Par guillot-pars le 07/01/16

Le spectacle de " DIEUDONNE EN PAIX " est en tournée nationale et internationale depuis peu. Il est même attendu à HONG KONG fin Janvier.

Salles de 3000 à 5000 places complètes.

Humour pacifique. Spectateurs de toutes classes et de toutes origines heureux de rire ensemble avec cet artiste combattant de la liberté d'expression exceptionnel.

Un bonheur et une nique superbe aux maccarthystes, pétainistes, racistes et coloniaux du PAF.

Confrères, allez voir Dieudonné. En plus, c'est un chic type... SI SI je vous le dis, comme Elie qui aimerait tant reprendre avec lui mais que tous les sus-cités qui peuplent les heures sombres de la répression actuelle, paralysent.

 

Par guillot-pars le 17/01/15

Madame la juge, 

Sur la requête de mon confrère Sanjay Mirabeau vous avez ordonné à la société

Véga, propriété d'un prétendu libéral principalement patron de l'agence de notation

Fitch, d'ouvrir les portes de la salle de METZ pour que Dieudonné puisse s'y

produire.

Vous avez montré par là qu'il y a encore des juges en FRANCE imperméables aux

assauts des Procureurs aux ordres, du pouvoir politique, des factions et des

censeurs  serviles.

MERCI POUR LA REPUBLIQUE

Sauf votre respect , c'est dit avec humour et amour, dans le climat de chasse à

l'homme contre Dieudonné, vous avez montré que vous avez et de grosses ovaires

et le sens du droit, de la liberté et de l'égalité!

 

Gérard GUILLOT,

Avocat au barreau de Paris

Membre de PARS ASSOCIATES, Cabinet d'avocats à  TEHERAN et PARIS

Par guillot-pars le 15/01/15

M. M'BALA M'BALA est renvoyé en urgence en correctionnelle pour apologie du terrorisme à cause de sa sensation d'être à la fois Charlie et Coulibaly après avoir manifesté pour la liberté d'expression le 11 Janvier à Paris.

Il fait l'objet de 80 procédures.

Son spectacle avait été interdit pour trouble à l'ordre public en Janvier 2014 en une procédure expéditive par un juge unique renversant un jurisprudence établie depuis des dizaines d'années.

Vu de Téhéran il y a tous les éléments du parfait relativisme de l'Etat français en matière de liberté d'expression d'autant qu'aucune poursuite n'a jamais été engagée contre des appels publics au meurtre à l'encontre de Dieudonné ( Tesson, Elfassi ).

Est-on plus libre à Paris qu'à Téhéran?

Seul le référentiel ne diffère-t-il pas?

L'action du pouvoir n'est-elle pas la même?

ET QUAND ROMPRONS-NOUS ENFIN AVEC L'ARABIE SEOUDITE QUI DEPUIS 40 ANS FINANCE L'EXTREMISME ET FOUETTE 1000 FOIS AUJOURD'HUI UN DIEUDONNE LOCAL?