Jun
09
Le monde d'après.

Après la reprise de la consommation sur laquelle notre croissance se fonde, nous allons nous retrouver devant le gouffre de la dette, des déficits structurels aggravés, l'augmentation des prix, avec un taux de prélèvements sociaux et fiscaux le plus élevés. Salariés, calculez votre pourcentage à partir du brut patronal inclus, impôts locaux, IRPP et n'oubliez pas la TVA.
Elle n'est pas belle la perspective d'avoir l'avenir du Venezuela ?

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
GGUILLOT
Site: 
guillot pars

Avec l'oppression des Etats voyous comme les Etats-Unis , la France et quelques autres qui se croient autorisés à sancyionner, désigner..

Nom: 
Gilles Huvelin
Site: 
scphuvelin.com

de notre destin. La gauche a détruit l'industrie en "luttant contre le travail nuisible" dans les années 70. En augmentant les prélèvements et les impôts on a laminé les revenus nets. Il a fallu externaliser la production pour proposer des prix plus bas pour satisfaire la consommation. Grâce à la Sécurité Sociale, nous avons un trafic de médicaments qui rapporte aux réseaux mafieux plus que le trafic de drogue qui fait vivre en France au moins 240 000 personnes, le chiffre ayant doublé en 10 ans. La gauche a détruit dans les années 80 l'apprentissage qualifié "d'école du patronat". Toujours le slogan, la formule peut importe les conséquences. Depuis le chômage n'a cessé de croître ici et diminué en Allemagne qui a conservé l'apprentissage et l'a constamment développé, renforcé. Alors que le gouvernement cherche à rétablir l'apprentissage, l'Éducation Nationale qui fabrique 13% d'illettrés par an refuse de rétablir les classes de fin d'études. Etc... Je peux en faire encore deux pages. Ça suffit de pleurnicher sur la faute des autres. Il fallait se sortir les doigts du nez et pas pour se les mettre ailleurs comme actuellement où des personnes indemnisées à 84 % de leur salaire pour cause de Covid ont pu accumuler des jours de congés payés pour se remettre de n'avoir rien fait pendant au moins un semestre, ne reprendront pas le travail pour se trouver indemnisé de leur faute avant de l'être au chômage, dont le régime même après la réforme reste le plus généreux d'Europe. Je continue ? Je peux parce que dans tous les domaines et quel que soit le sujet nous sommes en retard, englué dans des dispositifs aberrants et depuis en réalité 90 années de collectivisme rampant.

à mon excellent confrère qui détourne la discussion du sujet de l'après Covid, je prétends que nous n'avons pas à discuter avec les dictatures. Faisons notre révolution libérale et acceptons de commercer avec les démocraties et les pays qui ne nous affrontent pas. Le bloc économique USA, U.E., les pays du Moyen-Orient en paix avec Israël, l'Inde et la zone de l'ASEAN n'a pas besoin de se compromettre avec les forces obscures de la sphère des dictatures communistes qui nous méprisent tout en vivant sur notre dos.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA