May
21
La Justice indépendante de qui ?

Si la culture et les repères donnés par le 18ième siècle sont totalement morts avec l’arrivée du rap et celle progressive du mobilier zen avec les décors couleur taupe de la fin du 20ième, le 19 siècle disparaît avec le 21ième. Les bouleversements sont inéluctables parce que la pensée dominante a besoin de se renouveler et les pouvoirs changent de mains selon des cycles historiques. Pour le monde du droit qui est notre sujet, constatons que le combat pour le « droit écrit » devenait déjà un combat d’arrière-garde dès qu’il est devenu « droit continental » et qu’à côté d’une législation tatillonne et complexe le droit mou s’impose tandis que les contrats à l’aune des pratiques américaines sont des bibles de clauses volumineuses renvoyant à des annexes et conventions d’interprétations auxquelles des normes internationales ne sont pas toujours les fondements. La « Commun law » progresse d’autant plus que la justice est devenu  un pouvoir sans contre- pouvoir et que le Parquet deviendra une Autorité Administrative Indépendante. La justice n’est plus un pouvoir régalien de l’Etat. C’est l’aube de la « république » des juges  qui rendent leurs décisions « au nom du peuple français » avec lequel elle n’a plus de lien démocratique même indirect, sans contrôle de son activité par la représentation nationale, et sans que l’autorité de l’Etat en dirige son fonctionnement. Il nous est promis pour demain un Parquet qui n’aura pas de compte à rendre non plus à qui que ce soit.

Nous entrons dans le 21ième siècle et la disparition de l’Etat est celle de notre 20ième siècle.

Reste aussi que l'histoire repasse les plats à ceux qui ont oublié que c'est le Parlement de Paris qui a fini ,par ses blocages incessants,  de conduire le peuple à la révolution contre les institutions et ceux qui les incarnaient,  ce que permet un Etat impuissant à réformer la société,et mène toujours par la suite à une dictature.

L'Europe protégera qui ?

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA