Sep
22
Le Garde des Sceaux arrivera-t-il à changer le nom de l'ENM ?

Notre Garde des Sceaux a mis beaucoup d'eau dans son vin en enfilant son costume de ministre. En un mois il a été phagocyté par son administration dont l'organigramme ressemble à une usine à gaz.

La suppression de l'ENM est passée à la trappe. Elle aurait pu donner l'impulsion à la suppression de l'ENA. Pour faire avaler la couleuvre, la bonne idée réside dans la désignation de notre Confrère Nathalie Roret, Vice-Batonnier du Barreau de Paris pour prendre la direction de l'Ecole Nationale de la Magistrature. J'ai beaucoup trop d'estime pour elle pour penser que nous sommes là uniquement dans le symbole. C'est un pas dans la bonne direction de la rencontre des deux professions qui veulent normalement la meilleure application de la loi. Je ne sais pas quelle sera sa marge de manoeuvre mais je connais la faculté dont notre administration dispose pour se défendre de toute perturbation et absorber toutes les tentatives de réforme. Un siècle d'histoire nous a enseigné sur ses capacités d'emprise et de récupération. L'épisode Charlotte Bilger en dit long sur les capacités de nuissance politico-administratives du sérail ou je me trompe ?
A l'heure où il est demandé une formation initiale et continue ainsi qu' une information commune pour les magistrats, juges, avocats et juristes de tous poils afin de permettre les passerelles entre les différentes professions du droit, l'ENM est sanctuarisée. Il fallait la supprimer. Ne permettre l'accès à la magistrature que par un tour extérieur réservé aux juristes en entreprise et aux membres des professions juridiques réglementées ayant plus de 20 ans de pratique, était une urgence absolue. De même il faut en finir avec l'indépendance du pouvoir régalien qui est l'essence même de l'État après la Défense du territoire, des personnes et des biens, à savoir la Justice. C'est en plus d'une hypocrisie totale. Pour avoir entendu, certes il y a 30 ans, une conversation au cours de laquelle des magistrats proposaient à un autre, légion d'honneur et promotion dans l'Administration pour son gendre, je sais à quoi m'en tenir. On ne donne pas son indépendance à quelqu'un qui n'est pas responsable de ses fins de mois !

Nos magistrats détenteurs de l'Autorité judiciaire ont pris le pouvoir judiciaire, dont un bonne part pour en faire une arme politique. Ils ont imposé leur irresponsabilité et les mieux éduqués dissimulent mal leur mépris pour les avocats.

Napoléon disait:." Je préfère une loi mal faite qu'une loi interprétée."

Avec l'ENA et l'ENM nous avons les deux !

Je suis de tout coeur avec Nathalie Roret qui va incarner pendant cinq ans l'ENM à la tête d'un Conseil d'Administration d'ores et déjà acquis aux voeux du Garde des Sceaux et pour laquelle les syndicats de magistrats unanimes ont sans tarder attesté de leur bonne volonté, de même que Philippe Bilger a fait part de son adhésion sans faille à une nomination qui le ravit dans un article publié sur son blog, qui résume toute sa joie.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA