Par guillot-pars le 10/04/15

SOUVENIRS, SOUVENIRS : la création de Legal Information Service

Le 11 Avril 1981 j’éditais avec PARS Associates le premier numéro de « Legal Information Service »,  bulletin hebdomadaire de droit iranien en anglais, après avoir précédemment édité les principaux codes iraniens,

Nous avons sorti depuis, plus de 1000 numéros et seules les dernières sanctions et la disparition des affaires internationales en Iran nous ont conduits à suspendre la publication faute de lecteurs.

Je vous restitue en pièce jointe le numéro 1 qui vous donnera un peu l’ambiance de l’époque révolutionnaire iranienne : islamique, nationaliste et sociale.

Vous y verrez une taxation à 90 % des salaires au-delà de l’équivalent de 20 Smic, à faire pâlir d’envie le Monsieur HOLLANDE de la campagne électorale et faire réclamer des droits d’auteur par Monsieur ROOSEVELT.

Tout cela a bien changé puisque la taxation est revenue à des taux classiques dans un cadre institutionnel stable qui ne surprendra pas les opérateurs français et internationaux.

Il faut donc quelque peu actualiser.

Le cabinet de Téhéran s’y emploie après les vacances de Nowruz et une signature internationale pleine de promesses.

Gérard GUILLOT

vakil-e-dadgostari

 

Par guillot-pars le 10/04/15

SOUVENIRS, SOUVENIRS : la création de Legal Information Service

Le 11 Avril 1981 j’éditais avec PARS Associates le premier numéro de « Legal Information Service »,  bulletin hebdomadaire de droit iranien en anglais, après avoir précédemment édité les principaux codes iraniens,

Nous avons sorti depuis, plus de 1000 numéros et seules les dernières sanctions et la disparition des affaires internationales en Iran nous ont conduits à suspendre la publication faute de lecteurs.

Je vous restitue en pièce jointe le numéro 1 qui vous donnera un peu l’ambiance de l’époque révolutionnaire iranienne : islamique, nationaliste et sociale.

Vous y verrez une taxation à 90 % des salaires au-delà de l’équivalent de 20 Smic, à faire pâlir d’envie le Monsieur HOLLANDE de la campagne électorale et faire réclamer des droits d’auteur par Monsieur ROOSEVELT.

Tout cela a bien changé puisque la taxation est revenue à des taux classiques dans un cadre institutionnel stable qui ne surprendra pas les opérateurs français et internationaux.

Il faut donc quelque peu actualiser.

Le cabinet de Téhéran s’y emploie après les vacances de Nowruz et une signature internationale pleine de promesses.

Gérard GUILLOT

vakil-e-dadgostari