Jan
21
L'aveuglement économique, c'est fini, nous n'avons plus les moyens.

La pandémie a précipité la lisibilité de la réalité que la doxa ne peut plus éluder, même si la posture d'une frange de l'opinion dogmatisée maintien son discours collectiviste et un appel constant à plus de moyens que nous n avons plus depuis 1974, creusant chaque année nos déséquilibres financiers entraînant la débâcle de notre balance commerciale depuis 17 années consécutives.

Lorsque  vous avez toujours plus de fonctionnaires, vous avez toujours plus d'impôts et de prélèvements, c'est qui génèrent toujours plus de normes et la conséquence est toujours moins de revenus nets, moins d'investissements, moins de consommation, moins de compétitivité et en même temps, toujours plus de contestations, de mouvements sociaux, de grèves et de contestations, de revendications, moins de respect de l'ordre public et de l'intérêt général, avec la perte des repères culturels et le recul de l'éducation. C'est historiquement vérifié partout et de tout temps par tous les économistes. Et nous n'avons rien fait depuis 50 ans pour enrayer notre chute Tout est dit. Après avoir tué l'industrie et l'Éducation Nationale, notre système étatique détruit notre système de Santé et l'agriculture. Aujourd'hui il y a 3 000 fermes à vendre et en 2024; d'exportateur notre pays sera importateur de produits alimentaires.

Si une révolution libérale ne remet pas le pays sur les rails, sa paupérisation va tous nous transformer en biffins au milieu d'un marché d'occasion à faire la queue devant des soupes populaires. Tout cela avec un alibi écologique et social produit comme la panacée universelle par l'Orchestre rouge du 21e siecle qui sclérose notre Etat en surpoids s'effondrant sous son poids. Il gangrène le secteur privé qui est également écrasé et paralysé par notre administration devenu indépendante du pouvoir politique sous prétexte de garantir sa neutralité.

Parallèlement il est devenu indispensable et urgent de créer un noyau d'Europe fédérale pour avoir une capacité politique, diplomatique, économique et militaire.

Là où nous en sommes, seule une dictature peut nous sortir de l'ornière.

Qui sera le nouveau Adolphe Thiers ?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA