Sep
08
Un gazoduc fait l'histoire

Celui dont je parle d'abord relie le Turkménistan à l'Inde en passant par l'Afghanistan et le Pakistan. Raison pour laquelle sans doute le Pakistan entretient de bons rapports avec les Talibans qui assurent la sécurité d'une source d'énergie indispensable aussi au pays qu'ils dirigent maintenant. Il a aussi l'avantage de pacifier les rapports entre le Pakistan et l'Inde. Dans ce contexte, le départ de Kaboul des américains se comprend mieux. Les pays du gazoduc se tiennent par la barbichette. Retenons que la prolongation du gazoduc vers l'Iran et la Chine est prévu. Ce qui élargit considérablement son importance.
Un second gazoduc change la donne, cette fois en Europe. Il s'agit du "Nord Stream 2", partant, à travers de la Baltique, de la Russie pour parvenir en Allemagne qui en est dépendant, pour avoir délaissé délibérément peut-être même à des fins géopolitiques sous couvert d'un alibi écologique d'ailleurs très discutable, la production d'énergie issu du nucléaire. Très intelligemment Mme Merckel a détourné le débat géopolitique sur l'énergie propre, en évoquant que le gaz était plus propre que le charbon, ce qui est relativement vrai et du nucléaire, en mettant ses déchets dans la balance. Le débat en faveur du nucléaire dont la technologie évolue constamment permettant le retraitement des déchets avec le fonctionnement des EPR qui le démontre, ainsi que la perspective d'accéder à l'energie inépuisable qu'offre la fusion nucléaire, sans aucune production de CO2, ni déchet. Tout cela c'est de la technologie française.

Les États-unis sous Trump comme Biden, ainsi que la France se sont déclarés opposés à l'achèvement de ce gazoduc du fait des sanctions toujours nécessaires contre le pays de la mafia du Kremlin. Encore aujourd'hui elle menace les pays Baltes au mépris des conventions internationales sur les exercices militaires.
L'Allemagne aide malgré tout économiquement délibérément la Russie qui viole les droits de l'homme et le droit international avec un cynisme total. Mme Merckel sauve aussi politiquement M.Poutine chez lui. Un jour l'Histoire nous dira pourquoi. En attendant, ce gazoduc donne à la Russie la possibilité d'étrangler l'Ukraine dont un gazoduc passant par son territoire ravitaille l'Europe, lui assurant également une source d'énergie et un milliard de rente annuelle. Jusqu'au moment où M. Poutine pourra changer d'avis, les dictateurs russes ne respectant jamais leur engagement. Conséquence prévisible: l'Ukraine passe au nucléaire. Elle va construire cinq centrales. Ce sont les USA qui leur fourniront, le marché a échappé à la France. Le combat de Mme Merckel démagogique contre le nucléaire est donc une escroquerie politique mais pas seulement comme je viens de l'évoquer.

Le gaz est un cavalier du jeu d'échecs stratégique mondial. Mme Merckel est une amazone pas si inattendue puisqu'elle a toujours favorisé son "dialogue", en russe, qu'elle parle couramment, avec la nouvelle union soviétique. Là où le lecteur peut être consterné, est la découverte de la directive de l'U.E. favorisant le gaz comme une energie verte qui vient d'être publiée. Bruxelles a peur de la nouvelle URSS qui piétine ses opposants, truque les élections, dépèce la Géorgie et l'Ukraine, viole l'espace aérien de ses voisins européens, fait de ses pressions militaires constantes une règle comme la Chine également dictatoriale, impérialiste et de culture communiste. La Chine est la 3e puissance économique mondiale derrière les États-unis et l'Union Européenne. L'Europe a peur de Poutine alors que la Russie a un PIB très inférieur à celui de l'Italie. En 2021, la Russie est en 11e position , après la Corée du Sud. Dans les pays ayant le PIB les plus importants, la France est 5e devant le Royaume-Uni. La Russie est 73e rang des pays les moins polluants sur les 79 pays industriels de la planète, alors que nous avons la 4e place, parmi donc les moins nocifs par l'emission de CO2 notamment, la palme revenant à la Nouvelle Zelande, tandis que la Chine est 45e. Le Kremlin nous piétine l'aorte, mais c'est tout ce qu'il peut faire. Et nous le laissons continuer impunément, avec l'appui médiatique chez nous d'intellectuels qui n'ont ce nom uniquement parce qu'ils ne savent pas se servir de leurs mains, parmi lesquels des escroécologues verts.

Afin de permettre une meilleure lecture de l'état mondial de l'économie, vous trouverez ci-dessous le lien utile qui va vous ouvrir les yeux sur la réalité: les états libéraux se portent à tous points de vue beaucoup, beaucoup mieux que les pays communistes et que toutes les dictatures. Bonne lecture

https://www.journaldunet.com/patrimoine/guide-des-finances-personnelles/...

N'hésitez pas à faire des recherches vous-même sur le Net pour plus détails. Ni la Chine ni la Russie ne sont dans les 30 premiers pays dans le classement du PIB par habitant et autres surprises. Nous sommes mal géré, mal gouverné et mal commandé et malgré tout cela la France est enviable. Quel gâchis. Ce gâchis s'appelle le socialisme, la bureaucratie et l'incompétence.

La conséquence est tragique: nous avons laissé la prédominance du fonctionnement de Bruxelles, qui se retourne contre l'atome, à Berlin, en échange de sa complaisance pour nos déficits structurels permanents. Nous nous y enfonçons. En plus, comme si ce n'était pas déjà hors de prix et suicidaire, à notre barbe, l'Europe de l'énergie se livre au Kremlin par l'Allemagne interposée. Cette interposition a un prix qui hypothèque l'avenir du continent.
Je ne suis pas certain qu'en livrant l'U.E. de l'énergie carbonée poings et mains liés à Moscou, cela sorte cette dernière de l'influence de la Chine pour autant. C'est plus un jeu de go que d'échecs en définitive et le retour sur cet investissement géopolitique ne sera pas une manifestation par la nouvelle URSS du respect des règles internationales et des droits humains pour autant. Les pays communistes ne les ont jamais respectés. Nous attendons quoi de cette pantalonnade munichoise sinon pour Berlin l'assurance du marché russe pour ses exportations ?

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
Guillot

Finalement M. Trump était un modéré en comparaison de M. Huvelin!

Nom: 
Gilles Huvelin

n'est pas un programme mais la description d'une réalité. Les données mentionnées sont publiques. Elles émanent de sources indiscutables. Détourner l'attention en tentant de créer une polémique qui n'a rien à voir avec le sujet est un procédé rhétorique marxiste éculé.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA