eau. N'oublions pas que c'est la dialectique marxiste qui fait appeler Organisation Non Gouvernementales des associations financées par nos impôts parce qu'elles n'ont pas d'adhérents. Comme d'habitude c'est par lâcheté que nos politiciens ont accepté que "on" nous pompe l'air afin de pouvoir continuer à financer leurs partis politiques sur nos impôts parce que eux non plus n'ont pas assez d'adhérents. Ce deal est insupportable et il est soutenu par les médias qui  ont tous utilisé des titres violents, même si certains les ont démentis en bas de page. Ils vivent tous aussi de subventions et de privilèges fiscaux, mettant en avant des journalistes vedettes payés de 20 000 a 50 000 euros par mois dont l'élite lit des prompteurs.
"J'vous dérange ?  Fallait pas me provoquer."

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

d'une gravité exceptionnelle qui dépasse et de loin "la jungle de Calais".

J'ignore en ce qui me concerne la "Vérité" qui nous serait cachée mais j'ai pleinement conscience qu'elle peut être facilement travestie.

Nous en avons eu la triste expérience avec "les armes de destruction massive".

Leurs cotisations financent seules leur parti, lequel n'est pâs aux affaires.

Malheureusement.

Quant à moi, je suis seulement adhérent du R.B.M., à qui je paie ma cotisation.

Et qui n'est pâs davantage aux affaires.

 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA