Oct
24
Le songe d'un soir d'automne...

"...Charles de Foucault a été aidé dans sa conversion par l'abbé Henri..." Je décroche de ce passionnant colloque sur la foi et la vie. Une citation de Jacques Le Goff me revient en tête : "Nous sommes plus manipulés et déterminés par les faits, les événements et les pouvoirs que nous ne sommes capables de prendre en main notre destin et celui de la société." Je laisse mon attention en berne pour la laisser divaguer. On ressasse la chute du mur de Berlin sans rappeler que les occidentaux se sont précipités dans les pays communistes, ce paradis dogmatique de la misère sous le joug de la dictature que les syndicats de la SNCF veulent nous imposer comme modèle économique et social. Je connais un jeune qui a été menacé parce qu'il travaillait "trop vite" et a préféré partir dans le privé. Mon stylo fait des arabesques sans que j'y prenne garde. Notre société me fait penser à cette blague sur l'Enfer. Un type meurt et monte au ciel, trouvant Dieu le nez dans ses registres qui lui dit: -"Vraiment vous n'avez pas été sympa. Je dois vous envoyer en Enfer. Vous préférez lequel ? L'Enfer allemand ou l'Enfer français ?" Évidemment le type lui demande quel est la différence entre les deux. Et Dieu de lui répondre: -"Dans l'Enfer allemand, rien n'est laissé au hasard et toutes les tortures sont soigneusement appliquées selon des protocoles précis de façon extrêmement méthodique...dans l'Enfer français, c'est le bordel, un jour le matériel est en panne ou ils perdent le mode d'emploi ou ils sont en grève ou ils s'en foutent, parfois ils laissent le feu s'éteindre." Je sais que l'on peut me reprocher de râler souvent. Mais tout s'y prête. D'abord une escapade en Ardèche. Il y a une charmante station thermale qui porte le nom de Vals les Bains. Sachez que tous les hôtels et restaurants étaient fermés dès les premiers jours du mois d'octobre. Renseignements pris, il ne semble pas que le personnel en profite pour faire la saison d'hiver en station de ski. Essayez de visiter un site architectural en basse saison en France pour voir. Les établissements font donc leur saison en quatre mois, si je comprends bien. Au moins, plus personne ne nous bassine avec l'étalement des vacances et, après tout, cela est à l'image du pays. Ce qui me conduit à conter une anecdote sur le sort réservé à une association locale de Tennis qui gère un terrain communal. Dépôt de bilan, avec un petit passif, devant le Tribunal Judiciaire. Plus d'activité possible car le moniteur-animateur est parti après le dépôt de cessation des paiements du fait du nombre insuffisant d'inscrits au club, comme annoncé en Chambre du Conseil. Normalement, la liquidation judiciaire aurait dû intervenir immédiatement, ce qui aurait permis à la commune d'organiser la location du cours de tennis. Les magistrats ont décidé le renvoi du dossier à l'enquête. Mais pourquoi faire, grands dieux...Trois mois pendant lesquels les adeptes ne pourront avoir accès au terrain qui reste pendant ce temps sous contrat avec l'association. Je n'aurais pas la cruauté de vous donner le nom du Tribunal Judiciaire qui n'est pas pourtant le moindre de l'île de France. Vous comprenez que je milite pour un Tribunal consulaire commun à toute la région parisienne rassemblant toutes les compétences liées à l'activité économique, commerciale, agricole, indépendante. En France, la sclérose s'oppose au travail le dimanche et la nuit. La seule ville monde où le couvre feu économique est à 21 heures. En Asie les escalators et les ascenseurs sont entretenus 24/24 et 7/7, ici ils sont en panne de la même façon. Et encore ça s'est amélioré. Mais il y a toujours 1 personne pour en regarder 1 travaillant. En tous les cas, là où je vois un lameneur pour un navire dans tous les pays nordiques, il y a six dans nos ports vides pour un bateau. Comme tout le monde, j'ai reçu avec gourmandise mes avis des impôts locaux. Avec les élections municipales proches et les annonces des baisses d'impôts, j'ai ouvert l'enveloppe, le sourire aux lèvres. La taxe d'habitation est majorée de 2,5% et la foncière de 3,5...Pour une inflation officielle de 1,7 ! En plus ma retraite n'a pas été réévaluée depuis 5 ans et je me suis pris 1,7% de CSG sur le brut, en plus. J'aime bien donner, je n'aime pas que l'on me prenne (qui plus est pour ce que je ne veux pas). Ceci étant, bonne nouvelle, Ile de France Mobilité vient m'offrir l'abonnement "Navigo" à 37,60 euros pour 5 zones. Quelle politique globalisée de Gribouille ! Je ne suis certes pas à plaindre, et comme beaucoup de francais, je proteste la bouche pleine. Cependant je considère que l'on se paie mon bulletin de vote dans la grande largeur. Car pour autant ma ville est déguelasse et peu sûre le soir. Ce n'est pas Levallois. Pendant ce temps, alors que l'on répand du bitume gris, qui fait sale immédiatement, ou noir sinistre; partout pour empêcher les voitures de rouler; on nous parle que d'espace vert et de biodiversité tout en bétonnant toujours plus. Le souci pour l'environnement est aussi crédible de la part de nos élus que lorsqu'ils nous parlaient d'étalement des congés ou de la pollution venue de Tchernobyl. Ce n'est que du bararin pour justifier leur existence sur Terre ou nous faire croire au Père Noël pour masquer leurs limites sinon leur incapacité, ce qui n'est pas exactement ce que nous leur demandons. J'en veux pour preuve le discours en faveur des transports en commun, meilleurs pour notre santé. Sauf que la pollution dans le métro est mesurée à un seuil de 14 fois celle de la surface. Prenez le bus, vous ne mettrez que 4 à 5 fois plus de temps. Pendant ce temps la chasse à la bagnole bat son plein. Lorsque je vois la Police dans la rue, c'est pour s'en prendre à des conducteurs, pas aux vendeurs à la sauvette ni aux fumeurs de cannabis et leur trafic ou la prostitution tapageuse sur la voie publique. La Police Municipale s'intéresse quant à elle, aux problèmes de stationnement, et pour qu'elle s'apercoive d'une "incivilité", ce qui ne m'a pas été donné de voir, il doit falloir leur pisser sur les chaussures. Je veux une Ville propre et sûre comme beaucoup, si j'en crois les propos de habitants de mon quartier. Je suis certain du coup que si les époux Balkani se présentaient dans ma ville administrée par des humanistes belants, ils seraient élus. Après tout, ils ont été relaxés des poursuites pour corruption et détournement d'argent public, tandis que dans ma commune, j'ai le sentiment très net de l'inefficacité de l'autorité municipale. Il n'est pas normal notamment d'attendre deux ans pour voir boucher un trou dans un trottoir, six mois pour changer une porte dans une école primaire, etc... Mais comment font-ils à Singapour ? Il faut dire que nos intellectuels des Droits font tout pour imposer de couper les cheveux en quatre en exigeant en plus le rapport d'une commission ad'hoc de cooptés pour décider quelque chose...alors pour le faire..."Avec les Droits on peut se contenter d'avoir des échecs, ce sont nos justifications." La discussion interminable sur des évidences est la spécialité de notre culture de la réunionite car le but en réalité de nos militants est d'élever le droit de nuire au rang des libertés publiques. Celui qui pisse contre votre porte doit être pris en considération et un tag sur une devanture fraîchement repeinte, une oeuvre d'art qui doit être protégée comme telle. Où le droit de manifester sans autorisation prime sur la liberté de circuler pendant 4 jours dans le centre ville. C'est aussi pour cela que le retour des coups de pieds aux fesses est certainement souhaitable. On connaissait le secret de l'enquête et de l'instruction dont curieusement le recel et la violation par les médias ne sont jamais réprimé, ce qui fait que dans notre État de droit au profit des seuls de militants, la présomption d'innocence est méprisable si ça peut permettre aux mêmes d'arriver à leurs fins qui est la destruction de la cohésion de la société. Quant à l'interdiction de divulgation du secret des négociations dans les procédures collectives des entreprises en difficulté, de beaux esprits toujours de la même veine, estiment qu'il doit laisser place au droit à l'information dans l'intérêt général du public, l'important est toujours de flatter le voyeurisme. Dans le droit fil de l'exercice consternant de l'élévation de la pensée, les Compagnies aeriennes Aigle Azur et XL Airways n'ont pu être sorties de l'ornière par les procédures collectives parce qu'il est impossible de procéder chez nous à des licenciements économiques sans que se succèdent des rapports d'expertise demandés par les instances sociales des entreprises et des procédures évidemment judiciaires inadaptées à la vie des entreprises. Le but de corps intermédiaires n'est pas de sauver les entreprises. Ils ont eu gain de cause: elles ont été liquidées. Maintenant l'E.U. pense à mettre en place un fond pour l'indemnisation des passagers dans l'avenir en cas de nouvelles défaillances de Compagnies aériennes. Toujours traiter les conséquences et jamais les causes, ce qui exigerait d'avoir le courage politique de remettre à plat les procédures collectives pour sauver les entreprises sans se prendre les pieds dans le social. Il faut dire que le combat contre le "travail nuisible" a laissé des traces au point que la vie privée passe aujourd'hui largement devant la vie professionnelle au même titre que l'individualisme et les droits de l'homme priment sur l'intérêt général et les devoirs du citoyen, perçus comme des contraintes à la limite de la servitude moyenâgeuse. Sauf s'il s'agit de faire dans l'écologisme et dans le socialisme à charge, bien sûr, des autres et surtout des entrepreneurs. C'est ainsi que l'Etat profond qui nous le met bien, n'a rien trouvé de mieux que de rédiger la loi "Pacte", qui est un innommable inventaire à la Prévert qui ne simplifie pas grand chose puisque le but et de faire semblant de faire quelque chose vers le but titre pour en réalité plomber l'économie. Le plus beau est certainement de vouloir imposer aux créateurs d'une société de déterminer dans les statuts sa "raison d'être" sociale et environnementale. On applaudit. J'imagine Daniel Prévost , un poil sadique, dans le rôle incarnant l'Etat profond auquel le secteur privé qui veut travailler et les politiques qui veulent réformer ce pays se heurtent. Jouissif. Il crée de nouvelles personnes morales: société à mission, des fonds de pérennité, alors que nous avons des sociétés qui peuvent prendre fin avec l'épuisement de leur objet, des fondations et l'équivalent des trusts... rien que pour rire. Le pragmatisme et l'efficacité tenu en échec par les corps intermédiaires, l'administration et l'obscurantisme dogmatique tout à la fois. Ceci dit, comme Michel Rocard, plus qu'au complot, je crois à la bêtise. Dans un article précédent intitulé "on est les meilleurs", j'ai fait un inventaire de l'actualité récente en la matière. Merci aux ministres de l'économie et du budget... Je voudrais bien le retour de Bonaparte pour l'autorité, de Mustapha Kemal Ataturk pour la laïcité et voir cesser les ambiguïtés destructurantes de notre société. Heureusement il y a des inventeurs. D'abord, il nous est annoncé que nous serons livrés par des drones, non pas volants, en ville, mais roulants sur ses trottoirs. A partir de là, on peut concevoir que ces drones terrestres pourraient emportés des passagers. Ben non...tiens donc... Autre bonne nouvelle, le Président de la République a déclaré à Rodez qu'un séjour en EPHAD coûte 1850 euros par mois. Ce prix de séjour a été analysé, rappelé et confirmé au cours d'une émission médicale à la télévision. Mais pourquoi est-il facturé 3200 euros ? On se demande pourquoi nous avons un ministre de la Santé et de la solidarité. Toujours dans les bonnes nouvelles, les énergies renouvelables dispendieuses et peu performantes ont le vent de la démagogie en poupe. Et là Géothermie fournit une chaleur gratuite. Donc on ne va toujours pas la développer...Et puis quoi encore. Autant de micro exemples de mauvaise politique au quotidien qui explique que les émeutes explosent un peu partout, provoquées par des gouttes faisant déborder les vases de la patience de 8 milliards de terriens. Au passage, sachons que le Nigeria va voir prochainement sa population devenir la troisième du monde, après celle de la Chine et de l'Inde. On ne peut penser qu'au film "Soleil Vert" de Fleischer. Vous entendez le bruit des tractopelles en ouvrant votre pot de confiture rouge ? Moi, j'ai acheté une planche à découper. Autrefois, elle aurait été coupée dans un seul morceau dans un tronc d'arbre. J'ai eu le choix avec un plat en plastique bleu qui se délite et se fend, ou des morceaux de bois collés qui se décollent à l'usage. La prochaine fois, je manifeste pour avoir une place au volant d'un tractopelle pendant qu'il est temps d'opter pour le bon côté de la pelleteuse. Cette réflexion intime me fait relever la tête... "Parlons de Pierre Teilhard de Chardin, un homme qui s’est fait connaître pour sa croyance selon laquelle l’homme est en évolution constante vers une unité spirituelle finale." Oups, pardon, j'avais laissé mon esprit vagabonder.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA