guillot-pars

Par guillot-pars le 19/09/13
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 10 mois

La RUSSIE profite de son "momentum" pour proposer des services multiples aux pays du MOYEN-ORIENT.

Outre une seconde centrale nucléaire, elle propose une de ses sociétés pour l'exploitation d'un important gisement gazier en IRAN à la place de BP.

Par ailleurs le PAKISTAN ayant de sérieux problêmes de financement et réalisation de ses 700 kms de gazoduc IRPAK, la RUSSIE propose son aide financière et technique.

Gérard GUILLOT

Par guillot-pars le 19/09/13
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 10 mois

La Cour de justice européenne a encore condamné l'embargo illicite des pays européens sur la Compagnie maritime nationale

iranienne et diverses sociétés et banques iraniennes.

Combien de décisions de justice faudra-t-il pour que la FRANCE et les autres pays de l'Union respectent enfin le droit

international?

La fable du " loup et l'agneau " reste en la matière la règle fondamentale.

L'agneau iranien ne manque pas de talent et d'arguments. On le verra encore dans la négociation nucléaire où il dispose d'une

position juridique forte appuyéepar les 120 Etats du Mouvement des non Alignés que l'IRAN préside actuellement..

Par guillot-pars le 07/09/13
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 10 mois

Il a suffi d'un " Bon Roch Hachana" adressé par le président et le ministre des affaires étrangères iraniens à la communauté juive pour que l'IRAN n'apparaisse plus comme un ennemi.

Le rendez-vous de présentation mutuelle de fin Septembre entre le ministre iranien des affaires étrangères iranien - dèsormais en charge du dossier nucléaire- et Madame Ashton, n'est plus une nouvelle manoeuvre dilatoire mais un gage d'espoir !

L'IRAN va réintégrer le concert des nations et vite, souhaitons le, car les solutions des problêmes du PROCHE-ORIENT passent par l'IRAN.

Par guillot-pars le 06/09/13
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 10 mois

La Cour de Justice de l'Union Européenne de Luxembourg a déclaré illégales ce vendredi les sanctions unilatérales prononcées

contre 8 banques iraniennes.

Elle confirme ainsi sa jurisprudence du dossier Mellat.

Les juridictions essaient de faire respecter le droit international dont on voit dans l'affaire iranienne comme dans l'affaire syrienne

que c'est le cadet des soucis de certains Etats occidentaux dont la FRANCE.

Et quel respect des décisions de justice: vous ne pouvez toujours pas faire la moindre opération avec l'IRAN par une banque

française.

Par guillot-pars le 04/09/13
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 10 mois

Un des problèmes des pays en developpement est la subvention classique des produits de base ou de première nécessité.

Comment sortir du système?

M. Ahmadinejad a créé à cette fin en 2010 le Revenu minimum garanti : chaque Iranien a eu droit à une allocation lui permettant de faire face à l'augmentation des prix des produits de base naissant de la suppression de leur subventionnement .

Mais celà coûte très cher à l'Etat iranien, ce d'autant que l'embargo le prive de recettes.

M.Rouhani a donc décidé de limiter aux Iraniens non fortunés ce droit.

Ceci sera établi dans la prochaine loi de finances.

Par guillot-pars le 02/09/13
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 10 mois

Ce site fort interessant parait dissimulé par le CNB.

Je ne peux y accéder ni par avocat.fr ni par le site du CNB.

Pourquoi cette quasi censure?

Les autorités s'inquiètent à Téhéran, ce d'autant qu'il n'y a plus d'interlocuteur pour M. Rouhani.

Certes les Français ne discutent plus avec personne mais à ce point!