guillot-pars

Par guillot-pars le 27/07/20
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 jour

 

Chahbahar, port iranien prés de la frontière pakistanaise sur le Golfe d'Oman et donc hors le Golfe persique, fait l'objet de toutes les attentions.

Ce port avait été visé par l'INDE pour commercer avec l'IRAN et les Etats d'Asie Centrale hors le PAKISTAN.

L'INDE, outre une concession de docks, devait financer la ligne de chemin de fer Chabahar-Zahedan permettant de relier l'AFGHANISTAN, le TURKMENISTAN et au delà.

Mais comme pour le gazoduc IRAN-PAKISTAN arrêté à la frontière pakistanaise par défaut de financement pakistanais, l'INDE n'a pas les moyens de financer la ligne Chahbahar-Zahedan.

Certes, il y a les sympathiques pressions de l'Etat voyou qui opère par le FMI, la Banque Mondiale et la cavalerie habituelle de l'extraterritorialité, mais pas que...

EN TOUT CAS LA CHINE EST LA !  400 milliards de dollars d'investissements promis à l'IRAN sur 20 ans dont le financement de la ligne Chabahar-Zahedan.

Les relations CHINE IRAN se multiplient.

La CHINE sécurise son approvisionnement en pétrole et gaz ( outre le russe coté terre ) et divers métaux.

L'IRAN dispose d'un poumon de vente de ses produits et d'achat des dernières technologies.

L'IRAN souhaite maintenir ses relations avec le PAKISTAN et l'INDE, l'Organisation de Coopération de Shanghaï prospère et ces Etats sont tout de même moins peureux que les Européens.

Chaud, la guerre froide !