guillot-pars

Par guillot-pars le 26/07/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 9 mois

Je lis les nouvelles du jour:

- plans sociaux multiples en France,

- faillites espagnole et grecque.

1 PERTES DE POSTES:

8000 chez Peugeot dont les pertes financières correspondent à la renonciation au marché iranien, son premier marché export,

5000 chez Alcatel et chez Air France, deux entreprises majeures autrefois en IRAN.

2 LES ECONOMIES ESPAGNOLE ET GRECQUE s'écroulent et on leur a imposé de renoncer au pétrole iranien!

alors M. Hollande finissez-en avec la soumission à l'idéologie américaine; chargez M. Rocard de régler les problèmes avec l'IRAN

( et aussi la question des 75% de taxation, c'est urgent ).

La FRANCE et l'EUROPE ne peuvent plus s'offrir ce petit jeu de la bombe iranienne alors que l'IRAN est la clef de tous les problèmes de la région. Ce petit jeu arrange tous les béllicistes de la terre mais pas la paix du monde ni son retour à la prospérité.

Gérard GUILLOT

Par guillot-pars le 12/07/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 10 mois

Les Etats-Unis et leurs affidés européens ont décrété unilatéralement un blocus pétrolier et financier équivalent à un état de guerre.

En particulier ils ont enjoint à leurs banques et assurances de cesser toute opération avec l'Iran et , disons-le franchement , avec tous les ressortissants iraniens non résidents.

Ils ont fait pression sur Visa, Mastercard, Swift , et les banques en général sans aucune considération de leurs nationalités ou vocation et administration transnationales.

Aujourd'hui donc tout commerce avec l'Iran est impossible directement et on en est au point que les Iraniens ne peuvent plus acheter ni médicaments, ni nourriture car ils ne peuvent plus les payer.

Tout ceci ouvre droit à des procédures contre les Etats du blocus qui violent les résolutions onusiennes et sont hors-la-loi.

Mais il y a lieu de réfléchir sur la perte d'indépendance de nos Etats européens dès lors que les Etats-Unis décident seuls du fonctionnement financier du monde.

Chine, Russie, Inde et quelques autres ont bien compris que la prétendue mondialisation n'est actuellement qu'une subordination.

A méditer.

Par guillot-pars le 09/07/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 10 mois

PEUGEOT tenait plus de 50% du marché iranien, 14ème marché mondial.

La 504 puis la 206 lui avaient assuré une réputation enviable que les problèmes de la 405 n'avaient que légèrement altérée.

PEUGEOT, société en difficulté partout dans le monde, a jugé bon d'abandonner son premier marché ( en part ) ; conséquences: 250 travailleurs à Vesoul en chomage, multiples problèmes en France.

Il y a fort à parier que c'en est fini pour PEUGEOT en Iran.

Les Iraniens ont de la mémoire et il est difficile de revenir lorsque l'on a manqué à ses devoirs.

RENAULT n'a pas commis cette faute et produit sa Tondar démarquée de la Logan. RENAULT serait cependant bien inspirée de diversifier sa production ex 4+4, plateau où il y a de l'attente des consommateurs.

Mais hors RENAULT, SEB, BEL et DANONE, les Français sont cruellement absents de l'industrie.

Pourtant les étrangers peuvent tout faire en IRAN aujourd'hui.

Les Français feraient mieux de se rappeler qu'ils eurent à une certaine époque une politique non alignée.

Par guillot-pars le 03/07/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 10 mois

Je reviens de Téhéran où j'ai beaucoup visité et beaucoup travaillé avec mes confréres du bureau local.

Je m'y suis senti bien seul. Hormis les asiatiques il n'y a plus d'étrangers.

Le cabinet PARS est très actif en ... radiation et fermeture de succursales et filiales d'entreprises occidentales.

Sinon l'immobilier flambe et les Chinois fournissent l'essentiel du marché grace au troc pétrolier. Il suffit de fréquenter les boutiques pour voir leur emprise en tous domaines, y compris les véhicules automobiles; les Peugeot sont remplacées par les MVM fabriquées par KERMAN KHODRO, ancienne unité de Daewoo.

J'ai cru parfois être à Los Angeles: Porsche, Mercedes, Toyota, Lexus, nombreuses; tenues et style américains sauf des voiles légers et colorés, particulièrement au nord de Téhéran bien sur mais pas seulement.

Les Européens n'intéressent plus les Iraniens qui ne rêvent que d'un accord avec les USA.

Encore un effort M. OBAMA!

D'une part l'Iran est la clef du Proche-Orient,

D'autre part l'Iran sait qu'il n'y a qu'un patron, les USA, la France ayant abandonné tout rôle auprès des non-alignés

La phraséologie en cours sur les risques et les droits ne couvre que les hésitations américaines sur le futur de cette région du monde où ici les USA combattent le salafisme et là ils l'utilisent.

Pour le reste j'ai pu manger des cerises israeliennes (eh oui) au marché de Tajrich et j'ai lu avec intérêt qu'un tribunal iranien avait rendu à leur père français 2 enfants enlevés par leur mère iranienne. L'enfer vous dis-je!

Je reviens de l'Orient compliqué avec des idées simples.

Gérard GUILLOT