guillot-pars

Par guillot-pars le 20/03/17
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 7 mois

Après la Fête du Feu Lundi dernier, l'IRAN fête son Nouvel An " NOROUZ " aujourd'hui.

Pendant 15 jours tout est à l'arrêt .

On néttoie, on se rend visite, on campe, on va à la montagne, à la rivière, au désert.

ON SE REGENERE, C'EST LE PRINTEMPS.
                                                                    MOBARAK!

Par guillot-pars le 08/03/17
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 7 mois

Le fond des querelles électorales en FRANCE est l'opposition entre les néoconservateurs coloniaux  (Juppé, Hamon, Macron ) et les indépendantistes  ( Fillon,Mélanchon, Le Pen ).

La position envers la RUSSIE détermine les prises de position à l'égal de ce qui s'est passé et se continue aux ETATS-UNIS.

Cela explique les bobards, coups tordus, révélations surprises, hackages renversés, Décodex et autres joyeusetés qui parsèment les campagnes électorales aux ETAT-UNIS comme en FRANCE, le tout sous couverture des grand principes, des valeurs fondamentales et en pratique du viol des peuples cf LIBYE, SYRIE, YEMEN, BAHREIN.

         

 

Par guillot-pars le 04/03/17
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 7 mois

Je réagis par billet à celui de M KUCHUKIAN sur les poursuites contre Madame LE PEN car la fonction réaction ne marche plus.

La mise en cause d'un candidat parlementaire à la Présidence  sur la base des textes cités est une forfaiture:

Comment peut-on lever une immunité parlementaire pour incitation au terrorisme alors que la publication le dénonçait! Le parlement européen s'est déconsidéré.

Comment peut-on détourner un texte pénal visant la poursuite d'une incitation en pareille situation?

Dans l'affaire Fillon l'absence de saisine du Parlement est une violation de la séparation des pouvoirs puisque l'on fait pression sur un parlementaire candidat à la Présidence de la République directement et par le biais de sa famille alors qu'il s'agit de l'organisation de l'exercice de sa fonction de parlementaire et que le déontologue de l'Assemblée n'a rien vu à redire

Tout cela est répugnant.

L'Etat de droit est manifestement en péril en France et en Europe .

Comment peut-on convaincre les pays que l'on critique de la qualité et de la validité de notre organisation démocratique lorsque l'on voit de telles déviations et mascarades.

Par guillot-pars le 03/03/17
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 7 mois

M. Sapin se rend à Téhéran pour normaliser les relations bancaires avec l'IRAN.

Car à part Delubac et peut-être la Banque Postale ( pour des opérations limitées de particuliers ) , personne ne se hazarde en IRAN.

Le knout des censeurs financiers et juges américains est passé par là.

Pendant ce temps à Téhéran , nous ouvrons des succursales et bureaux de représentation de banques de COREE et de CHINE sans compter l'activisme des Italiens, des Allemands, des Autrichiens.

PSA opère par l'ITALIE, Airbus par DUBAI !

Et on se flatte en FRANCE d'avoir de grandes banques et de grands principes d'indépendance...

Nos juges et gouvernants feraient bien de s'intéresser à l'extraterritorialité de la loi américaine.

Ce serait bien de faire du droit parfois. 

Par guillot-pars le 01/03/17
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 7 mois

A Téhéran on s'apprête à voter en Mai pour la Présidence de la République .

M.Rouhani se représente. Les Conservateurs considèrent présenter une femme ( eh oui ) contre lui. Les jeux paraissent faits dans le climat d'incertitudes internationales actuel et la violence des attaques contre l'IRAN.

A Paris le judiciaire interfère gravement dans le jeu électoral.

Il viole la séparation des pouvoirs en s'occupant de la façon dont des parlementaires s'organisent pour exercer leurs mandats.

Il est indifférent à l'immunité parlementaire alors qu'il trouble le processus démocratique.

On est inquiet à Téhéran de cette mise en cause de l'Etat de droit en FRANCE...