Oct
29
Vous avez dit "lobbyistes politiques" ?

Si les économistes constatant que la croissance de la macro-économie ralentit, commencent à se préoccuper du comportement de la majorité des acteurs de la micro-économie, les médias ne se préoccupent toujours que des minoritaires qui sclérosent la société par leur conservatisme.

Concrètement les médias sont soupçonnables d'utiliser les minoritaires comme des lobbyistes au profit des politiques ou de budgétivores et autres prébendiers du secteur public ainsi que d'acteurs économiques qui directement ou pas les subventionnent. Le mot d'ordre est: pas de vague ! Que rien ne change. Continuons à voir réclamer plus de moyens et maintenir les mêmes errements.

Ces lobbyistes doivent être favorisés par les médias car ils sont fournisseurs d'actualités en continue et remplissent les talks shows. Brasser du vent évite de se pencher sur des problèmes de fond qui remettent en cause la doxa de la pensée dominante. C'est beaucoup plus facile pour une pseudo élite qui ne se remet pas en cause et n'a donc pas intérêt à changer quoi sur ce soit puisqu'elle veut rester en place le plus longtemps possible. Ce qui convient parfaitement aux plus réactionnaires qui veulent voir perdurer le collectivisme rampant qui ruine le pays. Ils veulent en profiter le plus longtemps possible. Peu importe que le monde change, que le système social doit être réformé complètement. Travailler le moins possible et surtout ne pas avoir de responsabilité définit l'ambiance actuelle. Sauf que ce n'est plus possible. On a donc mis en branle des rideaux de fumée médiatiques légitimés par le militantisme sur les réseaux sociaux. Le plus conséquent est la "lutte" pour le Climat et la décroissance. Peu importe les absurdités que les scientifiques dénoncent. Ils sont inaudibles, puisque cela ne permettrait pas de remplir les écrans.

1/4 des lobbyistes auprès des institutions européennes sont des ONG. Un moment de réflexion, peut-être ?

La majorité a répondu avec 70% des sondés qu'elle voulait une laïcité dure et à 75% ont repondu que le mouvement des Gilets Jaunes était néfaste... Ce n'est pas que la majorité est silencieuse, elle est en réalité boycottée par les médias et la classe politique qu'elle dérange.

A ce petit jeu, la démocratie y perdra parce que la République ne fait pas son boulot.

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA