Sep
21
A la manière des « Chevaliers du Fiel » : Les territoriaux en surchauffe (2)

Sous la tonnelle devant l’anisette ce dimanche matin:

-Tu sais que la semaine passée Robert et moi on a dû faire des heures supplémentaires tellement il a plu…

-Vous avez eu des problèmes ?

-Ah, tu ne peux pas savoir, tu étais en formation, mais Il pleuvait tellement que nous n’avons pas pu rejoindre les locaux techniques avant au moins deux heures  pour pointer la fin de journée…Il pleuvait, il pleuvait…un temps de mousson, heureusement on était sous l’auvent du bar de la Mairie, tu vois, prêt à bondir dès la moindre éclaircie...

- Mon pauvre, ce n’est plus une vie avec ce temps détraqué…Tu as entendu qu’il y a un rapport sur le travail de… Combrexelle… Il veut réformer  la loi et je suis inquiet , tu sais….

-Combrexelle, c’est bien celui qui dirige la section de droit social du conseil d’Etat…Ils veulent toucher à notre statut que nous avons obtenu de haute lutte… C’est qu’il en a fallu des grèves pour en arriver là…. On se laissera pas faire !

-Non, non…c’est pas ça… d’ailleurs il y a Macron qu’il ne l’a pas dit  que c’était inimaginable de conserver un même job toute sa vie que déjà Hollande il a déclaré que la réforme du statut de la fonction publique territoriale n’était même pas concevable… Non, le Conseiller d’Etat qui n’a jamais vu une P.M.E du privé, il a fait un rapport dessus le droit du travail qu’ils font dedans.

-Ah bon, ils vont leur donner au privé notre statut à nous que l’on a eu de haute lutte avec toutes ces grèves ? Ce n’est pas admissible qu’ils aient la même chose sans combattre, sans souffrir…il a même fallu de haute lutte obtenir que nos jours de grève soient payés..

-C’est pas cela…en fait, ils ont demandé à un Conseiller d’Etat de réformer le Code du Travail du privé pour qu’il n’ait que des accords de branche et d’entreprise passé avec les syndicats… C’est inadmissible qu’il puisse imaginer autre chose que d’accepter ce que demandent légitimement les syndicats…  Ce doit être l’enfer dans le privé.

- Surtout (rire), il ne sait pas ce que c’est de discuter un accord de branche avec les syndicats (rires). Alors ils espèrent que ce sserait moins pire avec des accords d'entreprise...là-dessus, je ne peux rien dire, je ne sais pas ce que c'est une entreprise...mais il parait que c'est l'horreur.

- Ceci étant,  ils ne savent pas combien on est débordé, nous les territoriaux. …tu sais le rapport de l’IFRAP, sur les collectivités territoriales et les économies pour faire face à la baisse des dotations de l’Etat, qui a été présenté à la commission parlementaire…et bien il a pointé du doigt la question.

-Ah bon ?

-Oui,  et tout est devenu tellement compliqué que même dans les petites communes de 3000 habitants, ils ont un Directeur des Services Généraux.  Et dans une ville, ils  ont un D.G.S, un D.G.S adjoint et il y a tellement de travail que l’adjoint a un adjoint. Il faut dire qu’ils ont 44% d’absentéisme aussi.  C’est le stress.  Tu comprends pendant que le D.G.S. il passe à la voirie pour faire face, l’adjoint est aux ateliers municipaux pour réparer les sanisettes et l’adjoint de l’adjoint est complètement stressé alors il tombe malade alors dès qu’il y a un employé de la voirie qui revient il remplace le DGS….

-A propos de norme il faut que je te parle de ce qui est arrivé à mon cousin. Il a acheté un restaurant.

-Ah oui, je suis au courant,  c’est « Chez Ginette » dans le rue de l’Eglise, il a tout refait, c’est du boulot.

-C’est ça… et puis c’est cher. Toutes les économies de sa femme y sont passées pour qu’il puisse la faire travailler en cuisine pendant qu’il s’occupera du bar. Et bien la commission de sécurité est passée. C’est du sérieux, ils étaient cinq avec le capitaine des pompiers….

- C’est Savignac qui a fait les travaux avec ton cousin...

-Attends….Ils n’avaient pas sur la facture du papier peint sa composition… alors il ne voulait pas le laisser ouvrir. Tu connais mon cousin, ils ont été à l’école ensemble, il lui a dit qu’il ne pouvait pas retarder de quinze jours l’ouverture  parce que la banque était pressée et lui aussi d’être derrière le bar.  Aussi le capitaine lui a dit d’accord mais il lui fallait la facture descriptive conforme sous dix jours. Du coup mon cousin lui a dit qu’il ferait le nécessaire même qu’il irait au Pays-Bas parce que le papier y vient de là –bas, mais il lui a demandé s’il aurait l’attestation de conformité des locaux par la commission de sécurité tout de suite après pour la banque.

-Et alors ?

-Le capitaine des pompiers lui a dit « Ah mais non, surtout pas : tu n’auras pas d’attestation de conformité », qu'il a dit à mon cousin. Il a ajouté à la cantonnade: «  vous ne vous rendez pas compte, la législation applicable fait un mètre cube de textes et je ne la connais pas entièrement… », et pour conclure : « Tu auras une attestation comme quoi la commission de sécurité est passée ».

-Et pourquoi le Capitaine il n’a pas un adjoint pour l’aider ?

-C’est la bonne question….Patron, tu peux nous remettre ça ?  La carafe d’eau c'est pas nécessaire, il en reste…

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA