Par guy.fitoussi le 29/01/14

Les " journées de retrait de l'école " ont connu un inquiétant succès, les 24 et 27 janvier

Au nom de la lutte contre la " théorie du genre " et des initiatives pédagogiques visant à faire baisser les stéréotypes sexués, une association hétéroclite de militants musulmans et d'extrême droite a fait courir de fausses rumeurs sur le contenu des enseignements scolaires. Résultat : un succès inédit des " journées de retrait de l'école " suivies, les 24 et 27 janvier, par des centaines de parents, qui n'ont pas emmené leurs enfants en classe. Un mouvement qui inquiète les pédagogues.