Oct
26
RPVA : Réseau Privé Virtuel des Amis (FACEBOOK)

Le réseau privé virtuel des avocats est destiné à protéger les membres du réseau des attaques, des indiscrétions venant de l'extérieur.

Il devrait en être de même pour FACEBOOK.

De ce point de vue, RPVA et FACEBOOK sont dans une situation similaire.

Les dangers relevés à propos du fonctionnement de FACEBOOK n'ont aucune raison de ne pas se produire pour le RPVA......

Si l'on vous dit que vos données privées ou personnelles (mots de passe, pseudos, photos...) sont stockées et sont à disposition de ceux qui entendent les utiliser : le croyez vous ?

Vous avez tort de ne pas y croire : un internaute a réclamé l'accés à ses données personnelles sur FACEBOOK. Après avoir insisté, il a reçu un CD-ROM de 1.222 pages contenant toutes ses données à caractère privé, certaines très anciennes n'aviaent aucune raison de ne pas avoir été détruites....

POur vous en convaincre, voyer l'article de LIBERATION....qui n'a jamais aussi bien porté son nom !

http://www.ecrans.fr/Facebook-la-memoire-cachee,13424.html

Dégainant sa directive 95/46/CE qui garantit un tel droit à tout citoyen européen, Max Schrems écrit à Facebook pour réclamer l'accès à l'ensemble des données le concernant, via un formulaire très bien caché sur le site du réseau. Il doit insister un peu, et finit par recevoir sur CD-Rom un fichier PDF lourd de plusieurs centaines de mégaoctets et long de 1222 pages. Avec les quelques étudiants qui l'accompagnent dans sa démarche, il a créé le site « Europe versus Facebook » pour partager ses découvertes et expliquer aux internautes comment faire de même. Il y publie son dossier PDF après l'avoir anonymisé, et liste très précisément le type d'informations stockées par Facebook pour chacun de ses membres.

Et pour faire comme ce jeune étudiant, voici la marche à suivre..... Notez bien le nombre de pages à recevoir !

http://europe-v-facebook.org/FR/A_vos_donnees_/a_vos_donnees_.html

Alors ? Convaincu ? Non ? continuez ....

http://europe-v-facebook.org/FR/Donnees_Facebook/donnees_facebook.html

Que va-t-il se passer avec le boitier NAVISTA qui a un accès direct et continu à tous vos disques durs ?

Pour les besoins du raisonnement, rappelez vous que le boitier NAVISTA est un petit ordinateur (sans écran mais auquel on peut en rajouter un ) et que certaines personnes pilotent à distance....

Commentaires

Je ne sais pas ou mettre ce commentaire, alors je le mets ici.

Il est, semble-t-il, possible d'instaler le RPVA avec Ubuntu (logiciel libre) : http://bit.ly/vQ4T9c

(C'est pour faire avancer le schmilblick)

et salut Nicolas

ce confrère ne parle que de l'installation de sa clef certeurope ... c'est probablement un parisien qui n'a pas l'obligation scandaleusement imposée par la Ministère de la Justice et le CNB aux avocats banlieusards et provinciaux de se connecter via un boitier !

Je crains que l'on ne puisse pa se connecter au RPVA via le boitier Navista, sous linux ou ubuntu ...

Je crois que Nicolas feint confondre le RPVA et le boitier NAVISTA ..... ;-))

Après avoir rappelé que les boitiers CISCO permettent de fabriquer un tunnel VPN - donc un RPVA - à partir soit d'un certificat d'authentifcation, soit à partir d'un identifiant et mot de passe : c'est un tunnel VPN tout autant sécurisé car CISCO.....est certifié au plan mondial ( pas comme NAVISTA ) . Et il y a d'autre marque.....

Les vraies questions sont :

1°/ pourquoi les banques ne sont pas cambriolées en ligne avec leur ridicule "https" ?

2°/ quand arrêterons-nous d'engraisser NAVISTA et CERTEUROPE ?

3°/ pourquoi ce qui convient au Conseil d'Etat, au Conseil Constitutionnel et aux Juridictions administratives ne serait-il pas suffisant pour les TGI ? Le Référentiel Général de Sécurité est le même pour tous ?

4°/ comment les juridictions qui acceptent les procédures sans avocat vont-elles faire pour communiquer de manière sécurisée avec les justiciables qui, par définition, n'ont pas de certificat d'authentification ? Ou bien pas avant 50 ans ....

5°/ Il faut un système simple et universel : il m'est indifférent que l'on parvienne à faire fonctionner le boitier NAVISTA sous Linux car c'est le principe du boitier qu'il faut combattre.... C'est comme si on prônait un timbre mobile à 32 Euro : le problème n'est pas dans le prix. Tout comme le prix de la location du boitier Navista et du certificat d'authentification. Il faut trouver plus simple car la sécurité absolue n'existe pas.

6°/ enfin et pour rester dans le sujet : pour pirater tout votre disque dur avec le boitier NAVISTA, il faut deux heures selon moi : sans traces...! C'est de celà que vous avez envie ? Sous Ubuntu ? Il n'y a pas de système d'exploitation sécure à 1000%.

Nom: 
lauregd
Site: 
http://

Vous avez parfaitement raison

Il faut un système simple, mais le bon sens de nos jours ne semble plus être ce qu'il y a de mieux partagé ....

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA