Par guillot-pars le 06/09/13

La Cour de Justice de l'Union Européenne de Luxembourg a déclaré illégales ce vendredi les sanctions unilatérales prononcées

contre 8 banques iraniennes.

Elle confirme ainsi sa jurisprudence du dossier Mellat.

Les juridictions essaient de faire respecter le droit international dont on voit dans l'affaire iranienne comme dans l'affaire syrienne

que c'est le cadet des soucis de certains Etats occidentaux dont la FRANCE.

Et quel respect des décisions de justice: vous ne pouvez toujours pas faire la moindre opération avec l'IRAN par une banque

française.

Par guillot-pars le 30/08/13

CHINE,INDE et EMIRATS sont aujourd'hui les principaux importateurs et exportateurs de l'IRAN.

Les EMIRATS sont surtout des transitaires.

L'IRAN commerce donc principalement avec l'Asie en dépit de toutes les difficultés : financières avec l'INDE; qualité avec le blé indien et pakistanais; embargo illicite occidental.

Les ventes de matières premières ( gaz, pétrole, alumine, électricité, acier, métaux etc ) sont dèsormais redirigées.

Pareillement les investissements; en particulier CHINE et INDE souhaitent profiter de l'IrPak, le gazoduc irano-pakistanais.

La réorientation des échanges est très engagée et l'EUROPE aura du mal à revenir dans le jeu; les Américains qui vendent sans problême leurs équipements électroniques et télématiques et bien d'autres choses, directement et indirectement, n'auront pas ce souci .

Par guillot-pars le 25/02/13

M. Obama vient d'avouer que M.Ahmadinejad avait bien été élu en 2009 et M. Hans Blix , responsable de l'AIEA à l'époque, a déclaré il y a peu qu'il n'y avait pas eu d'atome militaire en IRAN !

Il est clair que les Américains veulent trouver un accord avec l'IRAN, pays pivot de la région dont l'accord est nécessaire au règlement de toutes les crises locales.

M. Kerry est là pour ça et le départ de l'actuel président iranien est une opportunité pour eux.

Ils ont souffert avec M. Ahmadinejad, grand nationaliste et grand réformateur iranien qui a fait de son pays un modèle de développement.

Ils espèrent qu'un conservateur à la sauce séoudienne ou golfique sera élu à sa place et apportera les aménagements habituels: rigueur des moeurs contre capitalisme financier ; en bref tout ce que l'on voit chez nos bons alliés d'ARABIE SEOUDITE et du Golfe, là où toute démocratie est bannie , toute contestation sanctionnée , tout droit social exclu , sans que nos bonnes ames élèvent la voix.

L'IRAN a un modèle français dans sa structure comme dans son droit : centralisation de l'Etat, entreprises publiques , droits sociaux forts tant en droit du travail qu'en sécurité sociale.

Les entreprises françaises se mouvaient à l'aise en IRAN et ne seront pas plus dépaysées aujourd'hui.

Nous avons des socialistes au pouvoir et un ministre des affaires étangères qui s'occupe d'économie. Si l'on était resté resté quelque peu gaulliste en politique étrangère, on aurait pu sauver Doux, Pétroplus et Peugeot entre autres.

Il est grand temps de reprendre langue avec un pays dont le régime n'est pas pire que bien d'autres même si l'on peut parfaitement le critiquer dans ses principes.

Je sais, c'est dur, car ce régime se prétend vertueux et pour sauver nos entreprise nos autorités préfèrent solliciter Maurice Taylor.

Tiens je pourrais proposer aux autorités iraniennes le site de Goodyear Nord. Chiche...

Par guillot-pars le 17/02/13

L'IRAN est le 12ème producteur d'automobiles dans le monde.

C'était le premier marché extérieur de Peugeot avec de l'ordre de 500.000 véhicules par an fournis. On a jugé intelligent de lui faire violer ses contrats et de cesser toute fourniture. La conséquence est vite tombée: 2 sites sinistrés, plus de 4 milliards de pertes et ce n'est pas fini. D'aucuns glosent sur la responsabilité de la famille Peugeot pour ne pas avoir ouvert son capital, pas ceci pas celà, mais se priver de son premier marché mondial, rien; l'étouffoir idéologique marche bien . Imaginez Volkswagen privée de son marché chinois...

Dieu merci, tout va bien pour Renault en IRAN. Les autorités iraniennes se félicitent de ses projets d'accroissement de sa production. Renault y vend les Logan sous le nom de Tondar mais sous son logo . Les Iraniens les apprécient et tout va bien pour Renault.

Quant à la cohérence de la politique française...

Par guillot-pars le 28/01/13

La CHINE et la COREE DU SUD, outre l'ARMENIE, la TURQUIE et bien d'autres réachètent de fortes quantités de pétrole, gaz et condensats pétroliers à l'IRAN.

La CHINE doit livrer prochainement à l'IRAN 12 superpétroliers pour faire face aux commandes enregistrées .

TOTAL vient de réactiver un vieux contrat pétrolier avec l'IRAN passé par le canal d'une coentreprise coréenne puisque par rétorsion l'IRAN a interdit toute fourniture de gaz et de pétrôle à l'EUROPE.

Les affaires reprennent donc sauf pour DUBAÏ qui souffre terriblement de la baisse de ses échanges avec l'IRAN.

Par guillot-pars le 18/01/13

La Commission des Sanctions de l'ACP, l'Autorité de Controle Prudentiel des Banques, a sanctionné le 27 Novembre 2012 la succursale parisienne de la grande banque iranienne TEJARAT et un de ses dirigeants pour violations des règles européennes de gel des fonds et d'information sur opérations suspectes.

Tout y passe : le nucléaire le financier, le terrorisme, le blanchiment, les équipements, les assureurs, les transporteurs, quelques euros.

En un mot l'état de guerre non militaire est déclaré et il est absolu, foin d'humanitaire, médical, alimentaire...

On comprend que les banques françaises ne fassent plus aucune opération ayant à voir de près ou de loin avec une entité iranienne.

On peut aussi comprendre que les autorités iraniennes ne veuillent pas discuter avec un Etat ayant ces pratiques hostiles.

Il est interessant de constater qu'un des griefs avait trait à une opération avec la banque iranienne SINA.

La Cour Européenne de Justice a en effet condamné les autorités européennes à retirer cette banque de la liste des entités sous embargo ( cf article récent ).

Par guillot-pars le 24/10/12

PEUGEOT est en souffrance.

Les lecteurs de mon blog ne peuvent s'en étonner.

Le pouvoir politique et cet extraordinaire allié qu'il lui a trouvé, GM, lui ont enjoint de ne plus livrer son premier marché export, l'IRAN.

On a l'audace aujourd'hui de fustiger cette entreprise dont l'aura au MOYEN-ORIENT était formidable.

Il est vrai que depuis l'affaire mexicaine jusqu'à l'affaire syrienne on a pu voir les compétences de notre diplomatie.

IRAN KHODRO, 13ème producteur mondial , a subi une baisse de 40% de sa production ces 6 derniers mois mais accroit dèsormais le nombre de ses produits propres et les Chinois et Coréens se proposent. En vérité IRAN KHODRO a plus le souci des incidents de sa filiale à Dakar et les dommages et intérêts qu'elle obtiendra , fragiliseront Peugeot ; enfin sans doute GM d'ici là!

Par guillot-pars le 09/07/12

PEUGEOT tenait plus de 50% du marché iranien, 14ème marché mondial.

La 504 puis la 206 lui avaient assuré une réputation enviable que les problèmes de la 405 n'avaient que légèrement altérée.

PEUGEOT, société en difficulté partout dans le monde, a jugé bon d'abandonner son premier marché ( en part ) ; conséquences: 250 travailleurs à Vesoul en chomage, multiples problèmes en France.

Il y a fort à parier que c'en est fini pour PEUGEOT en Iran.

Les Iraniens ont de la mémoire et il est difficile de revenir lorsque l'on a manqué à ses devoirs.

RENAULT n'a pas commis cette faute et produit sa Tondar démarquée de la Logan. RENAULT serait cependant bien inspirée de diversifier sa production ex 4+4, plateau où il y a de l'attente des consommateurs.

Mais hors RENAULT, SEB, BEL et DANONE, les Français sont cruellement absents de l'industrie.

Pourtant les étrangers peuvent tout faire en IRAN aujourd'hui.

Les Français feraient mieux de se rappeler qu'ils eurent à une certaine époque une politique non alignée.

Par guillot-pars le 28/10/11

Les autorités iraniennes se félicitent de la situation économique:

- progression annuelle de 4% du PIB en 2010 / 2011,

- la Bourse de Téhéran enregistre une hausse annuelle de 46% au 21 Octobre 2011,

- la fin des subventions aux produits de base a permis un recul de 5 % de la consommation de produits du pétrole; l'Iran est devenu autosuffisant,

- le chomage est en baisse légère à 11,1 %,

- les Chinois remplacent les Occidentaux; ex: Huawei est désormais le seul fournisseur en téléphonie et internet,

- les échanges se multiplient avec l'Inde, le Pakistan, la Turquie et s'accroissent avec l'Ukraine et l' Asie Centrale.

Gérard GUILLOT

Par guillot-pars le 27/10/11

AVANCEES VERS UN MARCHE COMMUN D'ASIE CENTRALE

Les membres de l'ECO, l'organisation de la coopération économique des pays de l'Asie Centrale, composée de ses 3 membres fondateurs, la Turquie, le Pakistan et l'Iran, auxquels se sont ajoutés en 1995 l'Afghanistan, l'Azerbaidjan, le Kazakhstan, la Kirghizie, le Tadjikistan, le Turkménistan et l'Ouzbekistan, ont décidé l'unification de leurs systèmes douaniers.

Ils ont lancé la route ferroviaire Bandar-abbas/Almaty, longue de 3756 km, capable de transporter 2 millions de tonnes annuellement.

Cette desserte, combinée à des oléoducs, permettra aux Etats d'Asie Centrale de commercer par la voie maritime avec le reste du monde.

Gérard GUILLOT