Oct
19
AJ : Et si......

Je lis ça et là les billets et commentaires relatifs à la Loi de finances 2016 qui décide de ponctionner les produits des fonds Carpa pour payer les indemnités revenant aux Avocats qui travaillent déjà à perte.

La double peine en vérité.

Je ne trouve pas les arguments qui s'opposent à cette mesure très pertinents même s'ils sont vrais pour partie.

Observons au passage que Mme Taubira met en application ce qu'elle avait déjà proposé il y a quelques mois et qui avait déjà été refusé fermement par les Avocats....

Quel intérêt supérieur s'attacherait à cette mesure et à pareille insistance ?

C'est que la ponction n'est pas négligeable au demeurant....La conséquence immédiate est que les Avocats vont descendre dans la rue.

Mais ce n'est pas ici qu'il faut chercher la vraie raison mais à plus long terme.

Si les fonds client génèrent des produits que l'on laisse aux Avocats, c'est pour permettre aux Ordres et aux Carpa de fonctionner. Si les Ordres et les Carpa fonctionnent bien, la Justice et l'État y trouve son compte.

La situation peut changer si l'État a trouvé un autre mode de régulation de la Profession d'avocat.

Et si ce mode alternatif était, aux yeux de la Chancellerie, le Conseil National des Barreaux ?

Dans le droit fil de cette hypothèse, la logique de la nouvelle organisation permettrait alors de supprimer les Ordres en supprimant leurs revenus de manière à les empêcher de fonctionner... Et les Carpa suivront pour le plus grand bénéfice de la CDC donc...de l'État.

Non, pas les supprimer par décret ou par une loi, ce qui provoquerait un tollé ! Plus subtilement, les vider de l'intérieur et attendre que les intéressés, les Avocats, les Ordres et les Carpa, implorent l'État de mettre fin à leur supplice en supprimant les Ordres au profit du CNB. Et les Carpa suivront.

Le pire de l'histoire est que le CNB, en appelant à la grève, se bat pour le maintien des Ordres locaux alors que son but avoué est clairement de les supplanter.

À moins qu'il ne joue double jeu, ce qui est toujours possible......!

Je suis très étonné que personne, à ma connaissance et d'après ce que j'ai pu lire ça et là, n'aie jamais développé cette vision des choses.

Est ce une vue de l'esprit...?

Commentaires

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

été envisagée.

Je ne pense pas qu'elle corresponde à la réalité.

J'ai entendu le Président EYDOUX à la rentrée solennelle de GRENOBLE le Vendredi 16 octobre 2015.

Je l'ai encore entendu le lendemain à un déjeuner organisé par l'Ordre de GRENOBLE.

Il n'y a pas meilleur défenseur des Ordres.

Mais pour autant, il reste les arrière-pensées du Bureau, de l'AG et puis surtout de la Chancellerie.....

Dans mon billet, il y a deux propositions bien différentes ...

Je veux croire les promesses tenues par le Président EYDOUX et que vous avez entendues personnellement, mais souvenez vous les propos d'un corrézien célèbre: "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent" 

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

j'entends croire dans l'immédiat ce que j'ai personnellement entendu d'un Président que je connais depuis de nombreuses années !

On pourrait imaginer qu'il n'ait pas vu le problème (!?) ou bien qu'il ne s'exprimait qu'à titre personnel.....

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

que le Président EYDOUX se soit exprimé à titre personnel alors qu'il avait été invité à s'exprimer en sa qualité de Président du CNB au cours d'une audience solennelle à laquelle des parlementaires assistaient.

Il ne reste donc plus qu'une seule hypothèse de travail, si l'on en croit vos "assurances" pour autrui.....

Peut être aurait-il fallu laisser planer un doute ?

 

...partager cette dernière analyse déductivo-logique.

Faut-il donc admettre que le Conseil national des Barreaux ne voit pas le problème et laisse la Chancellerie manoeuvrer à long terme contre les Ordres et les Carpa ?

Meme si aujourd'hui, le CNB soutient les ordres, à long terme ne va-t-il pas y trouver son compte et son intéret...?

 

 

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

n'ayant aucun pouvoir décisionnel !

J'ai donné mon sentiment.

Je pense que le CNB a entrevu toutes les difficultés.

Où est le Président du CNB dans les médias : on ne l'entend ni ne le voit....

En revanche, bonne intervention du Bâtonnier de Paris sur E1 ce matin....

Que fait le CNB, on se le demande !

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

que le Bâtonnier de PARIS est très actif dans les médias (hier aux infos de FR3) !

Le Président du CNB nous a adressé très récemment un message dans lequel il indiquait qu'une demande d'entretien avait été faite à la Chancellerie émanant du Bâtonnier de PARIS, du Président de la Conférence des Bâtonniers et de lui-même.

Seul le CNB est habilité à parler au nom de toute la profession !

....de nier l'évidence ?

Je vous le demande.

Tous les Barreaux manifestent et sont dans la rue et le Président est.....comment dire ?....."absent" du débat public et demande un entretien au Ministre pour un article 15 déjà voté.

Ah, bravo....

Nom: 
Bâtonnier GIROUD

constate avec vous l'hyperactivité du Bâtonnier de PARIS qui ne peut parler que pour son Ordre alors que seul le Président du CNB peut parler au nom de toute la profession !

Cet entretien au Ministre a également été demandé par le Bâtonnier de PARIS.

Je ne juge pas pour l'instant.

J'attends d'avoir tous les éléments et je ne peux qu'inciter le Président EYDOUX - s'il me lit - à être très incisif et à multiplier les points presse.

Nom: 
Bâtonnier GIROUD
Grève AJ - CRS contre avocat : le président du CNB indigné
Le président du Conseil national des barreaux, Pascal Eydoux, vient d’apprendre que les CRS ont molesté des avocats dans l’enceinte du tribunal de grande instance de Lille qui manifestaient leur opposition à la prétendue réforme de l’Aide Juridictionnelle que la garde des Sceaux, Christiane Taubira, veut imposer de force à la profession.
 
Face à ces actes inqualifiables, Pascal Eydoux exprime sa solidarité totale à l’égard de tous les confrères victimes d’agissements qui mettent en cause les principes fondateurs de la République et appelle tous les avocats à manifester leur indignation.

Le président du CNB confirme sa détermination à refuser tout compromis pour obtenir une vraie réforme de l’AJ. D’ores et déjà le Conseil national des barreaux propose au vote de son assemblée générale prévue vendredi prochain le principe d’une grève générale illimitée dans l’ensemble des barreaux de France.

 
 
Contacts presse
Bureau Presse - Agence LEXposia
Nina Simonin
nsimonin@lexposia.com
Tél. : 01 44 83 66 72
Conseil National des Barreaux
Directeur Pierre Rancé
Direction de la stratégie et des Médias
p.rance@cnb.avocat.fr
Tél.: 06 16 13 42 11
 
 
Mardi 20 Octobre 2015

Another attitude then it is jealousy, any uggs outlet all more concern superficial fact, and don't notice back of ugg boots fact, everyone knows, this foreign boy will soon even is already uggs at and Ms. cheap ugg boots for women Xi's association, know the object that cheap ugg boots for women uggs clearance but many people like, and clan in also encourage their se uggs classic short collateral branch sons and cheap ugg boots for women uggs outlet cheap ugg boots direct descendant woman to relate by marriage. Don't see they are all woods, but actually the uggs bailey button blood didn't know to spread how ugg boots, each other of the blood relationship's relating uggs Classic Tall to have been very thin and diluted, even if is in Chinese mainland, three collateral branches outside uggs Roxy Tall of the relativeses can get married, much less this is in England, uggs classic cardy even if being tradition to keep is some, the but again surprisingly opens in this uggs classic mini aspect. Make reference to bottom or have relation uggs bailey button triplet with the tradition of China to fasten, at ancient times of China, like to do most uggs sheepskin cuff close up unite in marriage of affair, that time, each other of the blood relationship of relate to uggs official site probably can't also over three, so these employee surnamed wood in the ugg boots sale company are mainly those proper ages uggs for cheap of but again have no the employee of ugg object, very don't like to the felcheap ugg boots of the sword of ugg boots outlet silver. "All block up to do here what, ugg boots clearance need not went to work, also don't hurry to return to for me!" Of ugg outlet ignoramus, the sword of uggs silver nearby came together uggs on sale many people, these majority of attitudes all uggs for women to the second, was keeping in mind the guy of profound jealousy mental state, believed if wasn't cheap ugg boots for women ugg boots for women to walk to come over in uggs for sale time, these guy head quarters want to cannot help but to cheap ugg boots for women make moves to attackstone the sword of uggs silver.

uggs bailey button black, uggs bailey button Leopard, uggs bailey button Green, uggs bailey button red, uggs bailey button Dark gray, uggs bailey button sand, uggs bailey button Chocolate, uggs bailey button chestnut, uggs Classic Tall Pink, uggs Classic Tall black, uggs Classic Tall green, uggs Classic Tall red, uggs Classic Tall Dark gray, uggs Classic Tall sand, uggs Classic Tall chestnut, uggs Classic Tall Chocolate, uggs Classic Tall Red Wine, uggs Roxy Tall chestnut, uggs Roxy Tall Chocolate, uggs Roxy Tall sand, uggs Roxy Tall black, uggs Classic cardy black, uggs Classic cardy white, uggs Classic cardy pink, uggs Classic cardy Dark gray, uggs Classic cardy chestnut, uggs Classic cardy Chocolate, uggs Classic short black, uggs Classic short chestnut, uggs Classic short Chocolate, uggs Classic short sand, uggs Classic short green, uggs Classic short red, uggs sheepskin cuff black, uggs sheepskin cuff sand, uggs Classic mini sand, uggs Classic mini Dark gray, uggs Classic mini black, uggs Classic mini chestnut, uggs Classic mini Chocolate, uggs bailey button triplet Dark gray, uggs bailey button triplet chestnut, uggs bailey button triplet Chocolate, uggs bailey button triplet sand, uggs bailey button triplet black, cheap ugg boots, uggs outlet, ugg boots clearance, uggs for women, ugg boots, uggs clearance, uggs, uggs for sale.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA