Jul
02
Les États-Unis et la drogue Une guerre sans fin02/07/2013 à 20H50 surTous les programmes du jour de Arte, un modèle pour Israel

En 1969, Richard Nixon déclare la drogue ennemi numéro un des États-Unis d'Amérique. La guerre est-elle aujourd'hui gagnée ? Certainement pas : les stupéfiants restent à l'origine de tous les problèmes, affirme Nannie Jeter, la vieille nounou noire d'Eugene Jarecki. Frappé par cette affirmation, le réalisateur et essayiste américain entreprend alors une enquête fouillée et subtile sur trente cinq ans de répression de la toxicomanie, éclairant en particulier ses liens avec la question raciale. Des quartiers défavorisés aux prisons en passant par les tribunaux, Eugene Jarecki s'immerge dans une Amérique parallèle, livrée à la misère et à l'illégalité.

A voir et à revoir car mêmes causes mêmes effets en Israël!qui a imité en tous points le système américain! sous couvert de luttes contre la drogue ou pour le puritanisme dur et méchant

-affaires de moeurs par ex.comme celle de Katsav président de l'Etat- des centaines de milliers de personnes sont mises en prison pour servir en fait un régime fondamentalement ségrégationniste. bien sûr ce sont toujours les mêmes qui sont systématiquement écartés de la société céest à dire les noirs là bas, les séfarades ici! Quand les "intellectuels juifs français- BHL et autres- vont ils donc se réveiller contre ce système et ces méthodes machiavéliques!Le silence de la communauté juive de France, controlée parl'oligarchie ashkénaze- CRIF, agence juive, etc... ne vaut ni plus ni moins que non assistance à personnes en danger et en voie d'élimination si ce n'est d'extermination. sous de belles paroles et de 'nobles' causes, se cache en fait la volonté de contrôler, d'humilier et de réduire au silence une communauté toute entière. à voir et à revoir, à partager et surtout à méditer!

A quand notre printemps séfarade! Réagissons avant qu'il ne soit trop tard

Nous sommes devenus un troupeau de moutons passif et peureux! A se demander si nous méritons notre indépendance!

et si nous l'avons jamais obtenue. Notre silence et notre inaction nous couteront cher!

Nous n'aurons rien sans organisation collective et politique

Nous; enfants des émigrés des pays du Maghreb qui avont grandi en France avons le devoir de défendre nos frères séfarades d'Israel!Le sionisme béat et bête c'est fini Etudiants et jeunes séfarades venez vers nous! nous avons besoin de vous!

Mots-clés: 

Commentaires

cet admirable reportage nous apprend plusieurs choses;

1.lTout d'abord, 'aspect disproportionné de la loi pénale sur les classes défavorisés et les pauvres. l'objet de la guerre n'est ici pas la drogue mais la discrimination. c'est ici une manière de contourner les résultats obtenus grâce à la lutte des noirs aux USA POUR l'égalité et la dignité par une politique pénale qui privilégie la répression effrénée par rapport au traitement ou à la santé publique.

cette tentative de replacer le problème de la drogue dans son contexte social, et structurel grâce aux travaux de brillants étudiants de Harvard et autres pose la question grave de l'indifférence et du silence; si ce n'est la lâcheté et la traîtrise de la communauté séfarade en France, et surtout les élites intellectuelles ou les pseudo leaders de cette communauté, à s'intéresser véritablement de la situation de notre communauté noire en Israël, à savoir les juifs séfarades qui n'ont jamais bénéficié du soutien d'une organisation efficace pour les droits civiques!C'est une honte éternelle que celle de ne pas avoir sû développer en France une élite pensante capable de voir, apprécier et analyser la situation humaine tragique des juifs séfarades en Israël de manière autre que messianique ou prophétique mais de manière rationnelle, raisonnée et surtout humaine.

2.Ensuite, L'analyse des peines planchers qui affectent tout particulièrement les minorités et les différences entre drogue pour blanc-cocaine principalement et celles pour noirs) crack versus cocaïne versus marijuana ou meth qui affecte plus particulièrement les blancs pauvres - rapport de 1 à 100/alors que la cocaïne n'affecte que les riches blancs, met en relief la puissance et la force d'analyse d'une communauté qui a su prendre ou récupérer son destin en main, en passant de la lutte de masse à la lutte des élites, il est également démontré que lorsque l'on touche à l'un des piliers de la famille, c'est toute la famille et sa descendance qui tombe à l'instar des familles séfarades en Israël.

3; lA GUERRE CONTRE LA DROGUE est comparable, toute proportion gardée aux différents maillons et étapes de l'holocauste à savoir, désignation, ostracisme, , confiscation, concentration, annihilation. La guerre contre la drogue signifie donc tuer les pauvres et principalement les noirs,à petit feu, forcés d'intégrer l'économie souterraine, puisque les circuits principaux leurs sont fermés à cause des lois join crow sur la ségrégation raciale dans le sud qui a forcés les noirs à fuir vers le nord. il fallait alors trouver également dans le nord une manière légale d'empêcher les noirs de d'accaparer les postes des blancs d'où la lutte ou la guerre contre la drogue! C'est ainsi que les peines pour détention de crack furent totalement disproportionné au profit des blanc contre les noirs; souvent multipliés par cent;alors que les afro-us ne représentent que 13 pour cent des dealers de crack 90 pour cent des prisonniers, souvent à perpétuité à cause des peines planchers sont noirs.. Récemment un juge américains, le juge Bennett, qui a proposé un rapport de un à un à vue sa décision symbolique inversée par la Cour suprême. Les associations pour les droits civiques aux USA se contenteraient pour leurs parts d'un rapport de 1 à 18 Ce qui n'est pas encore le cas. Si les petites gens du CRIF OU de l'agence juive, voire les leaders de notre communauté juive en France avaient faits leurs travail, alors la situations de nos frères et soeurs séfarades en Israël serait bien meilleur effectivement!

5. Faire d'une difficulté un problème majeur mène à des absurdités. c'est ainsi que le pourcentage d'arrestation pour drogue à augmenté de manière exponentielle alors que les arrestations pour des crimes majeurs comme des meurtres et autres crimes de sang a baissé proportionnellement?

Il existe ici des intérêts personnels à ce que le système se perpétue, car il fait vivre de nombreuses personnes comme les policiers qui travaillent aux nombres d'arrestations et le système judiciaire dans son ensemble avec se hordes des juges, d'avocats généraux et d'assistantes sociales? exactement comme c'est le cas en Israel en droit pénal ou droit de la famille également,l'Israël moderne se trouve en pleine phase de maccartisme et cela il faut le dire et le dénoncer, et ce n'est pas faire oeuvre d'antisionisme, bien au contraire!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA