guillot-pars

Par guillot-pars le 21/11/08
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

L'AVOCAT DE PROXIMITE

DEFENDRE ET CONSEILLER

Contrairement à ce que pensent certains, l'avocat de proximité est indispensable comme rouage fondamental d'une société de liberté et de sécurité.

Cet avocat au service de l'individu, doit vivre de son métier et je l'ai exposé dans ma profession de foi.

Il peut et doit être présent partout, en confident et protecteur de la liberté et des droits de chacun.

Bien entendu, il peut intervenir en fiduciaire, en mandataire successoral et en tout domaine où il n'y a pas de spéculation.

Mais il y a des champs importants d'activité dans la défense améliorée :

Est-on si heureux d'une garde à vue sans avocat connaissant le dossier, automatiquement prolongée après 24 heures en recherche d'aveux plus que de preuves ?

Est-ce normal que l'avocat ne soit pas au commissariat ou au Parquet pour demander des actes ou investigations complémentaires ?

Est-ce normal que 95 % des enquêtes soient de Parquet, sans avocat entendu préalablement à un renvoi à la juridiction de jugement ?

Est-il normal qu'aux audiences le Président ou le rapporteur apparaissent être des procureurs alors que ce serait au Procureur de soutenir sa poursuite ?

Les champs d'une véritable défense sont considérables : tout ce que requiert l'égalité des armes, si peu respectée en France.

Le conseil est aussi un champ considérable d'action pour l'avocat de proximité.

On a laissé aux comptables le petit conseil d'entreprise. Ce domaine doit être réinvesti.

L'avocat de proximité par l'acte d'avocat et aussi par la tenue possible de comptabilités libérales et de petites comptabilités de boutique s'il a l'expertise, doit être revalorisé.

Pourquoi y aurait-il donc monopole de la comptabilité aux experts comptables s'il n'y a pas monopole de l'acte juridique ?

La comptabilité est fondamentalement un accessoire à la décision juridique.

Voilà, mes Chers Confrères, ce vers quoi je souhaite tendre avec vous.