Nov
24
LE CERCLE DES AVOCATS INDEPENDANTS

(Profession de foi ci-jointe)

Chères consœurs, chers confrères,

Le mardi 25 novembre, vous êtes appelés à voter pour une seule des listes parmi les 12 déclarées au Conseil National des Barreaux. Il n’y a qu’un seul tour. Il faut voter en nombre. C’est cela qui conditionne notre force et notre représentativité. Il faut donc considérer cela comme un devoir déontologique.

Vous êtes nombreux à connaître l’engagement qui a été le mien en tant que Président de l’association « La Justice dans la Cité » pour le maintien et la rénovation de notre Palais historique, la renonciation au projet pharaonique de la tour de Clichy Batignolles, et la gestion rigoureuse des finances publiques.

S’il est désormais acquis que le déménagement se fera, à la suite de l’arrêt du Conseil d’Etat du 15 octobre 2014, l’Etat y a gagné 300 millions d’euros en renégociant le contrat de partenariat public privé pendant la suspension des travaux induite par nos recours.

Une page est tournée et l’honneur de notre profession qui était de s’opposer jusqu’au bout au projet finalement dénoncé par tous, ou presque, est sauf. 

En vue des élections au CNB du 25 novembre 2014, Caline KAMYA et moi-même menons la seule liste historiquement et authentiquement indépendante depuis 1996, LE CERCLE DES AVOCATS INDEPENDANTS.

La liste que j’ai l’honneur de conduire n’exclut personne. Elle n’est prisonnière d’aucun dogme. Elle est libre et à l’image du barreau du XXIème siècle, riche de sa diversité. 

Ses élus défendront les intérêts de la profession, dans un esprit d’ouverture et de dialogue, mais avec fermeté dès qu’il s’agira de faire respecter notre déontologie, notre indépendance, notre secret professionnel, le périmètre du droit, et nos revenus. Et une détermination sans faille dès qu’il s’agira de s’opposer aux invraisemblables diktats ministériels de Monsieur MACRON !

Et nous continuerons à porter les propositions des élus du Cercle des Avocats Indépendants formulées dès 2008 : un Ordre National, une Ecole Nationale du Droit commune aux futurs avocats et magistrats, une aide juridictionnelle qui ne soit pas financée par nous-même.

Tous aux urnes le 25 novembre !

 


Cyril BOURAYNE

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA