Feb
23
Le Gouvernement pédale à vide dans la com'.

Trois départements du Nord, trois départements de la Côte d'azur et de son arrière pays doivent avec la région parisienne être isolés depuis au moins dix jours, avec le concours de l'armée. Mais nous en sommes au stade de la concertation pour envisager "des mesures de freinage de la contamination". Pendant ce temps, à Paris, à 14h30, heures où ce n'est pas l'affluence dans la rue, sur trois cents mètres j'ai compté 87 personnes qui ne portent pas le masque autrement que sous le nez, sous le menton, ou pas du tout. J'ai aussi dénombré une dizaine d'incivilités, jets de déchets divers et cigarettes par terre, des délits de contrebande.
Comme il n'y a pas de caméra de télévision, il n' y a pas de verbalisation ou d'arrestation non plus. Si la loi était appliquée et n'existait pas pour faire croire que nos politiciens font quelque chose, à 135 euros par infractions contraventionnelles, ce qui est largement dérisoire, rien qu'entre la Place de Clignancourt et la Place Claude Bernard, on couvrirait le Commissariat de feuille d'or rapidement.
Au moment où les variants sont plus contaminateurs, le port de masque FFP2 devrait être obligatoire. Bien sûr malgré les délais, nous en avons certainement pas assez et nous devons toujours compter sur la production chinoise. Quand je pense que j'en ai trouvé dans une Pharmacie, venant bien entendu de Chine, tout le texte étant rédigé...en italien !
On n'est pas dans un pays asiatique ou australien, new zelandais, certes. Dommage car les enseignants et leurs élèves ou étudiants nettoyeraient et laveraient leurs établissements d'enseignement comme au Japon. Avec un tel apprentissage de la propreté, de l'effort et de la discipline, comme au pays du soleil levant ou celui du matin calme d'ailleurs, nous n'aurions pas un pays poubelle ni les comportements qui vont avec. Si nous avions un Etat digne de ce nom, nous aurions la même sécurité qu'à Singapour où aucune femme n'hésite à sortir la nuit seule avec son sac à main ouvert. C'est culturel ? Oui. Nous, nous avons la contre culture.  L'inefficacité et le laxisme, le baratin psychanalytique et l'auto analyse de l'excuse flattant l'inconséquence, l'irresponsabilité, c'est notre gloire. Au nom des droits de l'homme mis à toutes les sauces pour alibi des dérives accumulées depuis 50 ans. Plus de respect de l'autre, de la citoyenneté. Tout est liberticide.
Quelque soit le domaine d'activité de l'Etat, je  constate sa défaillance, le temps qu'il met avant de se poser la question "Ben qu'est-ce qui se passe ?"  alors qu'il y a le feu, puis pour ne prendre en définitive que des demies mesures qu'il n'applique pas, pour rester dans le déni, la communication et au mieux, faire dans la dissuasion : "attention, vous risquez..." rien du tout.  Il va falloir à ce rythme là que Marine Le Pen fasse des efforts pour ne pas gagner la prochaine présidentielle. Consternation, pendant ce temps nos politiciens retardent le moment où ils vont se sortir les doigts du nez parce qu'ils cherchent où ils vont bien pouvoir se les mettre... Mais vont-ils se bouger à la fin. Vont-ils comprendre que cela ne signifie pas qu'ils doivent être encore en représentation ? Je craque: "possible n'est plus français".

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA