Aug
27
Le Covid 19 et l'épuisement de la marge des Cabinets.

La perte équivalente de trois mois de chiffre d'affaires, c'est l'équivalent de la marge de beaucoup des activités indépendantes. Soit 25% dans le meilleur des cas, en réalité, c'est plutôt 20% notamment dans l'activité du contentieux ou du judiciaire pour laquelle il y a une part conséquente de main d'oeuvre dans les charges avec proportionnellement un loyer imortant, car il faut des bureaux, de la bureautique, des ordinateurs et banque de données, etc. La consommation va ralentir globalement et ça touche toute l'économie, donc aussi les prestataires qui travaillent pour les entreprises donc les avocats surtout dans le domaine du contentieux. Donc il ne faut pas penser en regardant le rebond relarif qui s'est déroulé récemment après sortie de confinement. Il est nécessaire d'avoir une vue globale, ce qui exige de prendre les mesures qui correspondent à celle-ci sans attendre que la marge de manœuvre existante s'épuise et contraigne à fermer après avoir accumulé les déficits et l'endettement. Nous constatons déjà que des magasins, bars et restaurants n'ouvriront pas après ce mois d'août. Ce qui n'est qu'un signal faible annonçant un probable tsunami progressif à venir au cours de l'Automne de mon point de vue.

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

En plein accord avec vous !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA