juil
16

Et la Lune !

Par gilles.huvelin le 16/07/21

L'observation d'un satellite de Jupiter qui a une lune a fait apparaître que celle-ci a une influence sur son noyau. Selon le déroulé de l'orbite de sa lune, le noyau du satellite se dilate ou se contracte. Et ce mouvement entraîne une élévation de chaleur. Ce qui est logique, cohérent et vérifié. Point. Cette communication auprès du grand public par les principaux médias n'a pas été renouvelée. Pourquoi ? Tout simplement parce que la lune de la Terre a la même influence sur son noyau qu'elle a sur les mers et océans en provoquant des marées, ce qui est mesuré depuis des lustres. Le mouvement du noyau entretient sa chaleur. Sauf que tous les 18 ans et 6 mois, la lune change de cycle. Elle a déjà adopté un nouveau cycle qui va avoir pour conséquence d'augmenter les marées ce qui aura des effets sur les populations côtières un peu partout dans le monde. Le noyau terrestre continue à se dilater et à se contracter avec plus d'intensité. Donc sa chaleur augmente. Ce qui conduit directement à un réchauffement du climat, donc plus de tornades, de pluies, d'inondations, de glissements de terrain...et produit plus de perturbations du champ magnétique. En plus notre Lune ralentit la rotation de notre Terre tout en la stabilisant sur son axe et donne avec son attraction une forme plutôt ovoïde à notre planète. Plus la Terre ralentit plus elle se rapproche du soleil.
Le rôle du CO2 dans l'effet de serre existe mais son effet est sans commune mesure sur le réchauffement climatique avec le rôle des mouvements naturels du coeur de la Terre, qui aura bientôt avec l'arrêt du Gulf stream du fait de la fin de la la fonte des glaces, sonné le début d'une nouvelle ère glacière, 200 ans après selon ce que nous a révélé les carottages de la croûte terrestre, mais c'est une autre histoire, au même titre que l'inversion des pôles magnétiques qui lui a lieu tous les 70 000 ans.
Reste le taux de pollution de l'atmosphère liée à la présence de huit milliards d'individus sur sa surface. Ce qui est drôle est que nous savons assez précisément la quantité de méthane produit par les vaches sur la surface de la Terre mais aucune communication n'a jamais été faite sur celui produit par l'humanité. Nous sommes des shadoks qui pètons quinze fois par jour.
Les écologistes comme les pacifistes et les intellectuels de gauche sont à l'Ouest (un peu plus tous les jours) et pas à l'Est où il est interdit de raconter n'importe quoi, sans autorisation. C'est la raison essentielle pour laquelle les Verts pourrissent la vie uniquement des pays les plus modernes qui polluent le moins, comme la France qui est en 4e place sur les 76 états industriels membres de l'ONU.  C'est normal car ces pays ont besoin de renouveler leurs débouchés saturés. Il faut donc trouver des acteurs politiques qui influencent l'opinion au profit d'une nouvelle façon de consommer afin que l'économie libérale en s'adaptant puisse continuer de produire. Il n'y a pas de complot mais une interdépendance fonctionnelle d'intérêts multiples convergents puisant leur ressource sur un même marché au sens le plus large, à la fois intellectuel, mercantile et politique. Acheter du café ou du chocolat bio équitable fait partie de la panoplie. Il est simplement plus cher et moins bon. Parallèlement, les pays communistes et dictatoriaux (pléonasme), comme la Russie, qui de ce fait sont en retard dans le domaine agricole et industriel usent de procédés vieux comme le monde de culpabilisation des publics pour contrarier les activités des pays libéraux afin de leur permettre de tenter de rattraper leur retard. Raison pour laquelle leur relais d'opinion utilisent ici encore les mêmes méthodes dialectique et la même rhétorique que celles de la Pravda sous Staline. Seul le recours aux réseaux sociaux est une nouveauté dans leur pratique. Ce petit jeu a somme nulle convient à tout le monde. Ceci étant, plus personne ne parle de Navalny, des autres russes ou ukrainiens empoisonnés, ni des opposants Biélorusses qui ont été débarqués d'un avion de ligne détourné. Qu'importe le dépeçage de l'Ukraine survenu après celui de la Géorgie. Qui s'insurge encore du sort des Ouïghours et de Hongkong alors que plus personne ne semble savoir où est le Tibet !
Alors pourquoi voulez-vous que nos "Verts" , plutôt dans le rouge, protestent devant les ambassades de Chine et de Russie classés respectivement 45e et 73e parmi les 76 pays les plus polluants de la planète ? Une idée ? Parce que leur but est politique. C'est la destruction du monde libre, qu'ils qualifient de libéral et pire de néo-libéral. Ça ne veut rien dire mais ça fait neuf, smart, dans les mêmes slogans usés depuis 1917 dont on change simplement les symboles.