Mar
11
Tibet, Zimbabwe et L.D.H.

Quel silence ....Quelqu'un l'a-t-il entendu ?

Le meilleur est toujours l'ennemi du bien.

Y compris pour les droits de l'homme.

Ce billet n'est pas seulement polémique, de mauvaise foi ou provocateur.

A l'époque de la Rhodésie du Sud tous les humanistes des luttes pour le soutien des « pays du front » (qui a oublié cette dialectique ?) se sont « battus » pour obtenir le boycott de la société raciste qui dirigeait cette ancienne colonie Britannique.

A bas la colonisation, et les colons. Normal. Un peuple doit s'émanciper.

Le pays était scandaleusement prospère sur le dos des africains exploités et dépouillés de leur terre.

L'indépendance est arrivée.

Avec elle, la dictature, la corruption omniprésente, la violence, l'inflation massive, la famine et le choléra.

La population fuit vers l'Afrique du Sud.

Condamner l'apartheid c'est indispensable. Soutenir l'égalité des droits civiques c'est un devoir.

Mais nier l'évidence et passer sous silence une horreur, est-ce légitime ?

Cela me fait penser à une question d'un journaliste à M. Michel ROCARD qui a mener un « combat »-toujours la dialectique- politique pour l'indépendance de nos anciennes colonies à propos de l'évolution de la démocricratie, de la déminocratie, non de la dé-mo-cra-tie en Algérie où les habitants devaient durant ses dernières quarante années d' indépendance voter pour le parti communiste au pouvoir ou, il y a encore peu se précipiter dans les bras des islamistes radicaux: - « Pourquoi ne dites-vous rien ? » -« Je ne dis rien c'est déjà beaucoup ».

Et il n'y a eu aucun commentaire...

Le silence des forces de progrès, ce qui inclus les communistes, les militants des droits de l'homme, et autres consciences de l'humanité sur ce qui se passe au Zimbabwe est inadmissible, inqualifiable, injustifiable.

La gauche ne manifeste pas non plus contre le régime castriste ou la dictature nord-coréenne...quant au sort des populations tibétaines face aux communistes chinois, ou des minorités du Darfour face au régime soudanais...

Il serait temps de trouver une dictature de droite pour revoir les militants des forces de progrès manifester sur le parvis des droits de l'homme devant le Palais de Chaillot.

La discrimination est une honte et un scandale y compris en France.

Recyclée, la discrimination est devenue l'alibi du refus de s'intégrer au nom de la défense de l'identité et un fondement pour légitimer une discrimination à l'envers, qui serait un facteur de progrès social...modèle abandonnée aux Etats-Unis depuis longtemps pour le retour à la sélection par la compétence.

Quand les militants des droits de l'homme combattront-ils le trafic de drogue ? Pour cela non seulement il faut se battre pour la dignité humaine et bien sûr contre l'usage de stupéfiants, y compris le cannabis, sans oublier également le blanchiment de l'argent sale... Où est l'erreur ?

Des commentaires amis du genre humain ? N'auriez-vous pas manqué à vos devoirs ?

Mais non l'homme n'a que des droits.

Et une conscience ?

Mots-clés: 

Commentaires

Je m'attendais à des réactions du genre : "Et si le mouvement ni putes ni soumises a vu le jour c'est bien parce que la LDH ne s'est pas occupé du sort des femmes", et "s'il a des quartiers sensibles c'est bien parce que les beaux esprits n'y habitent pas", bref l'habituel litanie...et bien non, pourtant cet article a été plus lu que les autres, il est vrai juridiques. Mais je n'ai pas eu de commentaires venant dire que les droits de l'homme c'est d'abord une arme politique. Et qu'après s'en être bien servi il faut gérer les dégâts au quotidien. A ce moment là, il est vrai que ce ne sont plus les mêmes qui assument. C'est un peu comme l'usage du cannabis, c'était très bien de prôner la liberté d'en consommer, lorsque les conséquences sont devenues insoutenables, aucun militant n'est venu présenter des excuses. Plus personne ne se souvient de quoique ce soit. Normal, nous avions été prévenus que le "h" pertube les neurones...Pour les droits de l'homme ce sera comment ?

Depuis la résistance à la méritocratie a inventé le "racialisme" ou racisme anti-blanc, la "woke culture" et l'exigence de voir les étudiants asiatiques qui réussissent mieux, pénalisés de 2 points et les "racisés" par définition pénalisés, bénéficier de 2 points, aux examens..

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA