guillot-pars

Par guillot-pars le 25/02/13
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 8 mois

M. Obama vient d'avouer que M.Ahmadinejad avait bien été élu en 2009 et M. Hans Blix , responsable de l'AIEA à l'époque, a déclaré il y a peu qu'il n'y avait pas eu d'atome militaire en IRAN !

Il est clair que les Américains veulent trouver un accord avec l'IRAN, pays pivot de la région dont l'accord est nécessaire au règlement de toutes les crises locales.

M. Kerry est là pour ça et le départ de l'actuel président iranien est une opportunité pour eux.

Ils ont souffert avec M. Ahmadinejad, grand nationaliste et grand réformateur iranien qui a fait de son pays un modèle de développement.

Ils espèrent qu'un conservateur à la sauce séoudienne ou golfique sera élu à sa place et apportera les aménagements habituels: rigueur des moeurs contre capitalisme financier ; en bref tout ce que l'on voit chez nos bons alliés d'ARABIE SEOUDITE et du Golfe, là où toute démocratie est bannie , toute contestation sanctionnée , tout droit social exclu , sans que nos bonnes ames élèvent la voix.

L'IRAN a un modèle français dans sa structure comme dans son droit : centralisation de l'Etat, entreprises publiques , droits sociaux forts tant en droit du travail qu'en sécurité sociale.

Les entreprises françaises se mouvaient à l'aise en IRAN et ne seront pas plus dépaysées aujourd'hui.

Nous avons des socialistes au pouvoir et un ministre des affaires étangères qui s'occupe d'économie. Si l'on était resté resté quelque peu gaulliste en politique étrangère, on aurait pu sauver Doux, Pétroplus et Peugeot entre autres.

Il est grand temps de reprendre langue avec un pays dont le régime n'est pas pire que bien d'autres même si l'on peut parfaitement le critiquer dans ses principes.

Je sais, c'est dur, car ce régime se prétend vertueux et pour sauver nos entreprise nos autorités préfèrent solliciter Maurice Taylor.

Tiens je pourrais proposer aux autorités iraniennes le site de Goodyear Nord. Chiche...

Par guillot-pars le 20/02/13
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

La CHINE fait le forcing pour fournir son dernier train à grande vitesse à l'IRAN.

Elle propose les meilleures conditions pour l'établissement d'une première ligne soit avec Mashad, soit avec Ispahan.

L'IRAN est tentée d'accepter cette offre de son premier fournisseur et premier client.

Je rappelle que la CHINE a réalisé le métro de Téhéran et que la RUSSIE va moderniser et étendre les lignes ferrovières ordinaires de l'IRAN , particulièrement pour le fret. Le champ est vaste puisqu'il s'agit de relier la RUSSIE à l'IRAN et au delà au TURKMENISTAN et à l'OUZBEKISTAN

Par guillot-pars le 17/02/13
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

L'IRAN est le 12ème producteur d'automobiles dans le monde.

C'était le premier marché extérieur de Peugeot avec de l'ordre de 500.000 véhicules par an fournis. On a jugé intelligent de lui faire violer ses contrats et de cesser toute fourniture. La conséquence est vite tombée: 2 sites sinistrés, plus de 4 milliards de pertes et ce n'est pas fini. D'aucuns glosent sur la responsabilité de la famille Peugeot pour ne pas avoir ouvert son capital, pas ceci pas celà, mais se priver de son premier marché mondial, rien; l'étouffoir idéologique marche bien . Imaginez Volkswagen privée de son marché chinois...

Dieu merci, tout va bien pour Renault en IRAN. Les autorités iraniennes se félicitent de ses projets d'accroissement de sa production. Renault y vend les Logan sous le nom de Tondar mais sous son logo . Les Iraniens les apprécient et tout va bien pour Renault.

Quant à la cohérence de la politique française...

Par guillot-pars le 07/02/13
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 3 mois

Le 5 Février M. Joe Biden déclare vouloir négocier avec l'IRAN.

Mais le 6 Février les ETATS-UNIS serrent leur embargo:

- en demandant aux acheteurs de pétrole iranien de sequestrer le prix de vente,

- et en allongeant la liste des Iraniens sanctionnés pour violation des droits de l'homme.

M. Khamenei a bien compris que le nucléaire n'est que prétexte et que c'est le régime qui est visé.

On peut faire confiance aux Iraniens pour exiger le 26 Février à Almaty

- la dénucléarisation du Moyen-Orient

-le respect des droits de la PALESTINE

Madame Clinton étant partie, M. Obama a les coudées plus franches pour faire respecter le droit.