Par gilles.huvelin le 13/12/13

Un fidèle lecteur "Bobby93" m'adresse un arrêt de la Cour d'Appel de Versailles qui le réjouit, à juste titre , me semble-t-il,

car il constate ainsi dit-il:

a) que la Cour d'Appel de Versailles fait primer le CPC sur les dysfonctionnements de l'informatique

b) que la Cour d'Appel de Versailles accepte des commencements de preuve par écrit face à la parole d'un greffe soutenant ne pas avoir reçu ses conclusions.

Moralité, quand on vous parle de zéro papier, commencez donc par imprimer et archiver les copies écran de ce que vous faites sur e-barreau,

ca peut s'avérer indispensable ...

Cette remarque, ajouterais-je, est un délice de fin gourmet. Ne perdons pas de vue également que l'humain doit primer. Que l'informatique est un moyen et non une fin en soi.