Mar
01
Des Q-fessées qui se perdent.....!

Qu'y a-t-il dans le cerveau de certains Confrères bloggeurs qui censurent leurs pairs ? Qui se plaignent de la censure infligée par le Conseil National des Barreaux pour tout ce qui touche au boitier NAVISTA, qui crient au scandale et poussent des cris d'orfraies alors même qu'ils ....font la même chose. !

Voyons ! (l'expression n'est pas une coïncidence).

Soit un billet publié sur le blog du Confrère. Des commentaires fusent. A examiner attentivement ces commentaires, on s'aperçoit que le titulaire du blog et l'un de ses hôtes échangent en pleine nuit, atteints qu'ils étaient tous deux d'une insomnie apparemment communicative. Eloignés de 300 km et pourtant....

Et moi de faire un commentaire humoristique, prétendu tel au moins, leur demandant quand ils se pacseraient puisqu'ils qu'ils ne dormaient pas ensemble.....

D'aucuns ne goûteront pas l'humour.... Je l'admets mais il n'y a aucun doute sur la volonté humoristique et sur l'origine de mon commentaire : c'était bien moi et le commentaire était signé !

Apparrement, mon humour a été perçu par au moins un bloggeur, certes anonyme, qui y est allé de son commentaire : "AH AH AH AH ".

Vous le croirez ou pas : mon commentaire (pas anonyme) et le suivant (anonyme) ont été censurés tous les deux au cours de la nuit suivante par le titulaire du blog, atteint vraisemblablement d'une nouvelle insomnie. Motif : il refuse les commentaires anonymes.

Et dans cette censure, moi qui n'était pas anonyme, je suis passé à la trappe.

Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.... Merde à la fin !

Là, je dis "trop c'est trop".

On ne peut pas se plaindre de la censure du CNB (peu importe le sujet) et faire la même chose....!

On ne peut pas invoquer à longueur de billet et de plaidoiries le "bloc de constitutionalité" au sein duquel on trouve, Oh surprise !, la liberté d'expression, et procéder soi même à une censure aussi violente qu'inopportune, avec des arguments -il faut le dire- particulièrement foireux et de mauvaise foi.

On ne peut pas déposer QPC sur QPC et bafouer ainsi les droits constitutionnellement protégés. Surtout quand on est Avocat....

Un Avocat se doit de défendre la liberté d'expression.

Un Juge, dans un litige entre deux parties, ne peut pas sanctionner un tiers au procès.

Ainsi, Avocat ou Juge, le bloggeur doit être cohérent avec lui même : c'est la simple application du principe de l'estoppel appliqué à la vie quotidienne : nul ne peut se contredire au détriment d'autrui !

A bon entendeur.....!

J'ajouterai qu'en pareille circonstance, on peut se référer à la célèbre fable de LA FONTAINE qui parle d'une grenouille et d'un boeuf.... La fin de la grenouille est tragique, non ? Là encore, à bon entendeur .....

Commentaires

Enfin tu auras raison le jour où plus aucun batonnier ne poursuivra un avocat en raison de ce qui a été écrit sur la blogosphère.

Veux-tu un dessin ?

En tout cas, une poursuite pour des propos tenus sur la blogosphère (à la supposer régulière et justifiée, ce que je ne crois pas !) n'a STRICTEMENT RIEN A VOIR avec la censure.

C'est la même différence entre une condamnation à l'emprisonnement et la peine de mort....

D'ailleurs, pour m'empécher de parler....... Tout petit déjà.......

J'interdis donc à quiconque, solennellement et publiquement, de me censurer sur son blog....

La censure n'est-elle pas une interdiction ?????

Un excellent Avocat comme toi ne peut pas dire une telle bêtise : on pourrait donc "censurer" mais on ne pourrait pas interdire de censurer ?

Cà alors ....

Allez, allez.... là, tu n'as pas raison !

Nom: 
Bertheline
Site: 
http://

Besoin d'une médiation ?

....c'est ma copine ! Et ce matin, un lapin......Costaude la Bertheline.....

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA