Oct
27
Les avocats interdits !

"Le président du Conseil national des barreaux introduit un recours auprès du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve pour exiger que les avocats présents sur le site du bidonville de Calais soient immédiatement autorisés à y pénétrer pour porter assistance et conseil aux migrants.

En vertu d’un arrêté qui utilise les dispositions prévues dans le cadre de l’état d’urgence, la préfecture a créé une zone dite « de protection » autour du bidonville de Calais.

Seules les personnes inscrites sur une liste établie par la Préfète du Pas-de-Calais peuvent y pénétrer pendant le démantèlement et, pour certaines, à condition d’être munies également d’une accréditation.

Les avocats sont écartés de ce dispositif au risque d’être assimilés à des «activistes violents susceptibles de troubler l’ordre public» et «d’influencer les migrants afin d’empêcher leur départ».

Le CNB rappelle que même en situation irrégulière les migrants et exilés sont des personnes libres et que les avocats sont fondés à les accompagner et les conseiller pour faire respecter leurs droits et libertés fondamentales.

En conséquence, le président du Conseil national des barreaux introduit, ce jour, un recours hiérarchique auprès du ministre de l’Intérieur pour demander que cet arrêté soit rectifié sans délai.

Le CNB exige que tous les avocats présents à Calais puissent pénétrer de droit à l’intérieur du bidonville avant la fin du démantèlement pour exercer leurs missions de conseil et d’assistance auprès des migrants."

 

Mon commentaire: J'adore ! Bien entendu le CNB a prévu de donner des cours accélérés de langues orientales aux confrères qui vont se précipiter.  Oui, parce qu'à Paris, le Barreau sous l'impulsion de notre Ordre avait mis une cellule de soutien aux migrants en situation irrégulière et....elle est revenue en disant que même les traducteurs ne comprennaient pas ce que les "réfugiés" (on passe de migrants à réfugiés très vite dans les O.N.G.) déclaraient. Non parce que jusqu'ici "on" nous a raconté que les migrants étaient des ingénieurs, des médecins et des avocats parlant tous anglais etc... En réalité c'est de la chair à canon car la migration est une arme de guerre, et très peu parlent un peu d'anglais. C'est triste mais c'est ainsi. Reste que la démarche du C.N.B., c'est de la com' certainement sous pression des "on". lI faut une certaine dose de crédulité pour se livrer tout de même à cet exercice d'indignation, face à une évacuation réclamée par tout les observateurs, habitants de Calais, O.N.G. et droit de l'hommiste en tête, et qui selon les journalistes, ce qui est une performance mais contraints par les faits; s'est bien déroulée. C'est vrai qu'il y a des principes à défendre et si "on" peut en profiter pour dire que " l''Etat français" se comporte mal par la même occasion, c'est smart. "On" aura fait sa com'.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA