Nov
09
Le retour des MARD...

Une prestigieuse délégation du Barreau de Paris s'est rendu à Buenos Aires pour porter la bonne parole. En fait de modes alternatifs de résolution des différends il s'agit de faire la promotion de la médiation. Tiens donc. Or les conciliations  devant les tribunaux de commerce, les J.A.F, les T.I. et les juges de proximité fonctionnent bien. Oui mais c'est gratuit. La médiation fleure bon le retour des épices. En plus cela permet au moment du Brexit, du CETA, de l'accord transatlantique, d'introduire dans nos pratiques celles du monde juridique anglo-saxon. Ce n'est pas donc neutre.Cela tombe par hasard bien, une consoeur associée d'un important Cabinet anglo-saxon se présente au Bâtonnat soutenu par un syndicat professionnel acquit au MARD. L'etablishment est en ordre de marche. Déjà le droit des obligations a déjà été révisé dans le sens du droit anglais. Bien entendu Paris Place du Droit dispose de plusieurs "bottins" de listes de médiateurs patentés par des organismes de formation. Vous y trouvez des experts, des avocats, des psychanalystes, des psychologues, des anciens juges consulaires et magistrats.
Mais combien sont ces innombrables  médiateurs sans cause ?  Combien de médiations ont été réalisées cette année ?   Vous n'aurez aucun chiffre tellement  la reussite de la médiation est marginale. Si vous demandez aux représentants de l'Ordre du Barreau de Paris qui dans le cadre d'un campus international à Buenos Aires ont porté la bonne parole : combien avez-vous fait de médiation cette année ?  Vous n'aurez pas de réponse.  Le terrorisme de la supériorité intellectuelme en conduira un à vous tweetez que vous injurez tout le monde en ne vous alignant pas sur ces carabistouilles ! Sacrilège bien entendu. Bien sûr il ne faut pas dire que la médiation a été introduite d'abord dans notre législation parce que le pouvoir judiciaire régalien est en faillite.  C'est plus smart de vous expliquer que la médiation c'est une réforme appaisante d'ordre spirituel. Depuis "on" est passé à un flot de communication sur la méditation qui va nous apporter le bonheur. Je ne dis pas que la médiation n'a aucun intérêt. Je dis que beaucoup de gens ont pensé trouver là un complément de ressources. Je dis que le juge peut être conciliateur gratuit ou désigner un conciliateur gratuit et que cela fonctionne bien et même très bien.
L'arbitrage n'est pas un MARD. Car l'arbitre est un juge et il prononce une sentence. Donc, selon le reflexe habituel: pas d'amalgame ! Pour le reste la médiation s'inscrit dans le processus de mondialisation en ce qui concerne le commerce. N'oublions pas que les conférences sur Paris Place du Droit se déroulent en anglais et évidemment au profit de Cabinet qui ne sont pas forcément que franco français. Les discussions sur le Brexit et les traités transatlantiques excluent que nous puissions concevoir d'élire un Bâtonnier associé à un Cabinet anglo-saxon. Le conflit intellectuel d'intérêt est évident.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA