Aug
16
Une chaîne alimentaire brisée n'est pas signe de liberté.

80% des stock de krills ont disparu. Ce serait la conséquence de la fonte des glaces. Ces micros crevettes sont le premier maillon de la chaîne alimentaire de la faune marine. Nous sommes les consommateurs de l'autre bout de la chaîne en question. Il ne nous restera à terme que de cultiver et de consonsomer des algues. D'ailleurs nous avons commencé et nous sommes priés de trouver cela très bon, ce qui serait vrai pour notre santé. De toutes les façons nous ne pouvons pas impunément continuer à pêcher tout ce que ce trouve y compris au-delà de 900 mètres de fond, krills ou pas. Ce qui laisse de nouveaux marchés juridiques ou de lobbying en perspective pour la protections des stocks de poissons comme sur les cultures de nouvelles ressources.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA