May
10
compatriotes séfarades: reveillez vous! Vengez l'honneur de vos frères et soeurs humiliés par les ashké en Israël!

Un leader politique a notamment pour fonction de faire émerger une conscience de classe qui permette l'engagement dans une stratégie d'émancipation. Emancipation pour le peuple séfarade en Israël et tous les peuples de la méditerranée et de l'Europe du sud dont je suis le fier candidat

Pour le droit de retour des séfarades en France; et surtout ceux d'entre eux arrivés directement des pays du Maghreb en Israël à qui nous accorderons la nationalité française pour qu'ils puissent se battre d'égal à égalavec les prétendus élites européeennes en Israël ! Contre l'exploitation de l'Europe du Nord de celle du sud

Contre l'exploitation des ashkénazes de nos compatriotes francophones en Israël sous prétexte de leurs origines "plus européennes" que nos concitoyens francophones des anciennes colonies d'Afrique du Nord, qui sont nos frères et pour lesquels nous nous battrons! Pour METTRE LE SOCIAL ET LA Démocratie AU COeUR DE L'ACTION POLITIQUE! Pour Passer de la « classe en soi » à la « classe pour soi » et à la conscience de soi. Cette conscience naît du sentiment de l'injustice et des luttes de tous ordres qu'elle engendre, formant tradition, mémoire, culture politique de classe. Réactiver la conscience de classe par la repolitisation des masses et la refonte idéologique Nous constatons régulièrement que le ressentiment des victimes des politiques d'austérité se matérialisent malheureusement le plus souvent dans des actes de désespoir (suicides, meurtres...) plutôt que dans des actions politiques constructives. Il ne peut y avoir de prise de conscience des intérêts de classe sans un profond travail idéologique. Bien sûr tout travail idéologique nécessite au préalable une politisation des masses.

Dès lors, comment repolitiser les masses ? En effet l'absence prolongée de tout débat idéologique de fond au profit d'une politique spectacle a conduit une large part de la population à se désintéresser de la politique et à considérer parfois à juste titre que tout se vaut. C'est à cet état de fait auquel il nous faut en priorité nous attaquer. Pour cela nous devons considérer qu'en matière de (re)politisation les moyens prévalent sur les fins. Concrètement, presque tous les moyens sont bons quand il s'agit de politiser les masses, y compris et peut être même surtout la provocation. Nous ne devons pas sauter les étapes en tentant d'imposer nos idées sur un terrain qui n'est même pas politisé. Nous devons d'abord porter le débat politique pour seulement dans un deuxième temps faire prévaloir nos idées. N'ayons pas peur de créer de l'opposition ou de la contestation par l'éveil politique. Nous avons les moyens de combattre des adversaires politiques, mais nous n'avons aucun moyen de convaincre ceux qui ne s'intéressent pas au débat. Mieux vaut un opposant qu'un apolitique. C'est cette idée de « conflictualité démocratique » qu'il nous faut poursuivre. Sur le modèle par exemple du Venezuela nous devons entretenir un débat démocratique fort dans lequel chaque citoyen se reconnaît et prend position. Voilà la condition préalable indispensable à notre victoire.

La domination idéologique de la classe au pouvoir présentée comme celle de la société toute entière occulte les rapports sociaux d'exploitation et ne ménage pas ses efforts pour brouiller la réalité sociale. La conscience de classe se forge à partir du vécu de situations concrètes et de luttes communes. Son niveau s'élève dans la bataille des idées, menée au moyen d'une panoplie lexicale qui donne chair à la vision antagonique de la société, créant les conditions du rassemblement de classe de tous les français de l'étranger et ceux de l'Europe du sud en particulier!Séfarades, camarades francophones, Je peux vous aider à reconquérir votre dignité Luttons ensemble contre la fausse amitié de l'Europe du Nord et du capitalisme sauvage Si l'éclatement des unités de production et l'accroissement de l'individualisme ont compliqué la prise de conscience collective, de nouveaux outils de communication (Internet et réseaux sociaux) nous offrent des possibilités nouvelles. Pour prendre un exemple récent, le mouvement lobbyiste patronal des « pigeons » a parfaitement illustré dans le sens inverse comment internet pouvait constituer un instrument de défense de l'intérêt de classe.GUY FITOUSSI : http://avocats.fr/space/guy.fitoussi

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA