guy.fitoussi

Par guy.fitoussi le 26/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 3 semaines

Guy Fitoussi, candidat indépendant

Guy Fitoussi fait campagne pour la législative de la 8e circonscription afin de s'opposer aux autres candidats vivant en Israël. Il juge ces derniers communautaires voire extrémistes.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redact...

21.05.2013

Qui êtes-vous?

Avocat franco-israélien et docteur en droit, j'ai vécu 25 ans dans la 8ème circonscription en Israël où j'ai lutté contre le racisme germanophone contre les francophones d'origine séfarade principalement. Je suis l'auteur de deux livres en France.

Pourquoi voulez-vous être député des Français établis hors de France ?

Car je m'oppose au communautarisme et à l'extrémisme dont font preuve principalement les candidats d'Israël qui sont pour la plupart des fanatiques et des anti-républicains affirmés !

Sur quelles problématiques faites-vous campagne ?

Je considère que l'État français ne doit pas garder le silence face à la tentative des institutions juives de France dont l'agence juive et le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) de faire peur à nos compatriotes israélites pour les inciter à quitter la France et rejoindre Israël alors qu'eux vivent confortablement à Paris ! On retrouve du reste le même phénomène dangereux en Italie.

Grâce à ma connaissance de la réalité en Israël et à mon éducation républicaine, je peux venir en aide et éclairer ces populations qui sont dans le désarroi et lutter contre ce lavage de cerveau qui sert des intérêts étrangers à leur bien-être. L'Europe ne se rachètera pas en faisant fuir ses citoyens ou en laissant libre cours à la propagande étrangère en France d'où quelle soit. Bien au contraire elle doit leur venir en aide !

Le site de Guy Fitoussi

Vos réactions

Par guy.fitoussi le 26/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 3 semaines

LEGISLATIVES PARTIELLES - Guy Fitoussi : "On nous vole notre démocratie"

Dimanche 26 mai prochain, la 8e circonscription des Français de l'étranger connaitra les résultats du premier tour de ces élections législatives partielles. La rédaction du PetitJournal.com Italie donne la parole aux 20 candidats qui se présentent à l'instar de Guy Fitoussi. Ce candidat indépendant qui dénonce la dérive communautariste de certains candidats vivant en Israël compte bien se faire entendre. Il souhaite replacer cette élection dans le giron de la démocratie française.

Lepetitjournal.com: Pouvez-vous vous présenter ?

Guy Fitoussi: Binational franco-israélien, je suis marié et j'ai deux enfants. J'ai grandi en France mais je me suis installé en Israël vers l'âge de 20 ans. J'y suis resté pendant 25 ans et y ai exercé ma profession d'avocat. Je peux donc dire qu'Israël est le pays que je connais le mieux de la circonscription. De par ma profession, j'ai mené des luttes contre les discriminations que connaissent les juifs séfarades (juifs d'Europe du sud et d'Afrique du nord, ndlr) en Israël. Mais j'ai pris la décision récemment de rentrer en France parce que cette lutte est presque impossible à mener depuis Israël. Je travaille donc à Paris.

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à ces élections législatives ?

En réalité, c'est par rapport à ce qui est en train de se passer entre Israël et la France que je me présente. Beaucoup de candidats franco-israéliens se présentent comme des candidats sionistes. Ils misent uniquement sur Israël pour se faire élire député français. Ces élections sont symptomatiques d'une dérive communautariste très grave. Certains candidats veulent exporter dans ces élections françaises des problèmes qui n'ont rien à voir avec la démocratie française. C'est une attitude scandaleuse. Je voudrais leur dire qu'ils n'ont qu'à se présenter aux élections israéliennes mais ils n'ont pas à profiter de la démocratie française pour représenter des minorités ou des groupes d'intérêt. Je ne me présente pas comme le candidat antisioniste mais ma position en tant que Franco-Israélien est réaliste. Elle consiste à dire : occupez-vous d'abord des droits de l'Homme, des droits fondamentaux qui régissent la France. On tente de nous faire croire que l'Europe du sud ne connaît pas la lutte des classes, avec ses propres problèmes sociaux mais c'est faux, on les masque. Je souhaite donc rétablir la vérité sur ce sujet.

Ce qui m'a poussé à me présenter c'est la défense des droits de l'Homme ; des droits qui ne sont pas respectés à beaucoup de niveaux en Israël. Nous sommes face à une circonscription hétérogène où ces droits ne sont pas appliqués de la même manière de l'Italie à Israël, de la Turquie à la Grèce.

Que représente l'Italie pour vous ? Que vous inspire sa situation politique ?

Pour moi, l'Italie est le plus beau pays au monde. Il représente la joie de vivre, la beauté, la culture et la Renaissance. L'Italie est une terre de tolérance et les mauvaises langues qui parlent d'une sorte de renaissance du fascisme se trompent. Pour preuve, la communauté juive d'Italie, la première population juive installée en Europe est pleinement italienne. J'en profite pour dire à tous les Israélites italiens de ne pas céder à ces discours soi-disant sionistes qui appellent à l'émigration vers Israël. Ne vous laissez pas déraciner de votre terre.

Concernant la situation politique, le système législatif proportionnel est un échec. Nous l'avons connu en France sous la IVe République (1944-1958, ndlr) et c'est ce même système qui existe en Israël aujourd'hui. Je pense donc qu'une réflexion institutionnelle s'impose en Italie. Par ailleurs, ceux qui appellent à une VIe République en France et au retour d'un système parlementaire se trompent. Cela amène à un système absurde basé sur des alliances qui renversent un gouvernement du jour au lendemain. C'est contre-productif pour la mise en place de grandes réformes. Cependant, ce qu'il se passe aujourd'hui en Italie est porteur d'un grand espoir. Si l'on compare avec l'histoire récente de la France, ce n'est que grâce à une crise que le général De Gaulle a réussi à imposer le système présidentiel que nous connaissons. L'Italie peut donc suivre l'exemple en ces temps de crise profonde.

Pour revenir à la campagne, quelles idées défendez-vous ? Sur quels thèmes se dessine votre programme ?

Les grandes lignes de mon programme concernent la vie de tous les jours. Je défendrai le droit de la famille. Par exemple, il existe beaucoup de cas de divorces binationaux qui ne respectent pas ce droit fondamental. Pourtant, selon l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'Homme, toute personne a droit à une vie privée et familiale. Si vous prenez le cas d'Israël, où l'on interdit des citoyens de sortir du territoire à cause de dettes civiles, en cas de divorce et d'expatriation des enfants, le lien est rompu. C'est un véritable drame qui concerne des citoyens français. La France se doit d'intervenir contre ce type de système. Le découpage administratif de la 8e circonscription des français de l'étranger n'aurait pas dû inclure Israël pour la simple et bonne raison que l'état hébreux n'a pas signé la Convention européenne des droits de l'Homme. Le pays pratique un système de discrimination. Cela ne donne donc pas les mêmes moyens d'agir dans tous les pays de la circonscription.

Je souhaite représenter les Français de cette circonscription pour faire valoir nos valeurs républicaines d'égalité et de fraternité. Le droit au système de retraite devrait être le même, pour tous les Français, y compris ceux qui vivent à l'étranger. C'est un droit fondamental inscrit dans le code civil. On porte clairement atteinte au principe de rétroactivité de la loi et je souhaite me battre contre cette injustice. Des Français qui ont fait le choix d'une carrière à l'étranger doivent pouvoir bénéficier du même système que les autres.

Le scrutin de juin 2012 a connu un taux d'abstention de 87 %. Un an plus tard, ce sont 20 candidats qui se présentent, dont une majorité d'Israël. Qu'en pensez-vous ?

Selon moi, le taux d'abstention, comme la multitude de candidats correspond à un déficit de démocratie de la part des candidats eux-mêmes et des électeurs. Mais il va sans dire que ce n'est pas la faute des électeurs. Beaucoup de candidats défendent les intérêts de lobbies ou de minorités et transforment l'élection d'un député français en une tribune pour des revendications externes à la France. C'est le cas en Israël, où le taux d'abstention en juin 2012 a été très élevé. Les candidats ont souvent fait preuve de communautarisme et ne se sont pas attelés à défendre les droits fondamentaux des Français.

Que pensez-vous du découpage de cette circonscription hétérogène ?

En ce qui concerne le découpage, au niveau culturel, c'est une grande chance de rassembler les trois grandes religions au sein d'une même circonscription. La France tente donc de fédérer des communautés que l'on ne soupçonnait pas qu'elles pouvaient se rapprocher avant, le problème du Proche-Orient étant très présent. La Turquie est souvent épinglée par la Cours européenne des droits de l'Homme mais elle a tout de même le mérite d'avoir signé cette Convention européenne des droits de l'Homme qui permet de saisir la Cours. Je le répète, la situation d'Israël est intolérable. C'est le seul pays de la circonscription à ne pas l'avoir signé.

Que pouvez-vous nous dire à propos de la politique menée par François Hollande et son gouvernement ?

Dans le contexte dans lequel nous nous trouvons, il y a une réalité économique qu'il ne faut pas oublier. Nous avons donc plus besoin d'un bon gestionnaire que d'un bon Président. Il semble que François Hollande soit conscient de cette situation puisque lorsqu'il s'adresse aux Français, c'est pour leur expliquer pourquoi il n'agit pas. Je n'attends donc rien de lui et de son gouvernement. Le silence valant souvent mieux que la parole, François Hollande doit être jugé sur ses actes et non sur ces discours.

Propos recueillis par Aurélien Bureau (www.lepetitjournal.com de Milan) - lundi 20 mai 2013

Par guy.fitoussi le 11/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 1 mois

Le 12 janvier 2010 est approuvé en première lecture par le Parlement israélien un projet de loi d'indemnisation pour "les réfugiés juifs des pays arabes dans le cadre du processus de paix" Le but officiel de cette loi consiste à "protéger les droits à l'indemnisation des réfugiés juifs des pays arabes et ce dans le cadre des négociations de paix au Moyen Orient" En gros les citoyens israéliens d'origine séfarade sont baptisés de réfugiés par rapport aux ashkénazes qui eux ne le sont pas- ce sont eux des idéalistes - et les fils et filles des séfarades sont pris pour prétexte pour conditionner l'indemnisation des palestiniens à leur propres indemnisation. Bref on est ainsi sûr de n'arriver à aucune paix en maintenant l'hégémonie exclusive des ashké sur cette terre! Et pour rendre les choses plus réalistes, une gigantesque campagne de publicités encourage les "réfugiés juifs des pays d'Islam à témoigner de cette réalité" voici un exemple effrayant de la manière dont sont considérés les séfarades en Israël.Alors qu' Israël a maintenu les séfarades dans le plus grand dénument, voilà qu'elle se souvient "généreusement" d'eux 60 ans après leurs venues sans s'être auparavant jamais enquis de leurs sorts. Alors que les ashkénazes ont parfaitement su mettre l'Etat d'Israël à leurs services pour négocier et percevoir ces mêmes indemnités rapidement des allemands; rien n'a jamais été entrepris ni fait pour les séfarades

Aujourd'hui pour ces élections électorales des français de l'étranger organisées par la France en mai 2013, des pseudo-sionistes ou des sionistes de pacotille comme Sellem ne dénoncent pas cette hypocrisie, car ils sont au service de l'establishment ashkénaze et non pas des francophones et français de l'étranger. voilà la vérité! Car c'est précisément ce qu'il ne disent pas et devraient savoir puisque Sellem se prétend journaliste,propriétaire d'un journal, qui les rendent suspect à nos yeux! et LEUR SILENCE même QUI LES RENDS COMPLICE de cette humiliation inadmissible!Ils ont fait d'Israël une seule entreprise commerciale au service de l'argent et des puissants uniquement!

Votez pour un vrai frère et non pas un traitre à votre patrie! Guy Fitoussi votre député Pour la participation de tous comme égaux Pour la dignité et la force des français de l'Europe du sud Pour défendre votre honneur et votre dignité de francophone!

Pour la paix et la justice

Par guy.fitoussi le 10/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 1 mois

Guy FITOUSSI Candidat

Avocat international, docteur en droit

Pour les scrutins à l'urne :

Les dimanches 26 mai et 9 juin pour la 8ème circonscription

a) Pour le vote électronique : du mercredi 15 mai 2013 à 12 heures, heure de Paris au mardi

21 mai 2013 à 12 heures, heure de Paris, pour le 1er tour. Du mercredi 29 mai à 12 heures,

heure de Paris au mardi 4 juin 2013 à 12 heures, heure de Paris, pour le second tour.

להבין כדי להשפיע

אי שוויון ואי שקיפות: תקציב החינוך בישראל

פרסום שלישי בסדרה לקראת תקציב המדינה לשנים 2013-2014

מדיניות התיקצוב של מערכת החינוך אינה הגורם היחיד ואף לא העיקרי לאי־שוויון הגבוה השורר בין התלמידים השונים בישראל. הגורם העיקרי לאי שוויון הוא היחס השונה שמגלה המערכת (מנגנון משרד החינוך והרשויות המקומיות, המורות והמנהלות, ההורים והתלמידים עצמם) כלפי בני המעמדות, העדות, הדתות והלאומים השונים בישראל. היחס השונה מוליד פערים גדולים באיכות הלמידה ובעקבות זאת בהישגים לימודיים.

אבל אין ספק שמדיניות התיקצוב תורמת אף היא להתמשכותו של אי שוויון זה. בתי ספר שונים זה מזה במספר שעות התקן העומד לרשות המנהלת, בעושרה וגיוונה של תכנית הלימודים, בגודל המבנה וגילו, רמת הציוד, היקף השירותים הנלווים שמספקת הרשות המקומית, גובה תשלומי ההורים, היקף התיקצוב מן הרשות המקומית. הקושי העיקרי הניצב בפני כל מי שמבקש לדון בתקציב מערכת החינוך הוא, היעדר מידע מקובץ ומסודר על התקציב המלא של כל אחד מבתי הספר בישראל . כיוון שכך אין דרך לדעת מה גודל הפערים התקציביים השוררים בין התלמידים השונים במערכת.

Parce que votre député doit comprendre vos soucis concrets également et surtout à l'étranger dans votre langue!

VOTEZ POUR L'un des vôtres qui a vécu et connaît votre parcours et vos préoccupations!

Pour la solidarité francophone en Europe du sud

Parce que seule l'union fait la force!

GUY FITOUSSI : http://avocats.fr/space/guy.fitoussi

Par guy.fitoussi le 10/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 1 mois

Un leader politique a notamment pour fonction de faire émerger une conscience de classe qui permette l'engagement dans une stratégie d'émancipation. Emancipation pour le peuple séfarade en Israël et tous les peuples de la méditerranée et de l'Europe du sud dont je suis le fier candidat

Pour le droit de retour des séfarades en France; et surtout ceux d'entre eux arrivés directement des pays du Maghreb en Israël à qui nous accorderons la nationalité française pour qu'ils puissent se battre d'égal à égalavec les prétendus élites européeennes en Israël ! Contre l'exploitation de l'Europe du Nord de celle du sud

Contre l'exploitation des ashkénazes de nos compatriotes francophones en Israël sous prétexte de leurs origines "plus européennes" que nos concitoyens francophones des anciennes colonies d'Afrique du Nord, qui sont nos frères et pour lesquels nous nous battrons! Pour METTRE LE SOCIAL ET LA Démocratie AU COeUR DE L'ACTION POLITIQUE! Pour Passer de la « classe en soi » à la « classe pour soi » et à la conscience de soi. Cette conscience naît du sentiment de l'injustice et des luttes de tous ordres qu'elle engendre, formant tradition, mémoire, culture politique de classe. Réactiver la conscience de classe par la repolitisation des masses et la refonte idéologique Nous constatons régulièrement que le ressentiment des victimes des politiques d'austérité se matérialisent malheureusement le plus souvent dans des actes de désespoir (suicides, meurtres...) plutôt que dans des actions politiques constructives. Il ne peut y avoir de prise de conscience des intérêts de classe sans un profond travail idéologique. Bien sûr tout travail idéologique nécessite au préalable une politisation des masses.

Dès lors, comment repolitiser les masses ? En effet l'absence prolongée de tout débat idéologique de fond au profit d'une politique spectacle a conduit une large part de la population à se désintéresser de la politique et à considérer parfois à juste titre que tout se vaut. C'est à cet état de fait auquel il nous faut en priorité nous attaquer. Pour cela nous devons considérer qu'en matière de (re)politisation les moyens prévalent sur les fins. Concrètement, presque tous les moyens sont bons quand il s'agit de politiser les masses, y compris et peut être même surtout la provocation. Nous ne devons pas sauter les étapes en tentant d'imposer nos idées sur un terrain qui n'est même pas politisé. Nous devons d'abord porter le débat politique pour seulement dans un deuxième temps faire prévaloir nos idées. N'ayons pas peur de créer de l'opposition ou de la contestation par l'éveil politique. Nous avons les moyens de combattre des adversaires politiques, mais nous n'avons aucun moyen de convaincre ceux qui ne s'intéressent pas au débat. Mieux vaut un opposant qu'un apolitique. C'est cette idée de « conflictualité démocratique » qu'il nous faut poursuivre. Sur le modèle par exemple du Venezuela nous devons entretenir un débat démocratique fort dans lequel chaque citoyen se reconnaît et prend position. Voilà la condition préalable indispensable à notre victoire.

La domination idéologique de la classe au pouvoir présentée comme celle de la société toute entière occulte les rapports sociaux d'exploitation et ne ménage pas ses efforts pour brouiller la réalité sociale. La conscience de classe se forge à partir du vécu de situations concrètes et de luttes communes. Son niveau s'élève dans la bataille des idées, menée au moyen d'une panoplie lexicale qui donne chair à la vision antagonique de la société, créant les conditions du rassemblement de classe de tous les français de l'étranger et ceux de l'Europe du sud en particulier!Séfarades, camarades francophones, Je peux vous aider à reconquérir votre dignité Luttons ensemble contre la fausse amitié de l'Europe du Nord et du capitalisme sauvage Si l'éclatement des unités de production et l'accroissement de l'individualisme ont compliqué la prise de conscience collective, de nouveaux outils de communication (Internet et réseaux sociaux) nous offrent des possibilités nouvelles. Pour prendre un exemple récent, le mouvement lobbyiste patronal des « pigeons » a parfaitement illustré dans le sens inverse comment internet pouvait constituer un instrument de défense de l'intérêt de classe.GUY FITOUSSI : http://avocats.fr/space/guy.fitoussi

Par guy.fitoussi le 10/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 6 années 1 mois

C'est parce que Jonathan a osé demander à Véronique Genest de devenir sa suppléante qu'elle est allée affronter la « bête médiatique » sur les plateaux. Grâce à elle, les Français ont pour la première fois entendu à la télévision un discours authentiquement pro-israélien, non retenu. Alors, oui, il est vrai qu'elle ne maîtrisait pas parfaitement l'exercice mais au moins, grâce à elle, le message est passé.

Le message est tellement bien passé que les médias français se sont ligués pour lui faire perdre des contrats et tenter de la réduire au silence.

Leurs manoeuvres ont fonctionné puisque Jonathan Sellem a dû prendre une autre suppléante ; mais ces procédés d'intimidation n'empêchent pas Véronique Genest de continuer à soutenir Jonathan Sellem puisqu'elle sera en Israël prochainement en meeting avec lui :

C'EST CE QU'écrit le facho Karsenty comme message de soutien au super facho Sellem! Envoyé, bien entendu aux seuls électeurs francophone d'Israël pour que celà ne fasse pas trop tâche!

Bref on sait maintenant pour sûr que Sellem est un petit trouillard qui se cache derrière LES FEMMES et cède à la pression pour s'en servir,les jeter et les faire revenir comme bon lui semble pour assouvir ses fins et ses ambitions de petit facho qui joue le dur. en prenant pour bouclier femme et enfants. Il représente tout ce que nous détestons de couardise et de trouillardise, de lache et de froussard. Vous faut-il un député d'extrême droite et peureux à la fois comme représentant à l'assemblée!? Moi je vous dis que non!

Pour dire la vérité avec des fleurs:

Par guy.fitoussi le 10/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

Guy FITOUSSI Candidat

Aux armes, citoyens, le fascisme revient !

L'humanité du 5/3/013

Reconversion pour Véronique Genest

La comédienne, connue pour ses prises de position islamophobes, sera candidate dans la 8e circonscription des Français de l'étranger, incluant Israël, après l'invalidation, le mois dernier, du scrutin législatif de juin 2012.

L'invalidation de deux élections législatives gagnées par le PS dans les circonscriptions des Français de l'étranger, celles de l'Amérique du Nord et de l'Europe du Sud (Italie, Grèce, Turquie, Chypre, Malte et Israël), suscite l'appétit à droite. Dans la seconde, où le candidat UMP est lui aussi inéligible, se glisse la candidature d'un tandem composé de Jonathan-Simon Sellem, fondateur du site d'information ultrasioniste et droitier, JSS News, et de la comédienne Véronique Genest, comme suppléante, connue pour ses prises de position islamophobes. Le découpage électoral fait d'Israël, le noeud du scrutin. Le site, qui a publié un article intitulé « Salah Hamouri mérite-t-il de mourir? », a publié fin décembre un entretien avec Véronique Genest. « Tu crois qu'il faut donner la moitié de Jérusalem aux Palestiniens? » lui demande Jonathan Sellem. « Il faut la donner aux Israéliens, car le jour où ce sera entièrement à Israël, le monde entier y sera accepté », répond-elle. Laquelle s'épanche sur ses impressions à Tel-Aviv, « j'ai vu un groupe, je les ai pris pour des hippies, c'étaient des orthodoxes, magnifiques, beaux, habillés avec une mode »... Les territoires « disputés », selon la terminologie de JSS News? Pour Véronique Genest, « ils (les Palestiniens - NDLR) vivent très bien à Ramallah, ils ont de très belles maisons, de beaux 4 x 4 »...

Allez-vous vous laisser faire et laisser les fachos l'emporter !

Prouvez-leur que vous êtes plus fort!

Et vous aussi; concitoyens d'Israël est ce l'image caricaturale que vous voulez que l'on donne de vous

Moi je sais que vous êtes des hommes et des femmes de raison et de coeur et que vous ne laisserait aucun candidat ternir votre belle image ou vous présentez comme des extrémistes fous ce que vous n'etes pas, loin de là.

Ceux qui font celà et prétendent parler en votre nom, vous nuisent et ne méritent pas votre soutien!

Votez GUY FITOUSSI : Pour une Europe tolérante et solidaire

http://avocats.fr/space/guy.fitoussi

Par guy.fitoussi le 10/05/13
Dernier commentaire ajouté il y a 1 année 1 mois

ÉLECTIONS DE VOTRE DÉPUTÉ DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER DE LA 8ème CIRCONSCRIPTION

GUY FITOUSSI

A mes compatriotes français de l'étranger

Pour préserver la démocratie et les droits de l'homme dans une Europe sociale et solidaire

Si je vous écris aujourd'hui c'est pour vous faire part de mon inquiétude vis-à-vis de la tournure que prennent ces élections des français de l'Europe du sud du 26 mai 2013.

Effectivement vous vous rendez sans doute compte que nombre de candidats se présentent devant vous comme les candidats "sionistes de ces élections"; utilisant l' Etat d'Israël comme seul fonds de commerce!

Mais d'une part le véritable soutien à Israel c'est d'y vivre ou d'y avoir vécu et servi effectivement comme je suis le seul des candidats à l'avoir fait!

C'EST AUSSI ET SURTOUT y dénoncer le inégalités et les injustices et non pas les taire comme les autres candidats le font!

Car le silence sur les injustices sociales en Israël particulièrement profitent aux exploiteurs des classes dominantes en Israël dont nous séfarades ne faisont jamais partie, et heureusement!

Tous ces candidats de pacotille basent leur campagne électorale sur un Etat d'Israël chimérique et non réel. Ils profitent des sentiments irrationnels de certains de nos électeurs et font de l'Etat d'Israel une entité chim'rique qui n'existerait pas.

Ils pensent que nous sommes des imbéciles!!!

Ne nous trompons tous donc de combat!

Se faisant Ils oublient également qu'ils doivent être avant tout les députés de la nation. En fait, aussi bien vous que les électeurs d'Israël, ne sont pas dupes. Ils savent et vous savez aussi que la France est une République Une et indivisible. Qu'il ne s'agit pas de diviser mais de réunir! Que nous ne sommes pas là pour semer la zizanie là où elle n'existe pas.

Que celui qui sera élu doit vous représentez tous sans aucune exception, y compris nos frères francophones palestinien et vous tous de Turquie, de Chypre, d'Italie de Grèce, de San Marin; du Vatican et d'Israël aussi, bien entendu!

Voilà pourquoi je vous demande de voter pour un véritable représentant de toute la communauté des français installés à l'étranger et non pas une seule partie d'entre elle. Je serai le député de vous tous!