guillot-pars

Par guillot-pars le 30/09/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 10 mois

Un Iranien devenu pasteur protestant a été condamné à mort pour apostasie.

Il a cependant 3 jours pour réintégrer l'Islam parce qu'il n'a pas pu être démontré qu'il avait jamais eu une pratique musulmane personnelle. Il n'était que de tradition nationale musulmane par ses parents.

Tout Iranien est réputé musulman s'il ne relève pas légitimement d'une minorité religieuse reconnue.

Ce crime d'apostasie existe dans tous les pays musulmans qui placent la sharia en source principale de législation.

Il emporte diverses conséquences outre les sanctions pénales telles la privation des droits successoraux, la non-reconnaissance d'enfant, entre autres joyeusetés.

On entend peu de protestations sur ces points qui violent nombre de conventions internationales signées par les Etats islamiques.

Par guillot-pars le 09/09/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 10 mois

Le régime iranien se rappelle bien comment il est arrivé au pouvoir : mise à bas d'un pouvoir autocratique laîc par revendication démocratique.

Ce scenario peut se reproduire en Tunisie, en Egypte, en Lybie et peut-être en Syrie.

Les Occidentaux, pouvoirs comme intellectuels, ne tolèrent l'autocratie que lorsqu'elle est soumise à l'Occident et à ses appétits en matières premières.

On a encore vu l'absence de tout soutien aux femmes séoudiennes, l'encouragementà l'écrasement de la revendication bahreinienne.

Il est donc logique que les peuples arabes ayant une revendication islamique et/ou nationaliste se tournent vers l' Iran qui met en application ces principes depuis 30 ans.

Ceci explique l'activisme des Etats-Unis et de leurs affidés contre l'Iran qui est moins une menace par ses armes que par son idéologie.

A voir dans quelques mois où l'on en sera.

Par guillot-pars le 09/09/11
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 10 mois

Depuis 6 semaines nombre de boutiquiers font grêve à Téhéran pour obtenir le retrait de la mise en application de la TVA.

Cette mesure avait déja été suspendue il y a un an.

Il est vrai qu'elle est révolutionnaire par ce qu'elle implique en fixation des prix, comptabilité, fiscalité, en deux mots formalisme et controle.

M. Ahmadinejad poursuit sa campagne de vérité des prix.

Son abolition des subsides aux produits de base a été une réussite.

Parviendra-t-il à faire plier les bazari , principaux soutiens du régime?

L'épreuve de force est en cours!