guillot-pars

Par guillot-pars le 25/09/17
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 3 semaines

Les grandes entreprises françaises et le MEDEF ont fait le forcing pour rétablir leurs opérations en IRAN.

PSA a mis le prix fort , Renault a savamment manoeuvré, Total a relancé judicieusement ses opérations, Airbus a été présent au bon moment.

Le MEDEF a encore ces derniers jours tenu forum à Téhéran et M. de Silguy a impressionné ses interlocuteurs.

M. Macron vient de soutenir le Plan conjoint nucléaire à New-York comme il a rectifié la position de la FRANCE sur la SYRIE, affirmé la présence de l'IRAN au PROCHE-ORIENT, rompu des amitiés obscènes de la FRANCE avec l'ARABIE.

La FRANCE est donc de retour en IRAN.

Il reste à convaincre ses banquiers que la faiblesse hollandaise vis-à-vis de l'impérialisme judiciaire et financier américain a accablés.

Heureusement BPI France ouvrira à partir de 2018 une ligne annuelle de crédits-acheteur de 500 millions d'euros et les Autrichiens, les Danois, les Italiens, les Chinois, les Coréens sont déjà là.

MM. les banquiers français, détrumpez-vous, un poil de risque...parlez donc avec M. Pouyané, même Gide a ouvert un bureau à Téhéran. C'est dire si l'on est de retour !

Gérard GUILLOT

( plus de 40 ans d'IRAN et toujours là avec PARS ASSOCIATES )

 

Par guillot-pars le 25/09/17
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 8 mois

Les grandes entreprises françaises et le MEDEF ont fait le forcing pour rétablir leurs opérations en IRAN.

PSA a mis le prix fort , Renault a savamment manoeuvré, Total a relancé judicieusement ses opérations, Airbus a été présent au bon moment.

Le MEDEF a encore ces derniers jours tenu forum à Téhéran et M. de Silguy a impressionné ses interlocuteurs.

M. Macron vient de soutenir le Plan conjoint nucléaire à New-York comme il a rectifié la position de la FRANCE sur la SYRIE, affirmé la présence de l'IRAN au PROCHE-ORIENT, rompu des amitiés obscènes de la FRANCE avec l'ARABIE.

La FRANCE est donc de retour en IRAN.

Il reste à convaincre ses banquiers que la faiblesse hollandaise vis-à-vis de l'impérialisme judiciaire et financier américain a accablés.

Heureusement BPI France ouvrira à partir de 2018 une ligne annuelle de crédits-acheteur de 500 millions d'euros et les Autrichiens, les Danois, les Italiens, les Chinois, les Coréens sont déjà là.

MM. les banquiers français, détrumpez-vous, un poil de risque...parlez donc avec M. Pouyané, même Gide a ouvert un bureau à Téhéran. C'est dire si l'on est de retour !

Gérard GUILLOT

( plus de 40 ans d'IRAN et toujours là avec PARS ASSOCIATES )