Apr
30
Pour rire...

Les pouvoirs publics nous disent qu'il faut arrêter de réglementer mais n'arrêtent pas de nous inonder de textes, de contraintes et de normes diverses dans tous les domaines. Ils prétendent qu'il faut défendre le droit écrit et laisse la Cour de Cassation légiférer sans contrôle et sans aucun contre-pouvoir, notamment en matière sociale pour lequel l'usage d'un Code du travail pourtant imposant (2900 pages) est insuffisant sans la connaissance de la jurisprudence qui l'a réécrit !. De même ils nous disent qu'il faut défendre l'usage du français. Bien entendu dans ce domaine comme dans les autres ils font le contraire :

Nous apprenons que dorénavant le prospectus à établir en cas d'offre au public de titres financiers peut être écrit en anglais, l'émetteur devant seulement traduire en français le résumé du prospectus !

Arrêté du 11 mars 2013 homologuant une modification du règlement général de l'AMF publié au JO du 15 mars page 4511.

Ainsi l'anglais devient une langue officielle, qui prime sur le français.

Pas mal non ?

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA