guillot-pars

Par guillot-pars le 27/10/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 9 mois

Afin de faire face aux effets certains de l'embargo financier et industriel occidental, le gouvernement iranien s'attache à pratiquer une politique libérale ou à tout le moins de vérité des prix:

- privatisation de divers secteurs par utilisation de la Bourse plus largement ouverte aux opérateurs étrangers;

- suppression des subventions à l'essence, l'énergie, au pain et à divers produits de base, moyennant allocations aux nécessiteux;

- réduction de certains droits à l'importation;

- réintroduction de la T V A;

Si la Bourse est ravie, le Bazar blémit et fait grêve.Toutes les habitudes commerciales sont bouleversées!