jansolin.marseille

Par jack le 30/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 semaines

 

Nous avons été gratifés de nouvelles conditions générales d'utilisation datées du 29 Aout 2014.

Certain s'en félicite alors même qu'il sollicitait qu'elles fussent strictement identiques aux anciennes conditions générales d'utilisation de la blogosphère AFFINITIZ, ce qu'elles ne sont pas....!

On peut même lire sous la plume dudit blogueur :

Quant au reste, soyons sérieux, je n’ai rien trouvé de fondamentalement  anormal dans ce texte......

Voilà donc des conditions générales d'utilisation qui conviennent parfaitement.....

Il va donc (lui) falloir respecter les conditions y insérées savoir :

 

En outre, l’Utilisateur s’engage dans le cadre du Service, à respecter les règles suivantes :

..............

Ne pas créer, écrire, transmettre ou communiquer tous Billets de quelque nature que ce soit illicites, et notamment outrageants, injurieux, diffamatoires, abusifs, violents, obscènes, pornographiques, ou comprenant une provocation à la discrimination ou à la haine fondée sur la race, à l'antisémitisme, à la xénophobie, à l’homophobie ou une apologie des crimes contre l'humanité, constitutifs d’une atteinte à la dignité humaine, ou d’une activité illégale de jeux d'argent. Ne pas utiliser le Service et créer/diffuser un Blog sur la Plateforme qui serait contraire aux règles déontologiques de la profession d’Avocat, notamment par la violation du secret professionnel auquel il est tenu, ou aux principes de dignité, loyauté, discrétion et délicatesse.

 

On en reparle dans quelques jours....?

 

 

Par jack le 30/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 semaines

J'ai lu récemment un billet qui affirmait qu'il aurait été imposé car les nouvelles CGU d'écrire ses billets et ses commentaires en langue française :

DOSSIER BLOGOSPHERE : NOUS ECRIRONS EN FRANCAIS SEULEMENT

Voilà qui n'est pas pour me déplaire, bien au contraire.

Dans la Marine,  voyez-vous, on aime bien le français.

Le dernier des articles des conditions générales d'utilisation de blog avocats  impose le français comme langue des blogs.

Bravo.

 

"Comme langue des blogs" est-il écrit.

Pareille affirmation péremptoire m'a beaucoup surpris : j'ai failli y croire....

Mais il m'est apparu qu'une telle obligation aurait indiscutablement été constitutive d' une véritable discrimination fondée sur la nationalité et/ou la langue, alors qu'il n'est pas obligatoire d'être un Avocat français s'exprimant en langue française pour publier... Sachant que le visiteur est par ailleurs tenu aux mêmes obligations que le blogueur.

Venant du CNB, c'eût été étonnant, très étonnant...

Les traducteurs automatiques en ligne permettent très facilement de traduire pour comprendre presque tous les textes dans toutes les langues : alors pourquoi une pareille disposition ?

Après examen attentif des nouvelles conditions générales d'utilisation (CGU) on s'aperçoit qu'il n'a jamais été ni écrit ni imposé d'écrire ses billets ou ses commentaires en langue française.

Je trouve terrible de lire aussi vite et de commettre une erreur de compréhension pareille....

C'est pourtant une lecture qui ne nécessite pas une particulière haute technicité juridique, comme celle qu'exige la Grande Bibliothèque du Droit de Paris.

Voilà ce qui est exactement écrit (et qui n'a rien à voir avec l'affirmation ci-dessus rappelée) :  :

Article n°14. Loi et langue et applicables au Contrat – Tribunaux compétents

Le présent Contrat est conclu en langue française, qui est la langue choisie et utilisée par les deux parties dans leurs relations contractuelles.

Le Contrat est soumis au droit français.

 

C'est pas pareil, hein ?

Alors, maintenant se pose la question de savoir si c'est une véritable erreur de compréhension ou bien une manipulation pour préserver abusivement et de manière déloyale une certaine "identité nationale".

Vous apprécierez vous mêmes et vous ferez votre opinion personnelle : moi, je vous donne les éléments de la réflexion...

 

 

Par jack le 30/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 semaines

Quel magnifique portrait !

Une chose est certaine : personne à Marseille n'accepterait d'être comparé à Monsieur Brun.....

Maintenant, dans le Noooord, c'est à dire au-delà de Tarascon, je ne dis pas que c'est pas possible...

Par jack le 30/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 semaines

La veille de la clôture de l'instruction du dossier devant la Cour de Paris, pour des plaidoiries le 15 septembre.

Il faut que l'unique appelant qui reste réagisse vite et trouve les arguments techniques qui coincent...

Attendons la synthèse... !

Par jack le 30/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 semaines
Le Coche et la Mouche

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au Soleil exposé,
Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.
L’attelage suait , soufflait , était rendu.
Une Mouche survient, et des chevaux s’approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l’un, pique l’autre, et pense à tout moment
Qu’elle fait aller la machine,
S’assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
Aussi-tôt que le char chemine,
Et qu’elle voit les gens marcher,
Elle s’en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l’empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu’elle agit seule, et qu’elle a tout le soin ;
Qu’aucun n’aide aux chevaux à se tirer d’affaire.
Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;
C’était bien de chansons qu’alors il s’agissait !
Dame Mouche s’en va chanter à leurs oreilles,
Et fait cent sottises pareilles.
Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussi-tôt :
J’ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
Çà, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.

Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S’introduisent dans les affaires.
Ils font partout les nécessaires ;
Et, partout importuns devraient être chassés.

Par jack le 30/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 semaines

A (re)voir absolument....

C'est la vraie vie !

Par jack le 29/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 3 semaines

Voilà l'exemple de ce qui va tuer notre blogosphère et qui, au surplus, alimente les polémiques.

Voilà un blogueur qui insulte tout le monde : nous le savions déjà !

Voilà aussi un "proche" qui fait un commentaire en faisant mine de n'avoir rien remarqué, comme s'il ne voyait rien, et se garde bien de faire la moindre remarque sur l'insulte qui débute le billet de "son ami".

Voilà le même qui, en revanche, fait des reproches aux autres blogueurs ... Un censeur qui ne dit pas son nom et qui fait, en plus, des préférences.  

Il ne s'agit pas ici de censurer ses propos (son commentaire partial n'a pas été effacé)  mais de faire remarquer -ce qui semble lui déplaire- qu'il existe aussi une nécessaire loyauté et une nécessaire cohérence dans les propos, s'agissant au surplus d'un ancien élu, pour être crédible et respectable.

Se comporter différemment ne grandit pas son auteur, ni même la Profession d'ailleurs.

Et on en revient toujours aux mêmes principes essentiels...

Ici les élements matériels...

Faites vous votre opinion, la mienne est faite : je l'ai écrit.

 

DOSSIER BLOGOSPHERE : DROLE DE MORT POUR BLOG AVOCATS, NON ?

Par bernard.kuchukian le jeu, 28/08/2014 - 17:25

 

Un fada plus proche des soins intensifs que du barreau, le povre,   nous explique que la nouvelle blogosphère se meurt, qu’elle n’a plus d’activité, qu’elle est censurée, auto censurée, je ne sais plus quoi d’autre.

Je viens pourtant de compter sur les sites plus de 400 billets  simplement entre le 1er aout et aujourd’hui. Pour une institution mourante, elle ne va pas trop mal,  non ?

Allons y maintenant les injures, les sous entendus, la marine (sans M) et compagnie.

Tchao.

 

Commentaires

 

beaucoup de publications au mois d'août

Permalien Par patrice.giroud le jeu, 28/08/2014 - 17:50

Nom: Bâtonnier GIROUD

Certes, ce chiffre est impressionnant mais il faut dire qu'en réalité c'est un petit nombre d'avocats qui fait vivre avec éclat cette blogosphère.

Il y a d'ailleurs une mesure de popularité qui s'affiche.

Si tous les avocats actifs de l'ancienne blogosphère avaient bien voulu continuer sur la nouvelle, ce chiffre serait bien plus impressionnant.

Et si de nouvelles inscriptions étaient admises, ce serait encore mieux !

 

OUI CERTES

Permalien Par bernard.kuchukian le jeu, 28/08/2014 - 19:12

Mais on fait ce qu'on peut.

 

 

Le Rpva, le boitier, les parisiens et les écoutes....

Par jack le 29/08/14  14:34

 

On a tous lu que dans quelques semaines, le système RPVA actuel prendrait fin : plus de distinction entre Paris (sans boitier) et la Province (avec boitier) mais une distinction entre les cabinets individuels (sans boitier) et les structures (avec boitier).

Donc, j'en déduis que les gros cabinets parisiens auront désormais un boitier, c'est à dire un micro ordinateur sans écran branché sur le réseau du cabinet, que l'on peut piloter à distance.

Nous savons par ailleurs que des chercheurs ont trouvé (!?) qu'il était possible d'écouter le porteur d'un téléphone portable, à son insu, non pas en activant son microphone mais en décodant les vibrations émises par la voix de celui qui parle à cote du gyroscope qui se trouve à l'intérieur....

On peut donc procéder à des écoutes sauvages à distance du porteur d'un téléphone portable, écoutes qui concerneront aussi les réunions ou les rendez vous, et tous les participants, selon l'endroit où le téléphone se trouve.

On va pouvoir être virtuellement présent à toutes les réunions et écouter toutes les conversations.....sans intercepter forcement les appels.

Fi donc des règles légales sur les écoutes téléphoniques !

Au moment où le Barreau de Paris se gendarme contre les écoutes de son Batonnier en conversation avec un de ses Avocats, et réclame une loi nouvelle pour consacrer l'inviolabilité du secret professionnel, je l'invite vivement à s'interroger sur l'implantation future d'une mini ordinateur dans toutes les grosses structures parisiennes...

La question est de savoir si le boitier, outre qu'il pourra "examiner" à distance le contenu de tous les disques durs du cabinet, sera ou non équipe d'un micro ou d'un gyroscope..?

Et d'une manière générale, vu les progrès actuels de la science, savoir très exactement de quoi se compose chaque boitier qui sera installé dans le cabinet.

Je dis ça, mais en même temps je ne dis rien....

(C'est un peu plus sérieux que de s'interroger sur l'utilité de l'onglet "contact" de nos blogs).

 

Commentaires

 

Pourquoi faire simple si on

Permalien Par Anonyme (non vérifié) le ven, 29/08/2014 - 14:42

Nom: Trismus *

Pourquoi faire simple si on peut faire compliquer ?

Cet article est également intéressant puisque la notice technique est sur les  blogs de vos confrères depuis l'origine.

* mais je me soigne

 

savoir tout, tout le temps et partout !

Permalien Par patrice.giroud le ven, 29/08/2014 - 15:07

Nom: Bâtonnier GIROUD

Vous mettez bien en lumière que le secret professionnel va devenir s'il ne l'est déjà une relique.

Votre article est sérieux mais pourquoi donc ce besoin de faire référence à une publication de notre Confrère B.K sans rapport avec votre sujet !

 

@GIROUD

Permalien Par jack le ven, 29/08/2014 - 15:18

Merci de faire la même remarque quand on me traite de fada Nécessitant des soins d'urgence.....

Décidément, vous êtes d'une partialité qui fait peur. Je ne vous désignerai jamais comme "arbitre"....!

Et puis, franchement entre vous et moi...... J'écris ce que je veux ! Suis je impoli ? Suis je injurieux ? Suis je injuste ?

Alors, Monsieur le Censeur, circulez il n'y a rien à voir par ici....

 

C'est extraordinaire

Permalien Par patrice.giroud le ven, 29/08/2014 - 15:55

Nom: Bâtonnier GIROUD

A vous entendre, il y a une liberté d'intervention sur les blogs et lorsque je commente sans aucune animosité votre publication, vous me demandez de circuler en invoquant ma partialité et en me traitant de censeur !

J'en ai pris bonne note et j'ignorerai dorénavant toutes vos publications.

 

 

L'interactivité suppose un respect minimum

Par patrice.giroud le ven, 29/08/2014 - 16:09

 

Lorsque des avocats s'expriment régulièrement sur une blogosphère qui leur est dédiée, il est naturel selon moi qu'ils s'intéressent aux autres publications et les fassent vivre par des commentaires.

Je viens cependant d'être purement et simplement invité à circuler par un Confrère désireux de ne surtout pas être invité à fournir la moindre explication alors qu'il ne cesse par ailleurs d'inonder la blogosphère de ses récriminations quant au respect dû à la liberté absolue d'opinion et qui ne cesse dans ses commentaires d'avoir le comportement qu'il dénonce.

J'en ai pris bonne note et j'ignorerai délibérément désormais ses publications.

Mots-clés: bâtonnier giroud, blogosphère

 

Commentaires

 

Vive la tautologie !

Permalien Par jack le ven, 29/08/2014 - 16:32

 

Vous oubliez juste de rappeler que le reproche principal qui vous est fait est d'être d'une très grande partialité dans vos reproches...

Vous acceptez sans mot dire des violations incommensurables de certains et vous prétendez faire des reproches aux autres pour des peccadilles....

Vous avez bien raison d'éviter ceux qui vous donnent des explications qui ne vous conviennent pas....

Il faut donc respecter certains principes de loyauté.

C'est mon dernier commentaire

 

Par jack le 29/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 2 semaines

On a tous lu que dans quelques semaines, le système RPVA actuel prendrait fin : plus de distinction entre Paris (sans boitier) et la Province (avec boitier) mais une distinction entre les cabinets individuels (sans boitier) et les structures (avec boitier).

Donc, j'en déduis que les gros cabinets parisiens auront désormais un boitier, c'est à dire un micro ordinateur sans écran branché sur le réseau du cabinet, que l'on peut piloter à distance.

Nous savons par ailleurs que des chercheurs ont trouvé (!?) qu'il était possible d'écouter le porteur d'un téléphone portable, à son insu, non pas en activant son microphone mais en décodant les vibrations émises par la voix de celui qui parle à cote du gyroscope qui se trouve à l'intérieur....

On peut donc procéder à des écoutes sauvages à distance du porteur d'un téléphone portable, écoutes qui concerneront aussi les réunions ou les rendez vous, et tous les participants, selon l'endroit où le téléphone se trouve.

On va pouvoir être virtuellement présent à toutes les réunions et écouter toutes les conversations.....sans intercepter forcement les appels.

Fi donc des règles légales sur les écoutes téléphoniques !

Au moment où le Barreau de Paris se gendarme contre les écoutes de son Batonnier en conversation avec un de ses Avocats, et réclame une loi nouvelle pour consacrer l'inviolabilité du secret professionnel, je l'invite vivement à s'interroger sur l'implantation future d'une mini ordinateur dans toutes les grosses structures parisiennes...

La question est de savoir si le boitier, outre qu'il pourra "examiner" à distance le contenu de tous les disques durs du cabinet, sera ou non équipe d'un micro ou d'un gyroscope..?

Et d'une manière générale, vu les progrès actuels de la science, savoir très exactement de quoi se compose chaque boitier qui sera installé dans le cabinet.

Je dis ça, mais en même temps je ne dis rien....

(C'est un peu plus sérieux que de s'interroger sur l'utilité de l'onglet "contact" de nos blogs).

Par jack le 28/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 3 mois

En effet, on ne peut pas reprocher au CNB de censurer les nouveaux avocats en leur interdisant d'intégrer librement la présente blogosphère quand on pratique soi-même, sur son blog personnel, la censure (aussi appelée pudiquement la moderation..) en supprimant purement et simplement les commentaires indésirables (non injurieux) émanant de commentateurs aux idées opposées aux siennes.

Un peu de décence, Messieurs....

Que le rouge de la Honte vous submerge.

C'est vous qui détruisez la blogosphère....

Par jack le 28/08/14
Dernier commentaire ajouté il y a 4 années 3 semaines

Il faut être aveugle pour ne pas le voir.

Elle a reçu un coup de la part du CNB.

Elle en a reçu un autre en y faisant entrer Marine.

Encore plusieurs autres lorsque les commentateurs font l'objet d'insultes et d'injures de la part de certain blogueur.

Avec un upercut au menton chaque fois qu'on utilise la censure pour réduire à néant la liberté d'expression. Et la censure s'est gravement développée depuis Juin 2014.

Sachant que les commentateurs ont autre chose à faire que de perdre leur temps à argumenter dans un texte qui sera détruit dans l'heure suivante parce que contraire à l'opinion du blogueur....

J'ajoute qu'elle (la blogosphère) ne peut pas s'en sortir (vivante) quand on ne voit pas clairement quels sont ses defauts de jeunesse et quels sont ses anomalies fondamentales.

Notamment quand on découvre à deux jours de la clôture de l'instruction qu'il n'est pas possible de s'inscrire comme nouveau blogueur (puisque la fonction n'existe pas)...

Elle sera mise en bière lorsque l'arrêt sera rendu par la Cour d'appel de Paris, comme elle a été placée en maison de retraite par l'ordonnance du Président du TGI de Paris.

Prétendre défendre la blogosphère en occultant tout cela, en ne s'apercevant pas que les pouvoirs du juge des référés sont limités et ne sauraient lui permettre d'obliger le CNB a rétablir une blogosphère "à l'identique" alors que la quasi totalité de nos anciens blogs a eté exportée sur la nouvelle plateforme et que le C?B vient de recadrer le champ de son intervention (!), est une démarche suicidaire....

Vianey a raison, mille fois.....!

C'est certain qu'il serait plus confortable de faire croire (manipulation ?) que la présente blogosphère donne entière satisfaction pour pouvoir se désister de l'appel et éviter l'échec qui sera cuisant !

Cette démarche, assez malhonnête néanmoins, peut être tentée : mais les Avocats, contrairement à l'opinion de Pierre Doyen relayée par son hôte privilégié, ne sont pas des imbéciles et personne n'est dupe !

Surtout qu'il n'existe plus qu'un seul appelant devant la Cour d'appel de Paris : c'est le dernier des Mohicans, savoir Bernard Kuchukian.

Franchement......que peut on espérer de cet appel en l'état ?

Rien....!

Une pseudo-gloire fabriquée de toute pièces peut être...?