May
20
Les chiffres de l'inefficacité.

Le ministère de l'intérieur doit savoir combien de délinquants ont après interpellation par la Police et la Gendarmerie fait l'objet d'un rappel à la loi ou ont été relâchés sur instruction du Parquet.

Même si le Parquet est indépendant, le ministère de la justice doit savoir combien de délinquants présentés par la Police et la Gendarmerie à ses services n'ont pas été poursuivis.

Je voudrais savoir également comment Singapour, ville du monde la plus sûre de la planète fait pour obtenir ce résultat alors que Paris baigne dans l'incivilité, les petites infractions, la délinquance de rue et que le pays est débordé par le trafic de drogue, de médicaments, les vols de voitures (40 000 par an), de vélo. (400 000 par an) et les actions violentes contre les personnes et les biens ?

Sachant après 5 décennies d'expérience que les principes ne servent à rien pour résoudre les conséquences de leur application, nous attendons quoi pour appliquer les pratiques efficaces contre les contrevenants à la loi comme à Singapour, notamment ?

Tout le monde a compris que notre réponse pénale dépend d'un code de procédure pénale inadapté pour permettre une sanction prompte et certaine.

Là encore regardons ce qui se passe ailleurs où cela est possible pour être efficace.

Il faut changer de paradigme: c'est l'intérêt général qui prévaut. Le droit de nuire n'existe pas. La prison est faite pour protéger la société. La loi doit être appliquée ce qui implique que la sanction qui punit le fait de ne pas la respecter doit être appliquée.

Il faut assumer.

Et ce n'est pas le cas en France et c'est simplement devenu sociologiquement, culturellement insupportable pour les 3/4 de la population.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA